Les dépêches vendredi 28 Fevrier. Le risque en disparait jamais, il n’y a pas de capitaux propres pour l’assurer, il se dissémine, se transfère puis remonte au coupleFed+Trésor. Un système infâme!

La propagation rapide du coronavirus à l’extérieur de la Chine a provoqué des troubles sur les marchés financiers cette semaine.

Les investisseurs estiment que l’activité de couverture des traders d’options a pu aggraver la situation.

La volatilité du marché est revenue en flèche, brisant une séquence de tranquillité qui a contribué à ramener les principaux indices boursiers américains à des records quelques jours plus tôt.

Les vagues de vente ont dominé la semaine et le S&P 500 a clôturé jeudi à plus de 10% de son récent sommet, une baisse connue sous le nom de correction. La vente a propulsé  l’activité sur les options et dérivés.

Les marchés vivent sur un mythe; ce mythe c’est celui qu’il existe des assurances.

Le mythe est que l’on peut s’assurer contre la baisse en achetant une option par exemple, option  qui vous donne le droit de vendre à une contrepartie à un prix convenu d’avance.

L’ennui est que cette sécurité est une micro sécurité: vous êtes peut être assuré de vendre mais votre contrepartie qui vous a vendu ce droit se retrouve avec la patate chaud.  Et que  fait-il, il cherche à se couvrir, il la revend etc .

Il y a possibilité de vendre un risque individuel mais il n’y a pas possibilité pour le système, pour l’ensemble du marché de se débarrasser du risque, on ne fait que le répartir. La fameuse dissémination chère à Greenspan. 

Par ailleurs toutes ces activités de couverture qui bonifient considérablement les bénéfices des grandes banques se transfèrent sur les marchés, on ne fait pas dispraitre le risque par magie, non on le revend en chaine ou en se déboucle sur le marché par ce que l’on appelle le « dynamic hedging ». Le dynamic hedging aggrave les mouvements boursiers il ne les neutralise pas!

En clair il n’y  a pas de capital, nulle  part pour absorber le risque sauf… le couple Fed+Trésor, c’est dire le contribuable.  Ce qui s’est manifesté lors de l’affaire AIG.

Le système vit sur un mensonge, celui d’assurances impossibles à honorer, c’est un système de bluff en chaine. Comme le système de couverture du risque sur les dépôts bancaires. D’ailleurs bien decrit par Warren en son temps et Geithner au lendemain de la crise.

Le risque se dissémine quand tout va bien , pui  il se revend, se transfere et enfin en cas de catastrophe il remonte à la Banque Centrale et au Trésor.

Le risque, son appréciation , son prix, etc tout cela repose sur des modèles, sur des quantifications radicalement idéologiques. Pire je soutiens qu’elles snt névrotiques et c’est ce qui vient d’être expliqué dans un ouvrage que tout participant aux marchés et a la politique doit lire.

Le risque ne disparait jamais, et en plus il n’est pas quantifiable  vient d’expliquer Mervyn King ancien gouverneur de la Banque d’Angleterre, dans un ouvrage magistral qui ne fait que délayer une idée que je défends depuis plus de 20 ans; les mesures du risque sont bidons elles  induisent en erreur et on ferait mieux de reconnaitre que l’on ne sait pas, radicalement pas.

Les économistes sont des faux prophètes qui confondent leurs modèles avec la réalité. Le travail des économistes ne résiste pas à une analyse epistémologique critique un peu poussée.

Au lieu de quantifier on devrait reconnaitre qu’il y a radicale incertitude.

Tom Chivers est un écrivain scientifique, il écrit ceci à propos de l’ouvrage de Mervyn King.

« Parfois, vous lisez quelque chose qui vous fait froid dans le dos. Le nouveau livre Radical Uncertainty: Decision-making for an unknownable future, de Mervyn King et John Kay,  fait cet effet .

Que ces auteurs pensent que ce livre devait être écrit – signifie qu’il y a quelque chose de terriblement inquiétant  quelque part.

C’est à peu près ce que j’ai  ressenti quand j’ai lu King et Kay, qui sont respectivement l’ancien gouverneur de la Banque d’Angleterre et un professeur d’économie respecté à Oxford. Ils ne sont évidemment pas stupides. Mais cela semblait incroyablement stupide. C’est comme si nous regardions le monde sous des angles si différents que j’ai du mal à accepter que nous voyions les mêmes choses.

La thèse fondamentale de K&K, est que nous devrions être moins disposés à utiliser des chiffres pour prévoir l’avenir; nous devrions plutôt être plus ouverts au fait que l’avenir est radicalement inconnaissable.

Et pourtant, K&K, qui savent probablement mieux que moi à quoi ressemblent les économistes et les gestionnaires de fonds spéculatifs, semblent penser que ces gens font tous la même chose: ils croient qu’ils peuvent faire entièrement confiance à des règles , à des modèles évidemment simples.

Le livre contient beaucoup de choses intéressantes, pour le non-économiste, sur la différence entre l’économie et, disons, la physique.

La science des fusées semble difficile, mais elle est en fait assez simple: vous pouvez prédire les actions des planètes pendant des millions d’années à l’avance, ou guider une sonde spatiale à travers des milliards de kilomètres d’espace, avec des équations largement inchangées depuis l’époque de Newton.

Pourquoi? Parce qu’il y a moins de pièces mobiles, mais aussi parce que les règles restent les mêmes. Les actions des astronomes n’affecteront pas de manière significative les mouvements des planètes; leurs croyances sur ces planètes ne feront aucune différence. Ils pourraient publier un article sur l’orbite de Vénus, et Vénus poursuivra son chemin, imperturbable – alors qu’un économiste publiant un article sur la croissance attendue de l’économie peut affecter cette économie. S’ils peuvent prédire le mouvement de la Livre par rapport au dollar, ils peuvent en tirer énormément d’argent.

La loi de la gravité est stationnaire; les lois de l’économie sont réflexives et peuvent être affectées par nos croyances au sujet de ces lois.

Mais selon K&K, les économistes  ne s’en rendent pas compte. Ils ont mis trop de poids sur leurs modèles; ils confondent modèle et réalité.

Tout cela est juste, bon et vrai. « Tous les modèles sont faux », comme l’a dit le statisticien George Box – comme, en effet, K&K le cite – « mais certains sont utiles. » Ne confondez jamais votre modèle avec la réalité.

Ne laissez pas tomber les modèles, soyez humbles avec eux; n’oubliez pas d’inclure de larges intervalles  d’erreur dans le modèle pour que des événements inconnus se produisent.

Et, bien sûr, assurez-vous que vous pouvez vous permettre de perdre tout ce que vous pariez, même si le pari semble bon.

Je pense que c’est à peu près ce que signifie être «antifragile» et «robuste» et «résilient», les termes de K&K sont très répandus. Attendez-vous à ce que les choses soient imprévisibles. Faites de la place à ce qu’ils appellent «l’incertitude radicale» ».

Je maintiens que les banquiers centraux et leurs complices dans/sur  les marchés ne laissent aucune place à l’incertitude radicale, ils parient à fond, « they bet the farm », tout, y compris notre survie économique, y compris notre royaume , parce qu’au fond ils jouent l’argent des autres, ils participent de  ce système infâme de tiers payant que je ne cesse de dénoncer; ils parient, il jouent:  si ils gagnent, ils s’enrichissent, si ils perdent nous sommes ruinés.

[Reuters] World stocks set for worst week since 2008 as virus stokes recession fears

[Reuters] Yen soars as investors stampede to safety

[Reuters] World prepares for coronavirus pandemic; global recession forecast

[Reuters] South Korea coronavirus cases raises to 2,022, BTS cancels concert

[Bloomberg] China Makes Bad Loans Disappear as Virus Pummels Banking System

[NYT] Virus Disrupts China’s Shipping, and World Ports Feel the Impact

[WSJ] The Invisible Forces Exacerbating Market Swings

[FT] Doubts cast on Federal Reserve’s ability to handle a pandemic

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s