Editorial. Bienvenue dans Le Risque, il montre son horrible tête.

« Pour Baudrillard, la véritable apocalypse n’était pas la fin réelle du monde, sa fin physique, matérielle, assumée, mais son unification dans ce qu’il appelait le «mondial»  » par Lucien Cerise.

Voila, nous sommes dans « le mondial ».

Image

Le risque est ce qui nous menace quotidiennement. Il est maintenant mondial en raison de l’interconnexion voulue par la classe des ploutocrates alliée aux politiciens.

Pourtant les patrimoines, les richesses du monde, les marchés sont valorisés comme si le risque n’existait pas, comme on dit aux Etas-Unis: priced for perfection.

Pourquoi,

Parce que le risque est nié, occulté, rejeté, verworfen,  hors du système de votre vie, il est voilé par une illusion, par un fétiche, l’argent, la monnaie: quand le risque augmente, ils inflatent la monnaie!

Pour masquer tous les risques les autorités ont une baguette magique; la planche à billets.

Bienvenue dans « Le Risque« . 

Vous savez celui qui n’existe pas, qui est banni par les autorités afin de faire monter les bourses, de cocainer la communauté spéculative, afin de produire du crédit et des fausse  valeurs.

Bienvenue dans « le risque », la Chine en difficulté c’est « le risque » à l’état pur.

Bienvenue dans le risque de Pandemie globale , médicale, industrielle , économique et financière.

Il se manifeste après un boom qui fut   parmi les plus artificiellement  prolongés , un boom dans lequel tout est fragile, et il touche dans un monde hautement intégré.

Depuis 2009 les banques centrales ont veillé à ce que les marchés ignorent la multitude de risques qui se sont présentés et cette fois encore elles vont s’efforcer de faire de même, elles vont arroser, noyer sous les liquidités.

Je soutiens régulièrement que la Chine est le maillon faible du monde global; je le redis car nous sommes en phase de grande fragilité sous de multiples aspects:

  • la chaine d’approvisionnemens mondiale est menacée
  • la chaine de la dette mondiale peut se rompre
  • La valeur relative de toutes les monnaies peut etre affectée
  • la stabilité politique du regime de Xi peut perturner les équilibres mondiaux
  • une éventuelle contagion globale destabiliserait de nombreux regimes politiques actuellement en sursis

Laissons parler l’information à la source, c’est mieux.

31 janvier – Wall Street Journal: «La propagation du nouveau coronavirus en Chine provoque de plus en plus   de fermetures d’usines. L’effet sur les chaînes d’approvisionnement industrielles mondiales pourrait perdurer pendant des années.

La Chine représente désormais plus du double de la part des exportations mondiales de marchandises qu’elle avait réalisée en 2003, lorsque le virus du SRAS a frappé.

À elle seule, la province du Guangdong a exporté plus en 2018 que la Chine dans son ensemble il y a 17 ans.

Les fabricants se plaignent déjà de l’effet des vacances du Nouvel An lunaire… sur leur activité . Mais la réponse des autorités  publiques au virus cette année a été  effectivement prolonger les vacances. La production industrielle de la Chine pourrait se maintenir à un niveau  bas pendant une période beaucoup plus longue. »

30 janvier – Financial Times : «Le coronavirus de Wuhan fait des ravages dans la chaîne d’approvisionnement technologique mondiale, car de nombreuses provinces chinoises prolongent les vacances du nouvel an dans leur effort pour contenir la propagation de la maladie mortelle . Soulignant les inquiétudes de l’industrie technologique, les actions de Hon Hai Precision Industry de Taiwan, également connue sous le nom de Foxconn et qui fabrique la majorité des iPhones du monde, ont subi  leur plus forte chute en près de 20 ans jeudi.

30 janvier – Financial Times : «Lorsque le maire de Wuhan a été interrogé sur les medias  d’État chinois on lui a demandé pourquoi il n’avait pas révélé tout de suite la gravité de l’épidémie de coronavirus dans sa ville, il a répondu que ses mains étaient liées par les lois qui l’obligeaient à demander l’autorisation de Pékin:

« J’espère que tout le monde peut comprendre pourquoi il n’y a pas eu de divulgation en temps opportun », a déclaré Zhou Xianwang lors de l’entretien inhabituellement franc … « Après avoir reçu des informations, j’avais besoin d’une autorisation avant de les rendre publiques« , a-t-il expliqué.

Dans un pays qui insiste sur l’unité politique, l’interview est un exemple rare de tensions entre le gouvernement central et le gouvernement local car la réponse de la Chine au virus respiratoire mortel devient l’un des plus grands défis de la présidence de Xi Jinping depuis qu’il a pris le pouvoir en 2012. »

27 janvier – Bloomberg  «La ruée mondiale vers des actifs plus sûrs a alimenté un énorme bond dans le stock mondial d’obligations à rendement négatif, brisant des mois de baisse de cette masse de  dettes sous le zéro.

Le pool de titres avec un rendement inférieur à zéro a bondi de 1,16 trillions de dollars la semaine dernière, la plus forte augmentation hebdomadaire depuis au moins 2016 lorsque Bloomberg a commencé à suivre ces données quotidiennement.

27 janvier – Bloomberg : «L’or présente une fois de plus sa réputation de refuge efficace dans les temps difficiles, s’échangeant près de la clôture la plus élevée depuis plus de six ans en raison de l’inquiétude croissante concernant l’impact économique et humain de la mortelle de la Chine coronavirus.  »

29 janvier – Financial Times : «Les investisseurs du monde entier se dépêchent de redécouvrir  l’or.

Les avoirs des fonds négociés en bourse et qui sont adossés à l’or ont atteint leurs niveaux les plus élevés en sept ans, après 19,2 milliards de dollars d’entrées l’année dernière.

Les analystes affirment que l’intérêt s’est developpé pour diverses raisons, notamment les craintes de ralentissement dans les grandes économies, l’augmentation des risques géopolitiques et une perte apparente de confiance dans les actifs «refuges» traditionnels comme le yen japonais.

Mais le principal d’entre eux est la montagne  géante de dette à rendement négatif, avec  plus de 13 milliards de dollars. Si l’on demande aux acheteurs d’obligations de payer le privilège de les conserver jusqu’à l’échéance, l’attrait de l’or – qui ne rapporte rien mais ne coûte rien non plus – est évident. »

26 janvier – Bloomberg : «Les contrats à terme sur les cultures échangés à Chicago ont chuté alors que le bilan des décès dus au coronavirus en Chine augmentait. Les rapports du gouvernement selon lesquels l’infection se propageait plus rapidement, menaçant la demande du plus grand consommateur mondial de produits agricoles et du plus grand importateur de soja expliquent cette chute  .

Le soja a chuté en dessous de 9 $ le boisseau pour la première fois depuis début décembre et a perdu plus de 6% ce mois-ci. Le maïs a reculé de plus de 1% et le blé a chuté de 2% alors que la baisse  s’est emparée des marchés financiers mondiaux dans un climat de risque accru. »

L’indice Bloomberg Commodities a baissé de 3,2% (-7,5% en glissement annuel). L’or au comptant a progressé de 1,1% à 1 589 $ (en hausse de 4,7%). L’argent a glissé de 0,6% à 18,012 $ (en hausse de 0,5%).

Le brut WTI a perdu 2,63 $ à 51,56 $ (-15,6%). L’essence a reculé de 0,9% (en baisse de 11%) et le gaz naturel de 2,4% (en baisse de 16%).

Le cuivre a coulé de 6,2% (en baisse de 10%). Le blé a baissé de 3,4% (en baisse de 1%). Le maïs a baissé de 1,5% (en baisse de 2%).

Image

Le S & P500 a chuté de 2,1% (en baisse de 0,2% en glissement annuel) et le Dow Jones de 2,5% (en baisse de 1,0%).

Les banques ont reculé de 2,7% (-7,6%).

Les semi-conducteurs ont chuté de 7,0% (en baisse de 3,2%).

Les taux des bons du Trésor à trois mois ont terminé la semaine à 1,51%.

Les rendements à deux ans du gouvernement ont chuté de 18 points de base à 1,31% (en baisse de 26 points de base en glissement annuel).

Les rendements des bons du Trésor à cinq ans ont chuté de 19 points de base à 1,31% (en baisse de 38 points de base).

Les rendements des bons du Trésor à dix ans ont chuté de 18 points de base à 1,51% (en baisse de 41 points de base).

Les rendements obligataires longs ont baissé de 13 pb à 2,00% (-39 pb).

Les chinois fuient les villes en panique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s