Editorial: Oui aux réformes, non au hold up, oui à un nouveau Pacte Social.

Notre lecteur John Drake prolonge le papier dans lequel nous faisons ressortir la non légitimité de Macron et donc l’illégitimité de ses actions. Dans cet article, nous rappelons que Macron n’a emporté l’adhésion que d’un peu plus de 18% des Français.  John Drake dit que le non respect du principe d ‘équité entache l’élection également.

Cette non légitimité est d’autant plus grave que Macron s’attaque aux fondements constitutifs de notre société, au sous bassement de notre modèle social. C’est l’ordre ancien qui est bouleversé, tous les contrats sociaux sur lequels reposait notre société civile sont mis sens dessus dessous. C’est tout un héritage, héritage issu de la Libération qui est répudié.  C’est tout un édifice, édifice  construit sur 75 ans de developpement  qui estt fracassés.

Vous avez choisi votre place et votre rôle dans la société en fonction d’un contrat implicite qui met en balance le positif et le négatif, les avantages et les inconvénients, les bénéfices et les coûts  et Macron seul , à la faveur d’un concours de circonstances décide de tout modifier pour augmenter part des certains au detriment de celle des autres. Qui sait dans le nouveau monde de Macron s’il ne sera plus avantageux en terme de choix de  vie de devenir  escroc de haut vol que cadre moyen dans une entreprise?

Et tout cela est fait à la sauvette, dans le flou, le brouillard, dans le mensonge, avec l’aide des classes sociales qui ont décidé de jouer, ensemble la carte de la connivence. C’est une association de malfaiteurs pour un hold up qui vise à confisquer le trésor amassé pendant près de trois quart de siècle.

On peut s’interroger sur la question de savoir si pareils changements, dans tous les cas, ne ressortiraient pas d’une majorité éclairée des 2/3 du corps électoral et non pas d’une majorité de bric et broc constituée d’additions de minorités douteuses allant des homosexuels aux fonctionnaires prébendiers, aux profiteurs du pillage de la monnaie, aux féministes, aux profiteurs de la globalisation, aux anti-nationaux, aux…

Des réformes aussi graves qui engagent l’avenir doivent être exposées préalablement, de façon claire, précise, documentées avec des débats longs et codifiés afin de faire ressortir les vrais souhaits de la société et ainsi d’obtenir un consensus de qualité sur les mises en applications.

Ici, nous avons une terrible succession:

  • une élection qui est illégitime
  • une forfaiture qui équivaut à un coup d’Etat
  • une dissimulation délibérée
  • une manipulation des corps intermédiaires
  • un recours à la violence

L’opposition qui se manifeste n’est pas méprisable comme tente en ce moment de le faire croire Macron et ses suiveurs; non, elle est légitime même si elle est le reflet des intérêts particuliers. Même si elle est d’apparence corporatiste. Et ceci pour une raison très simple qui est que faute d’avoir bénéficié d’une présentation d’ensemble, détaillée, mais synthétique des réformes et d’en avoir montré la logique sous jacente, chacun ne peut en avoir une appréhension que limitée à sa propre situation. Macron a fait en sorte que l’ensemble soit escamoté mais il reproche au peuple le résultat de cet escamotage.

En clair, il reproche au peuple sa vision parcellaire et égoïste alors que c’est lui-même qui a recours à ce subterfuge que constitue le parcellaire pour faire passer une démarche qui, dans sa finalité, est globale, totale et fondamentale.

Tout ceci s’explique cette fois par la tactique: le parcellaire tel qu’il est présenté a pour fonction de diviser les Français et de les monter les uns contre les autres. C’est la minable tactique de son maître aux petits pieds Machiavel, c’est la minable tactique du « diviser pour mieux régner », c’est la minable tactique des Horace contre les Curiace. Tout ceci en passant pour dire que Macron n’est pas quelqu’un de bien. Ce n’est pas un saint, mais ce n’est même pas un Prince, c’est un chef de bande.

C’est une structure de sa pensée constante chez lui que de reprocher aux autres ses propres vices et perversions.

Je vous le dis et redis, vos luttes sont légitimes et vous ne pouvez vous exprimer en fonction de l’intérêt général parce que, volontairement, toute vision de l’intérêt général est impossible et que ceci résulte d’une stratégie scélérate voulue.

La vision générale s’impose  car les réformes sont d’une absolue nécessité. La France détient le record des dépenses publiques (56% du PIB) et de la pression fiscale (recettes fiscales=48% du PIB) , c’est un modèle asphyxiant, il conduit à l’impasse.

Il faut réformer, c’est une nécessité. Mais comme il s’agit d’un changement de société, alors cela passe par la formation d’un authentique consensus politique sur cette nécessité, puis sur la définition d’un contenu des réformes, puis sur le tracé des contours du nouvel ordre social qui en découlera et enfin, sur la démarche politique par excellence qui consiste à avoir le courage de dire qui gagne et qui perd; ceci afin de déboucher sur un nouveau pacte social. Un nouveau contrat social équilibré, pour les différentes couches et catégories.

Ce que l’on nous propose, ce n’est pas une réforme et une nouvelle manière de vivre ensemble: c’est un hold-up.

Je ne le répèterai jamais assez, oui aux réformes, non au hold-up, oui à un nouveau pacte social.

Texte complementaire de John Drake sur le principe d’équité

Ceci est effectivement à passer en boucle comme vous dites.
Macron a été élu sans légitimité, mais aussi avec la complicité coupable du CSA par dévoiement du principe d’équité.
Quelle était la représentativité du candidat Macron, en particulier, ses résultats ou celui de sa formation politique aux plus récentes élections ?
Cette élection a été une forfaiture.
Il faut le dire et ce que nous vivons depuis n’en est que la conséquence.

Le principe d’équité
Le principe d’équité implique que les services de télévision allouent aux candidats (ou aux partis politiques) et à leurs soutiens des temps de parole ou d’antenne en tenant compte de leur représentativité et de leur implication effective dans la campagne.
L’appréciation de la notion d’équité se fonde sur :
– La représentativité des candidats, en particulier, les résultats du candidat ou de la formation politique aux plus récentes élections ;
– La capacité à manifester concrètement son implication dans la campagne : organisation de réunions publiques, participation à des débats, désignation d’un mandataire financier, et plus généralement toute initiative permettant de porter à la connaissance du public les éléments de son programme.
https://www.csa.fr/Proteger/Garantie-des-droits-et-libertes/Proteger-le-pluralisme-politique

 

2 réflexions sur “Editorial: Oui aux réformes, non au hold up, oui à un nouveau Pacte Social.

  1. J’en rajoute une couche.
    Cette fois sur les « faux-nez » de l’opposition.
    La France Insoumise ou la France Soumise et de Connivence ?
    BANDE AUDIO : LA CONNIVENCE MACRON-RUFFIN.
    François Ruffin (député de la France prétendue « Insoumise ») est l’un des exemples les plus emblématiques de cette fausse opposition puisqu’il prépare avec Macron – sur cette bande audio déjà ancienne – une opération médiatique pour feindre de s’opposer au chef de l’État… avec le plein accord de celui-ci !

    #Frexit
    —–
    Cet enregistrement date du 12 septembre 2016 lors de la rencontre en François Ruffin et Emmanuel Macron au QG d’En Marche. On y entend les deux hommes passer un pacte pour aller au devant des salariés d’Ecopla.
    Source :
    https://www.msn.com/…/ecopla-le-pacte-secret-ent…/vi-BBXmyI6
    L’enregistrement avait fait l’objet d’une vidéo sur Nova, qui était passée inaperçue :
    https://nova.fr/…/video-quand-emmanuel-macron-prend-des-lec…
    C’est Le Figaro qui est retombé sur cet extrait et qui vient de publier à son sujet.
    https://fr-fr.facebook.com/upr.francoisasselineau

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s