Billet: Un jour, la banque centrale ne peut plus choisir, elle n’a plus le choix; elle est obligée de fournir l’argent, de fournir le crédit sinon tout s’effondre.

Je pense que ces dernières semaines nous avons passé un cap, celui de la résistance à la folie inflationniste. L’analyse serrée des propos de Powell et de ses zélateurs le révèle, il y a une sorte de capitulation qui est en cours.

Je rappelle que l’inflationnisme n’est pas la hausse des prix des biens et de services, l’inflationnisme c’est la destruction des bases, des sous-bassements, des fondations de la monnaie. C’est la destruction des principes même de la monnaie saine et viable.

Les dégagements de Powell sur « inflation symétrique à 2% » sont menaçants , personne ne l’a compris, personne ne voit ce qu’il y a derrière. Il s’agit de baisser les résistances à l’inflation, voila ce qui est en jeu et voila ce qui est en cours. Sous-inflation pendant 10 ans donc on peut tolérer de la sur-inflation pendant 10 ans !

Je n’hésite pas : c’est criminel.

Cette expression est terrible et surtout volontairement ambigue.

L’inflationnisme  c’est la doctrine qui prêche et affirme que tous les problèmes peuvent se résoudre par l’augmentation de la taille du bilan des banques centrales. Ce que l’on appelle à tort mais par facilité le money printing.

La résistance à l’inflationnisme est en train de se fracasser.

Mais cette doctrine de l’inflationnisme sème les graines de l’inflation future des prix des biens et des services car elle réduit la résistance à la facilité: on descend la pente qui conduira à tout lacher, à augmenter simultanément les déficits, les tailles de bilans des banques centrales,  les dettes des gouvernements, le leverage des entreprises, le capital boursier fictif.

L’appétit de l’ogre n’a aucune limite, il exige sa nourriture et sa nourriture c’est : de plus en plus de crédit sinon c’est le chaos dit-il. Si l’ogre n’a pas sa ration croissante, il dévore ses enfants, c’est à dire il détruit tout l’argent qui a été crée pendant le cycle de facilité. L’ogre c’est le toujours plus. On ne peut même plus freiner.

L’ogre a le pouvoir si on le rationne, de détruire tout l’argent, tout ce qui a été accumulé pedant la période ou on l’a gavé. C’est ainsi que l’argent, la monnaie meurent dans l’histoire. L’argent meurt quand on en a créé beaucoup et que l’on veut arrêter. Et la monnaie, elle ne va pas au paradis, non elle file droit en enfer.

Suivre la pente,  c ‘est la recette pour , un jour, précipiter la catastrophe.

Un jour, la banque centrale ne peut plus choisir, elle n’a plus le choix, elle est obligée de fournir l’argent, le crédit sinon tout s’effondre.

Et aucune banque centrale ne prendra jamais le risque d’être responsable de l’effondrement par crise du crédit donc elle en fournira du crédit, autant qu’on lui en demandera.

Elle en fournira alors que précisement il fallait avoir courage de refuser de le faire .

Et alors ce sera le début  de la fin.

Regardez ce qui s’est passé avec les besoins de crédit au jour le jour, avec les repos ces dernières semaines, : la Fed a cédé, elle a servi les demandes, elle a obéi aux exigences ,  elle a donné tout ce qui était demandé. Par peur du chaos. ce qui est le chantage suprème de la finance, du monde kleptocratique et des politiciens qui les représentent. . 

C’est le schéma de ce qui va se passer un jour de plus en plus proche, car on s’habitue. C’est cela qui est important: on s’habitue.

Les citoyens sont lents, très lents à réaliser  sur quelle pente nous sommes, ils leur faut des années et des années . Cela peut durer 10 ans! Puis d’un seul coup la prise de conscience s’effectue et elle galope, comme le feu et elle dévaste tout.

Pour comprendre la pente sur laquelle nous sommes, les théories ne servent à rien , seule l’Histoire enseigne le futur.

Sans vanité aucune, je suis persuadé que les dès sont jetés. Je n’ai aucune gêne a être  en avance, trop en avance. 

 

8 réflexions sur “Billet: Un jour, la banque centrale ne peut plus choisir, elle n’a plus le choix; elle est obligée de fournir l’argent, de fournir le crédit sinon tout s’effondre.

  1. Très juste, concis, construit , clair pour le novice (et c’est important) ! compliments M bertez !

    On est passé depuis le Put Powell ( un instant révélateur, un marqueur dans l histoire… pas davantage) du besoin momentané, de la petite jouissance immédiate à la drogue permanente , à l’addiction, au besoin aveugle de plus en plus lourd, à la prise d’otage, au syndrome de Stockholm.

    ah le temps des tauliers à la Volcker …révolu ! il imposait sa vision et les marchés suivaient et se corrigeaient…

    Les banque centrales deviennent le cartel colombien…. « dovish’

    Aimé par 1 personne

  2. Bonsoir, en lisant votre article vous mettez en lumière un risque de grande inflation future (voir hyperinflation). Que proposez-vous de faire pour se prémunir ?

    Les actions sont surévaluées, les obligations d’état comportent un risque de non paiement et l’immobilier qui connait une bulle… Tous les placements sont à risques.

    Y a t il des placements pour se prémunir de cette inflation (à part l’or qui est compliqué à stocker)?

    Merci Bruno

    J'aime

    1. Nous entrons dans la deuxième phase du processus historique.

      1 D’abord une régime monétaire adossé aux actifs qui servent de collateraux et permettent de masquer l’excès de dettes; destruction des principes et des valeurs sociales

      2 Ensuite et c’est la phase actuelle, une obligation de créer du crédit rien que pour soutenir l’édifice ainsi créé et éviter son effondrement, c’est ce qui a débuté en septembre 2019 et a été confirmlé par Powell et Kashkari la semaine dernière.

      En terme historique on entre dans une autre période plus directement assimilable à celle qu’ont connus les Allemands de 1915 à 1920.
      Socialement periode de cynisme, de répression et de violence sociale

      3 Enfin période mécanique d’enchainement dans laquelle la dialectique -déficits de l’état- besoin de credit des entreprises – enclenchement de l’échelle de perroquet prix salaires se met en place, enrichissement sans cause, trafics, marché noirs, certains secteurs sont très prospères d’aurtes periclitent. On adpote plus ou moins le chartalisme.

      4 Prise de conscience populaire, fuite devant la monnaie. Les autorités au lieu de serrer les freins solvabilisent la fuite devant la monnaie., elles accomodent par peur de l’effondrement total et des révoltes sociales

      5 réforme monétaire pacifique et maitrisée /ou /guerre

      J'aime

      1. Merci pour la réponse.
        Quand je vous lis, je me rends chaque fois compte du vide abyssale de mes connaissances historiques en la matière…
        Bonne soirée

        J'aime

    1. Oui hélas.

      Nous entrons dans la deuxième phase du processus historique.

      1 D’abord une régime monétaire adossé aux actifs qui servent de collateraux et permettent de masquer l’excès de dettes; destruction des principes et des valeurs sociales

      2 Ensuite et c’est la phase actuelle, une obligation de créer du crédit rien que pour soutenir l’édifice ainsi créé et éviter son effondrement, c’est ce qui a débuté en septembre 2019 et a été confirmlé par Powell et Kashkari la semaine dernière.

      En terme historique on entre dans une autre période plus directement assimilable à celle qu’ont connus les Allemands de 1915 à 1920.
      Socialement peridoe de cynisme, de répression et de violence sociale

      3 Enfin période mécanique d’enchainement dans laquelle la dialectique -déficits de l’état- besoin de credit des entreprises – enclenchement de l’échelle de perroquet prix salaires se met en place, enrichissement sans cause, trafics, marché noirs, certains secteurs sont très prospères d’aurtes periclitent. On adpote plus ou moins le chartalisme.

      4 Prise de conscience populaire, fuite devant la monnaie. Les autorités au lieu de serrer les freins solvabilisent la fuite devant la monnaie., elles accomodent par peur de l’effondrement total et des révoltes sociales

      5 réforme monétaire pacifique et maitrisée /ou /guerre

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s