Trump bannit les voyages en Europe; humiliation!

Trump bannit les voyages en Europe pour 1 mois.

Les restrictions ne s’appliquent qu’aux 26 pays de la zone de libre circulation de Shengen et ne semblent pas liées à la gravité des épidémies dans les différents pays. La Grande-Bretagne et l’Irlande n’étaient pas incluses dans l’interdiction.

Des dizaines de milliers d’Américains en Europe cherchent à  comprendre ce qu’ils doivent faire avant que l’interdiction de voyager de 30 jours n’entre en vigueur vendredi, beaucoup ne sont pas certains de la portée de l’interdiction et craignaient que leurs vols de retour ne soient annulés.

Et les compagnies aériennes, les hôtels et de nombreuses autres industries – dont beaucoup avaient déjà souffert des restrictions mises en place pour ralentir la propagation du virus – se préparent à des baisses d’activité encore plus marquées.

À travers le continent, la nouvelle a été accueillie avec confusion, colère et scepticisme alors même que de nombreux pays européens ont décidé de resserrer leurs propres restrictions sur la circulation des personnes à l’intérieur et à l’extérieur de leurs frontières.

Au sein de l’Union européenne – où la libre circulation des personnes entre les États membres a longtemps été considérée comme l’une des réalisations majeures de l’ordre de l’après-Seconde Guerre mondiale – la République tchèque a rejoint jeudi d’autres pays pour annoncer de nouveaux postes de contrôle aux frontières.

Les réactions de l’Union Européenne ne sont pas guidées par les préoccupations concernant la santé, on le voit à chaque déclaration et à chaque prise de position. Elles sont guidées par l’économie , la finance et la monnaie.

La priorité européenne, et sans l’admettre on peut le comprndre, la priroité en europe c’est l’économie; il faut que la bicyclette roule . C’est ontologique car si la bicyclette cesse de rouler, elle tombe et le pot aux roses du système bancaire fictivement solvable se fracasse et avec lui, celui de l’euro solide.

Les conséquences de la décision du président Trump d’interdire la plupart des voyages en provenance d’Europe ont commencé à se faire sentir sur les plans économique, politique et social.

La Commission européenne, l’organe directeur de l’Union européenne, a publié une déclaration cinglante condamnant cette décision.
«Le coronavirus est une crise mondiale, qui ne se limite à aucun continent et il nécessite une coopération plutôt qu’une action unilatérale», a-t-elle déclaré.

«L’Union européenne désapprouve le fait que la décision des États-Unis d’imposer une interdiction de voyager ait été prise unilatéralement et sans consultation

Que dire de plus si ce n’est que c’est dur d’être un vassal, de devoir révéler haut et fort a son peuple qu’on l’a trompé et que l’Union Européenne ne rend pas plus fort, ne protège pas? L’union euriopéenne affaiblit au lieu de protéger comme l’avait annoncé le Général parce qu’elle est divisée, elle n’a pas de chef; c’est  la pagaie.

Trump sait qu’il est le suzerain et qu’il a toutes les cartes en mains et que comme d’habitude sous la pression des Allemands, l’Europe se couchera et ne prendra aucune mesure de rétorsion pour protester contre cet unilatéralisme méprisant.

Trump  ne prend même plus la peine de faire comme Obama: faire semblant de consulter

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s