Le système ne peut durer que caché; voici pourquoi il doit vous paupériser. Pourquoi il faut une inflation de 2% au moins.

Vous savez que j’attache une importance déterminante à la notion de profitabilité du capital.

C’est une notion centrale en système capitaliste puisque c’est le système dans lequel on produit pour le profit.

On ne produit pas pour le chiffre d’affaires, même les Chinois ne le font plus;  car si on le faisait , on ferait faillite tout simplement.

On produit pour le profit à la fois pour rentabiliser le capital des actionnaires, pour payer les intérêts des dettes et pour s’autofinancer.

En France la politque suivie par Macron est très cohérente sous cet aspect: il cherche à remonter le taux de profitabilité du capital français  pour que nous soyons plus compétitifs, pour que nous investissions;  c’est la condition de la réduction du chômage. Mais il ne peut pas le dire dans pays qui reste culturellement traumatisé par le communisme et l’anticapitalisme !

Toutes les mesures de Macron convergent vers ceci; réduire les couts salariaux, baisser les charges, baisser les niveaux de vie, rogner les dépenses sociales, les retraites, donner des avantages fiscaux aux entreprises   afin de faire remonter le taux de profitabilité du pays.

La profitabilité du capital mesure le ratio du profit divisé par le capital total qui est engagé. c’est le seul ratio qui intéresse le capitaliste car il mesure ce que lui rapporte son capital. Si le capital ne lui rapporte pas assez il cesse d’investir, retire ses billes, part à l’étranger  etc .

La profitabilité est différente de la marge bénéficiaire qui elle est le ratio du profit divisé par le chiffre d’affaires.

La marge bénéficiaire ne tient pas compte du fait que pour réaliser un profit on peut utiliser plus ou moins de capital. L’entreprise peut être plus ou moins « lourde » en capital.

Les économistes offciels ne veulent pas entendre parler de ce ratio de la profitabilité car si ils en parlaient on saurait que le système n’est pas un système de satisfaction des besoins mais un système d’accumulation de capital.

La comptabilité nationale se garde bien de publier les éléments pour calculer ce ratio!

Les critiques contre la Bourse et le CAC 40 tournent autour de cette question de besoin de profitabilité pour faire tourner l’économie.

Il faut savoir que la profitabilité du capital en   France est très insuffisante, elle est faible comparée à celle des USA et aussi celle des Allemands, cela explique beaucoup de choses. 

Mais les économistes sont obligés d’en tenir compte implicitement sous la forme  dérivée de la compétitivité et de l’attractivité d’un pays pour attirer les capitaux mondiaux.  En regime libre circulation des capitaux si on n’est pas assez profitable, les capitaux s’en vont!

La crise économique actuelle vient de loin, elle s’origine dans la chute tendancielle de la profitabilité du capital depuis la fin de la guerre.

Le financialisme, la financialisation sont des artifices du système pour masquer et compenser la chute de la profitabilité du capital. La baisse des taux d’intérêt qui encourage le recours aux dettes bon marché fait partie de ces artifices, la création de monnaie également. Les béquilles données au capital comme le CICE s’analysent de la même façon.

Des économistes alternatifs travaillent sur ces questions et ils retravaillent les données afin de faire apparaitre ce ratio de  profitabilité du capital, et en tirer des enseignements sur l’état de l’économie.

Voici une version, de bonne qualité sur ces travaux: vous consatez que c’est une tendance entrecoupée de hauts et de bas, rien n’est linéaire!

En vérité la profitabilité du capital US rechute depuis  4 ans mais cela est masqué par les astuces comptables, les pratiques d’ingénierie financière comme les rachats d’actions et le leverage aggravé.

Ceci explique l’absolue nécessité de continuer à produire toujours plus de  dette même si c’est dangereux pour la stabilité financière, et de « sécuriser » cette dette par la production de liquidités (les QE) et les taux bas (taux réels zero)..

Le besoin de compenser la tendance à la baisse de profitabilité du capital par le recours aux dettes explique ce que l’on ne vous dit surtout pas  : pourquoi il faut une inflation minimum de 2%! Il le faut pour alléger les  dettes et faire tenir la bicyclette.

 

En voici une autre version méthodologiquement différente, à mon  sens theoriquement plus « pure »,  mais les enseignements sont les mêmes.

 

4 réflexions sur “Le système ne peut durer que caché; voici pourquoi il doit vous paupériser. Pourquoi il faut une inflation de 2% au moins.

  1. Les QE inflatent le capital donc la profitabilité ne peut que décroître il me semble ???. Vous n’avez pas la même profitabilité du capital si l’action LVMH vaut 70 euros ou pratiquement 400 comme aujourd’hui, vous pouvez avoir doubler votre CA depuis 2011 pour autant je doute que vous ayez x 6 les marges sauf à trouver des travailleurs et des matières premières gratuites et ensuite virtuelles avec des clients tout aussi virtuels avec le grand retour de Secondlife. et ensuite ……………. Cette notion de profitabilité me semble être une course à l’échalote sans fin jusqu’à la destruction ultime….

    J'aime

    1. Bravo! Vous en avez deja plus compris qu’un PHD.

      Mais attention vous évoquez le capital fictif qui bien sur est partie intégrante du problème , mais il y a le capital productif réel et la cause de la chute de la profitabilité du capital productif réel est d’une autre nature.

      Dans ce cas l’érosion de la profitabilité est due à la hausse de la composition organique du capital » c’est dire à la proportion croissante de machines et d’equipements par rapport au travail vivant.

      J'aime

      1. C’est cette partie là que j’ai le plus de mal à comprendre, mais si j’ose je dirais qu’à force de rajouter des machines, ils gagnent sur les salaires mais en même temps, ils perdent des acheteurs qui n’ont plus les moyens d’acheter sauf à travers le crédit mais le crédit a ses limites la solvabilité des acheteurs. Je pense vraiment que le système est fou, qu’il ne peut que s’autodétruire, le dumping déshabiller Paul pour habiller Tchang a lui aussi ses limites, Tchang un jour cesse d’acheter des machines outils allemandes car il est en surproduction…

        Aimé par 1 personne

  2. Toutes les mesures de Macron convergent vers ceci; réduire les couts salariaux, baisser les charges, baisser les niveaux de vie, rogner les dépenses sociales, les retraites, donner des avantages fiscaux aux entreprises afin de faire remonter le taux de profitabilité du pays.

    Et les efforts sur le train de vie de l’etat et des fonctionnaires?

    a la limite,je veux bien accepter de reduire la protection sociale en echange de l’arret de l’immigration et d’une reduction du nombre de fonctionnaire et du poids de l etat.
    mais bon, je suis presque impuissant alors je peux toujours rever…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s