Essai: Marchés, liquidité, fin du premier round

WSJ d’aujourd’hui: «  » Il n’y a pas de plafond mensuel ici. Il n’y a pas de plafond hebdomadaire «  », a déclaré  le président de la Fed, Jerome Powell. La Fed  achètera des actifs financiers jusqu’à ce que la liquidité soit  restaurée », a-t-il dit.

Powell dit exactement ce que je répète depuis le premier jour: quand les marchés vendent, cela signifie que les porteurs d’actifs financiers veulent échanger des titres contre de la base -money, monnaie de base , ce qui implique que si vous voulez stopper la chute il faut offrir autant de monnaie de base, c’est à dire de liquidités que les gens en demandent.

Que signifie restaurer la liquidité? Cela signifie injecter autant d’argent, autant de monnaie qu’il faut pour que la masse des acheteurs trouve contrepartie auprès des vendeurs; quand cela est obtenu alors l’ esprit de jeu et la spéculation changent de camp, et la liquidité qui se définit psychologiquement comme la croyance que l’on va vendre plus cher ce que l’on a acheté, cette croyance bascule dans le bon sens.

Fin du premier round.

2 réflexions sur “Essai: Marchés, liquidité, fin du premier round

  1. Bonjour Monsieur,

    le fait que la commission européenne décide d’oublier momentanément les limites budgétaires de l’euro et autorise une intervention dispendieuse des États pour contrer les effets de la pandémie (pour sauver l’économie pas les humains, évidemment) , n’est ce pas la fameuse MMT qui se met en place sous couvert de sauvegarde de l’économie pour le bien de tous et « à cause » d’un virus ?

    De la même manière, la nécessité annoncée pour les banques centrales de « devoir » peut-être acheter des dettes privées me rappelle un de vos articles il y a 2-3 ans qui signalait que les banques centrales possédaient déjà environ 29000 Mds de dollars d’actions du privé, fait penser que les banques privées (pardon, centrales) sont en train d’acheter la totalité de ce qui constitue la richesse des pays sous prétexte de protéger nos économies.

    Que nous reste t’il comme perspective de changer ce qui est en cours de mise en place sans « décrocher le 12 » (comme disait mon grand oncle qui a vécu comme beaucoup d’autres 2 guerres).

    Il y a une chose que beaucoup oublie, et nos dirigeants aussi, c’est qu’aucun d’eux, aussi malin et puissant qu’il pense être, ne cours plus vite qu’une balle… Il faut cependant que le commun des mortels, esclaves comme moi, s’en souviennent pour faire changer ce monde en cours de putréfaction…

    J’ai ce petit espoir que les guignols qui nous gouvernent aient quelques surprises lorsque, après le confinement et avoir enterré nos proches ou amis morts de par leurs manoeuvres et négligences, nous nous occuperons d’eux comme ils le méritent.

    J'aime

  2. Mr Bertez, je vous suit depuis longtemps, vous avez effectivement tenu le même discours et vous avez raison, la situation actuelle le confirme on ne peut pas mieux.

    J’apprécie votre compétence et vous remercie de faire publique vos remarques et votre vision.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s