Editorial: Celui qui inciterait à la capitalisation pour les retraites dans les circonstances financières présentes, celui là serait un criminel.

La capitalisation c’est la mise en danger du capital des assurés à un moment ou les titres représentatifs du capital, actions et obligations sont très largement surévalués sur la base de tous les critères historiques connus

Les titres obligataires sans risque ne rapportent rien , le rendement nominal est soit zéro soit négatif ce qui signifie qu’en réel , hors inflation ils sont largement négatifs. et puis il faut ajouter les frais de gestion.

Donc en matière obligataire, capitaliser est impossible , on paie pour prêter son argent!

En matière d’actions tout est surévalué dans des proportions variables certes mais colossales. Les actions américaines valent trois fois plus cher que ce qu’elles devraient valoir pour obtenir le rendement historque de 6%; pour envisager un rendement et un risque normaux il faut que les indices chutent de 56%!

Au cours actuels les actions ne rapporteront rien, dividendes réinvestis,  pendant 12 ans et entre temps, il y aura eu des accès de faiblesse comme en 2000 et 2007/2008/2009.

Inciter à la capitalisation dans les conditions présentes est un vol, un hold up, ce hold up ne servira qu’à offrir un parachute boursier aux ultra riches et aux financiers, ce sera l’équivalent de leur offrir un « Put », une option de vente.

L’immobilier ne rapporte plus rien en réel et sa valorisation fragile suppose une forte accélération de l’inflation et des revenus locatifs, ce qui est exclu sauf si les salaires dérapent fortement. Auquel cas le marché financier s’effondrerait.

5 réflexions sur “Editorial: Celui qui inciterait à la capitalisation pour les retraites dans les circonstances financières présentes, celui là serait un criminel.

  1. Bonjour Mr Bertez,

    Mais en ce cas, où placer nos économies ? Si cela n’est ni en assurance vie, ni en action, ni en immobilier … L’or et la finance participative (crowfunding), c’est bien beau mais cela ne concerne a priori qu’une toute petite partie de nos économies …

    Sinon je suis entièrement d’accord avec votre analyse sur la préférence du grand public pour le cash actuellement … (autre édito)… mais on subit alors de plein fouet la répression monétaire menée par les gouvernants!

    J'aime

    1. Je suis désolé pour vous, mais la repression financière c’est le droit du plus fort et meme si vous avez du mal à l’admettre c’est comme les impots, pas moyen d’y échapper.

      Si vous avez besoin d’avoir des reserves, des economies ou une retraite pas moyen d’y couper.

      La repression financiere c’est le moyen pour le système de tenter de se prolonger à vos depens et au bénéfice de MM Arnault, Drahi, Bolloré et autres.

      La repression financière est conçue pour que les banques et les détenteurs du capital en levier , profitent sur le dos de la masse des épargnants.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s