Macron pose lui aussi la question Allemande

La sortie cette semaine de Macron dans The Economist pose à nouveau la question Allemande que Kagan se posait cet été. Coincidence?

A lire dans Foreign Affairs, article qui nous concerne écrit par le néo-con Robert Kagan. Paru en mai/Juin 2019

https://www.foreignaffairs.com/articles/germany/2019-04-02/new-german-question?utm_medium=newsletters&utm_source=fatoday&utm_content=20191109

De nombreux auteurs  ont déploré le sombre chemin que suivent actuellement l’Europe et les relations transatlantiques, mais il n’ya pas eu beaucoup de discussions sur la question de savoir ou mène   ce chemin.

La faiblesse et la division de l’Europe, un « découplage » stratégique des États-Unis, l’effritement de l’Union européenne, « après l’Europe », « la fin de l’Europe » – voilà les scénarios sinistres qui sont évoqués.  Mais il y a un flou réconfortant. Ils suggèrent des rêves ratés, pas des cauchemars.

Pourtant, l’échec du projet européen, s’il se produit, pourrait être un cauchemar, et pas seulement pour l’Europe. Cela fera resurgir , entre autres choses, ce qui était connu sous le nom de «la question allemande».

La question allemande a engendré l’Europe d’aujourd’hui et les relations transatlantiques des sept dernières décennies.

L’unification de l’Allemagne en 1871 a créé au sein de l’Europe une nouvelle nation trop vaste, trop peuplée, trop riche et trop puissante pour être efficacement contrebalancée par les autres puissances européennes, y compris par le Royaume-Uni.

L’effondrement de l’équilibre des forces en Europe a contribué à produire   deux guerres mondiales et a amené plus de dix millions de soldats américains de l’Atlantique à combattre et à mourir dans ces guerres.

Les Américains et les Européens ont établi l’OTAN après la Seconde Guerre mondiale au moins autant pour régler le problème allemand que pour relever le défi soviétique, un fait maintenant oublié pour les réalistes d’aujourd’hui: «empêcher l’entrée de l’Union soviétique, garder les Américains à l’intérieur et maintenir  les Allemands en bas, »Comme l’a dit Lord Ismay, le premier secrétaire général de l’alliance; « keep the Soviet Union out, the Americans in, and the Germans down »

C’était également la finalité  de la série d’institutions européennes intégratrices, à commencer par la Communauté européenne de l’acier et du charbon, qui est finalement devenue l’Union européenne. Comme l’a dit le diplomate George Kennan, une forme quelconque d’unification européenne était «la seule solution envisageable au problème des relations de l’Allemagne avec le reste de l’Europe», et cette unification ne pouvait avoir lieu que dans le cadre d’un engagement américain en matière de sécurité.

La suite :

https://www.foreignaffairs.com/articles/germany/2019-04-02/new-german-question?utm_medium=newsletters&utm_source=fatoday&utm_content=20191109

En prime

La logique de la politique étrangère allemande

https://www.ifri.org/sites/default/files/atoms/files/ndc18bheumann.pdf

Un papier intéressant sur Atlantico:

https://www.atlantico.fr/decryptage/3573520/allemagne-europe–l-etrange-soumission-de-l-elite-francaise-edouard-husson-thibault-launay

Et sur dedefensa

https://www.dedefensa.org/article/mort-de-lotan-blaguons-un-peu-avec-macron

Une réflexion sur “Macron pose lui aussi la question Allemande

  1. En 1929 les anglais quittent l’Afghanistan pour avoir voulu envoyer les filles à l’école
    Les juifs et les palestiniens s’entre-tuent à Jérusalem, Israël n’existe pourtant pas
    Les allemands fêtent à la porte de Brandebourg la paix et les 10 ans de la constitution de Weimar et tous les victimes de la guerre de la république et du travail.
    Les actions sont montés au ciel sans qu’un sous ne ruisselle dans l’investissement, c’est le krack
    La France a 36 millions d’hectare de terres cultivables
    Aldous Huxley quasiment aveugle énonce dans  » L’ange et la bête » ses points de vue étonnants de clair-voyance pour lui la TSF et les films « sont devenus des vices habituels, des équivalents psychologiques de l’alcoolisme ou de la morphinomanie ».
    Les Usa prêchent pour les états unis d’Europe. Staline envoie les paysans riches au goulag.
    La France construit des pavillons et des appartements neufs sous la loi Loucheur alors que la zone périphérique demeure insalubre, la Goulue y finit ses jours.
    Le grand prix de Monaco et le train bleu sanctifie la côte d’azur.
    Ce sont les adieux à Foch et Clemenceau, le plan Young qui annonce déjà la future guerre.
    Il a fait l’hiver précédent de -15 à – 30 degré au nord de la France.
    Madame Hanau est en prison…
    En fait en 2019, rien de bien sous le soleil

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s