Inflation ou déflation? Les deux mon Général! Oubliez tout espoir.

Il y a quelques jours encore un lecteur, s’interrogeait sur les actifs « réserves de valeur » , c’est à dire sur ces actifs qui permettent de stocker ses avoirs et d’éviter d’être ruinés.

Ma réponse honnête à cette question centrale occuperait toute une bibliothèque, donc vous comprendrez que je ne puisse fournir que des pistes de réflexion.

D’autant que cela me conduirait à examiner les  liens entre la propriété et la liberté, l’autonomie, la citoyenneté etc…Vastes sujets.

On ne peut parler de réserve de valeur sans parler de droit de proprieté, de prédation fiscale et de rapports sociaux puisque la proprieté, base de l’autonomie et de la liberté individuelle  n’est pas un en-soi mais un rapport social.

En passant je souligne que notre monde soi-disant en route vers l’individualisme est en fait de plus en plus socialiste. La variable centrale de la liberté c’est la monnaie et elle est confisquée/pillée/contrôlée par la classe des kleptocrates connivente des politiciens.

La monnaie a changé de nature, elle n’est plus réserve de valeur, Yellen nous l’a dit avant son départ, non la monnaie est une variable économique confisquée par les élites pour perpétuer l’ordre social qui leur est si favorable.

Les élites n’ont pas de monnaie, pas de cash ils n’ont que des dettes ; des dettes qui leur permettent d ‘attirer à elles les richesses réelles et d’inflater leur patrimoine. Ce   qu’elles  ont fait de façon accélérée (plus de 10 fois) depuis la crise de 2008.

Ceux qui ont de la monnaie ce sont les pauvres! Et on a même trouvé le moyen de supprimer la maigre, la dérisoire rentabilité qui leur permettait de protéger leurs économies en mettant à zéro le rendement des livrets , et autres  véhicules d’épargne comme l’assurance vie.

Et puis il y a la prédation fiscale, en France elle est de 48% , largement sous estimée car dissimulée dans des prélèvements que l’on ne voit pas. La réalité de la prédation fiscale est mieux appréhendée dans le chiffre de 58% qui représente les dépenses du gouvernement dans le GDP.

Les kleptos ne paient quasi pas d’impôt car ils sont chouchoutés, protégés par le chantage: ce sont eux qui détiennent le Capital et si on les fâche alors ils n’investissent plus, ils mettent leurs capitaux ailleurs puisqu’il y a liberté de circulation du capital et le chômage s’accroit! Le Capital a réussi à reprendre la main et le dessus sur la démocratie par l’instauration de la liberté de s circulation du capital.

Quasi personne n’en parle!

Les kleptos  ne paient pour ainsi dire pas de droits de succession car ils règlent leur sucession avant leur mort et négocient avec les autorités fiscales  ce qu’elles acceptent de payer en arguant; « si nous payons vraiment les droits de succession alors un fleuron français va tomber entre les mains de l’étranger ». C’est ce qui a été fait pour l’Oréal, le fisc  m’a dit que les droits négociés  en France pour la succession Bettencourt avaient été dérisoires. On m’a parlé de 10 millions seulement! Même chose pour Arnault qui a préapré sa succession de façon très avantageuse et s’en est vanté il y a peu dans un magazine étranger;  je suis étonné que personne n’ait creusé la question. En fait beaucoup de  financements politiques surtout aux présidentielles  sont des renvois d’ascenseurs pour des cadeaux fiscaux considérables .. n’est-ce  pas monsieur Woerth?

Les impôts,  avant,  on appelait cela payer un tribut, ce qui faisait bien ressortir la violence qui y était attachée; les peuples soumis, conquis payaient le tribut aux  vainqueurs. Maintenant on  désigne cela autrement, et au lieu que ce soient les pillards qui soient stigmatisés pour leurs prédation, ce sont les pillés! On dit que ce sont les pillés qui sont de mauvais citoyens  quand  ils renaclent à payer les  tributs: miracle de l’inversion de la modernité quand elle est au service des plus forts.

La réalité est que le Prince, c’est dire l’ensemble des politiciens,  des fonctionnaires nationaux et internationaux, des assistés  et de tous ceux qui en croquent, le Prince en fait vit à nos dépens et qu’il a réussi  à nous, à vous faire croire que c’était normal et à vous culpabiliser. Vous avez oublié que l’impôt est une extorsion.

L’impôt est une extorsion point à la ligne.

Et pour le comprendre, il faut revenir aux sources, suivre la méthode du bon vieux Marx et étudier la genèse de la pratique fiscale:  on ne comprend un phénomene qu’en remontant le fil de son histoire, en suivant  son évolution et  ses mutations mystifiantes.

Nous vivons dans  un monde qui se socialise à grands pas, la propriété et son droit sont de plus en plus limités et rabotés sauf pour les ultra riches qui au contraire bénéficient de la socialisation.  La socialisation leur permet de privatiser les gains,  les plus-values et les bonus et de socialiser leurs pertes quand il y en a . Elle leur permet de bénéficier de la manne monétaire scélérate déversée par les  banques centrales et des taux zéro pour se payer par exemple Tiffany’s pour  16 milliards!

Socialisation pour les masses, contrôles et confiscations mais protection, libre circulation, défiscalisation  pour les ploutocrates lesquels sont hors juridiction, hors d’atteinte: les dynasties financières sont toutes extra-territoriales dans des fondations, des trusts et/ ou des zones franches.

Ceci juste pour vous suggérer  un avant gout, une ébauche de tout ce qu’il faut évoquer en parlant de la question de la réserve de valeur et de la protection de son patrimoine.

La question de la réserve de valeur ne se limite pas comme les crétins veulent vous le faire croire à celle du choix de véhicules  commes le cash, le dếpot bancaire, l’assurance vie, l’or, l’immobilier, les actions, les fonds d’état , les oeuvres d’art etc non la question est une question globale, complexe, touche à tout.

Et surtout évolutive en fonction du stade développement de la crise.

La crise va quasi tout détruire. Peut être qu’elle épargnera les valeurs d’usage, c’est possible. Mais elle n’épargnera pas les valeurs d’échange, les valeurs-désirs, surtout pas celles qui reposent sur du vent, sur l’appétit  moutonnier, bref  elle n’épargnera pas celles qui sont bullaires.

La crise détruira, après avoir baisé le maximum de gens, car c’est la fonction des marchés que de faire sortir l’argent des portefeuilles, des matelas, de l’appâter et de ruiner le plus grand nombre.

Elle le fera après avoir donné donné l’illusion de l’enrichissement puisque pour retarder la venue de la  crise on inflate monétairement la valeur des actifs! Et plus on inflate, plus ont monte les valorisations, plus la chute sera sevère; mais entre temps il y a aura eu beaucoup, beaucoup d ‘argent fictif à gagner.

Survivre financièrement sera réservé à un tout petit nombre et c’est normal puisque le monde s’appauvrissant alors que les promesses sont colossales et exponentielles, « il n’y en aura pas assez pour tout le monde ». Les portes de sorties sur les marchés seront trop étroites, le nombre de chaises disponibles quand la musique stoppera sera très limité. Il y aura des déchets considérables.

Pour résumer, je suis pessimiste et je considère que bien peu pourront survivre financièrement. Mon conseil est … de se préparer, à la ruine, de surtout ne pas rêver.

Ce serait vraiment un miracle si vous n’étiez pas touchés. Oubliez la surestimation  de vos compétences ou de votre chance; il y a trop de monde à table. Et puis les dès sont pipés.

La clef apparente qui ouvre la porte de l’investissement intelligent c’est la clef inflation/déflation.

Voila ce que j’en pense.

Nous sommes à la fois en régime de déflation et régime d ‘inflation. Les deux coexistent, nous sommes dans les prix relatifs. Il y a des choses qui montent et des choses qui ne montent pas ou même qui baissent. Donc la question inflation ou deflation est une illusion statistique qui dépend des pondérations dans les indices voire des manipulatiosn dans les relevés de prix. Les soins de santé galopent par exemple, les dépenses  de logement ont galopé mais elle se calment, l’energie est stable ou en recul mais cela dépend encore des formes d’énergie. Les GAFA sont fortement déflationnistes .

Ma conviction est que nous sommes dans une situation profondément déflationniste parce que les dettes, le poids des dettes et la suraccumalution de capital sont organiquement déflationnistes. C’est la masse de  dettes qui pèse de plus en plus lourd malgré le subterfuge des taux d’intéret nuls; on attache un ballon, une bulle gonflée d’air chaud monétaire pour donner l’impression de légereté, et faire léviter.

Notre avenir spontané comme le dit Albert Edwards est « l’age de glace », « the Ice Age ».

Mais , il y a un mais ..

Les autorités le savent et elles le gèrent.

Et c’est pour cela que plus le poids des dettes devient insupportable plus ils inflatent la monnaie. Plus ils injectent de l’air chaud pour s’opposer à la gravitation. Donc à l’avenir ils essaieront de tricher encore plus sur l’instrument de mesure, ils tireront sur l’élastique de la monnaie; jusqu’à ce qu’elle casse.

Certes ils échoueront à traiter le problème de la déflation puisqu’ils font comme Gribouille et se jettent à l’eau pour ne pas être mouillés mais un jour à la faveur d’un hasard, d’un accident,   la monnaie morte, zombie va se réveiller comme la Belle au bois dormant et elle partira à la  recherche de son Prince charmant, à la recherce de sa valeur;  elle se mettra en branle .

Et alors ce sera le début d’un magnifique conte de fée,…

 

 

6 réflexions sur “Inflation ou déflation? Les deux mon Général! Oubliez tout espoir.

    1. Je doute hélas que ce soit : Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants…
      Pour deux raisons : on sait depuis Téléphone que le prince charmant de Cendrillon a foutu le camps avec La belle au bois dormant, l’autre raison le passé simple ne s’utilise plus …

      J'aime

  1. Vous nous avez conseillé dernièrement de regarder ce qui s’était passé en 1948 en Allemagne de l’Ouest. J’ai retrouvé cet extrait (Wikipédia) sur la réforme Erhard.

    « Cette réforme monétaire décidée par les Américains correspond en somme à l’annulation de 90 % de la valeur du reichsmark. Le reichsmark perdait son cours légal. Il était remplacé du jour au lendemain par le deutsche mark. Chaque Allemand recevait 40 DM payables en main propre, et 20 DM sur son compte, valables en principe comme acompte sur les éventuelles épargnes antérieures à la guerre, encore à échanger. L’épargne monétaire privée devait être échangée à 1/10e de sa valeur (en réalité une moitié fut même gelée immédiatement en banque, puis son échange annulé radicalement par les autorités militaires). Les entreprises productives étaient en revanche favorisées : elles recevaient 60 DM par employé à rémunérer, à valoir comme acompte sur leurs anciens capitaux échangés eux, sans aucune dépréciation. Les actions gardaient leur valeur nominale.  »

    La dissymétrie de traitement entre les particuliers et les entreprises est pour le moins frappante..

    J'aime

  2. Bonsoir M. Bertez
    Votre réflexion me renvoie, paradoxalement, à Nina Simone: Aint’got no home, got no shoes, got no brother….
    I’ve got my smile, got my eyes, etc…
    et à un de mes maîtres chinois: « C’est la crise, rien n’est sur, tout baisse ? Alors c’est le moment d’investir sur vous même! »
    Cordiales salutations.

    J'aime

  3. Sur le même sujet :
    https://thesoundingline.com/martin-crabb-biggest-market-risk-is-inflation/

    et surtout
    https://wolfstreet.com/2019/12/04/inflation-is-coming-all-the-trends-that-were-deflationary-are-slowly-going-in-reverse/

    « You need a crisis that’s severe enough that both political parties can agree on stimulus. We’re not there yet, but we will be. If you thought QE was nutty, wait until you see what drunken sailor mode looks like. »

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s