Humeur: La France, un système raté, de Courteline à Kafka.

« Bruno Le Maire a menacé l’ensemble des entreprises françaises de retirer les garanties de l’État et d’interdire les reports d’impôt à toutes celles qui rémunéreraient leurs actionnaires« .

Que vaut-il mieux, louer un chien ou se procurer un équipement de jogging? Telles sont aujourd’hui les deux options pour justifier une sortie de son logement et prendre l’air paisiblement.

L’«attestation de déplacement dérogatoire» (sic) qu’il faut remplir chaque jour, en précisant l’heure, prévoit six cas utilitaires allant des déplacements professionnels aux convocations judiciaires, plus une septième case, de pur loisir. Pour «les déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour de son domicile, liés soit à l’activité physique individuelle… soit aux besoins des animaux de compagnie (sic)»…

Nous sommes au pays de Courteline. Un bain de Jouvence pour l’économie administrée qui replonge le pays dans les années de la Seconde Guerre mondiale de 1939-1945. Pénurie, encadrement, rationnement, réquisition, dérogation, moratoire, autorisation, amende….ces mots scandent depuis deux semaines la vie quotidienne des particuliers comme des entreprises.

Ceci est le début du texte de l’excellent Jean Pierre Robin dans Le Figaro.

Je connais bien Jean Pierre Robin, il était ancien économiste à la Vie Française,  ce n’est ni un idéologue ni in extrémiste, c’est un vrai journaliste compétent et raisonnable. Pas un vas-t-en guerre.

Il met ici le doigt sur la terrible rechute de notre pays dans le dirigisme et l’étatisme alors qu’il a eu tant de mal à s’extirper un tout petit peu, mais vraiment un tout petit peu de cette économie administrée qui nous a  fait tant de mal , nous a  fait prendre tant de retard et nous a produit autant de gaspillage.

Les jeunes générations ne se souviennent pas de ces innombrables Plans qui ont ponctué la vie économique et le déclin francais, les plan Calcul, les Plans textile, les plans sidérurgie, les plans logement,  et autres constructions enanesques/onanistes  tout droit sorties des cerveaux administrants.

L’une des causes majeures, je pèse mes mots l’une des causes majeurs du déclin français est l’incapacité de ce pays à choisir une règle du jeu. Sa volonté de maintenir de l’hybride, du Mixte, de l’ambigue  fut sa perte. Et ce pays rechute en ce moment.

La France un pays d’enfants incapables de choisir.

La France n’a pas eu le courage d’être socialiste c’est à dire de tourner le dos  à l’économie fondée sur le profit, ni en 1945 ni en 1981; elle a joué ou plutot subi l’économie mixte, c’est à  dire cette économie mi-chèvre mi-chou qui, tout en étant soumise à la loi terrible du profit et de la concurrence  ne met pas tout en oeuvre pour le  réaliser.

Le mal français c’est d’avoir choisi le Grand Large sans s’en donner les moyens en continuant de trainer le boulet de l’économie administrée.

Le mal français c’est de ne pas être  capable de poser clairement le débat , le choix entre une économie des besoins  et une économie du profit. 

Le Grand large c’est la loi terrible du plus fort, du plus efficace, du plus dur, c’est sans pitié et pour monter sur ce ring il faut n’avoir qu’un seul obejctif: gagner.

Pas de quartier, pas  de pitié,  c’est la loi de la vie, la sélection des plus aptes, ce n’est pas le système des  atermoiements de l’économie mixte, et encore moins ceux de la spécificité bidon qui dissimule mal la faiblesse et l’incapacité à faire son deuil des facilités de l’après guerre.

La France a voulu participer au monde ouvert , à la concurrence sans s’en donner les  moyens. Elle a voulu maintenir la spécificité, l’ambiguité et c’est ainsi qu’elle n’a réussi ni à être socialiste ni a être capitaliste.  La France a échoué à oser mener sa Transition Socialiste dans l’infamie Mitterrandienne et elle s’est même rejouie  de son échec, et elle n’en finit pas d’échouer sa transition capitaliste.

Le système français est un système raté, loupé, un mouton à cinq pattes. Un système inefficace de pseudo capitalistes crony profiteurs et de sujets qui veulent tout sans choisir, sans souffrir le deuil de leurs illusions, ils veulent le beurre, l’argent du beurre et baiser la crémière. Et même maintenant dans la modernité baiser le crémier.

La France n’est ni vraiment ni administrée  ni libérale; elle balance selon les avantages et les inconvenients qu’elle percoit dans le court terme. En ce moment elle a peur et elle cherche la protection chez papa et maman et pour cela elle est prête à abandonner ses rares  libertés. Et nos enarques, à l’affut, qui en profitent! Ils vont regagner une partie des pouvoirs perdus ! Ils sont prêst les bougres à nous  refaire passer de Courteline à Kafka!

Bref la France a eu ce qu’elle méritait: une  économie inefficace, parasitaire,  dans un système odieux, celui de l’économie monopolistique  d’état crony et de banque centrale réunis. C’est la France de l’ENA, du MEDEF et de la CFDT!

Dieu qu’il est triste et  affligeant de voir que des malheureux comme Bruno Le Maire surenchérissent, par lâcheté politicienne et petite volonté de puissance minable  sur les demandes de  retour au dirigisme.

3 réflexions sur “Humeur: La France, un système raté, de Courteline à Kafka.

  1. Bonjour,

    Je crois que vous visez juste avec ce post. Je ne peux hélas faire de copier-coller de mon commentaire aussi je vous renvoie à ce dernier sur le blog de Maxime Tandonnet : https://maximetandonnet.wordpress.com/2020/03/31/ou-commence-linacceptable/comment-page-1/?unapproved=73478&moderation-hash=cc616019970e80bff783815ae087eabc#comment-73478

    Je serai cependant moins sévère que vous quant aux énarques. Ils ne sont pas nécessairement des technocrates même si on en compte beaucoup parmi cette engeance. Comme j’ai tenté de l’expliquer, j’ai bien peur que cette crise ne soit l’occasion pour celle-ci d’essayer une nouvelle fois ses lubies. Le futur est inquiétant.

    Bon après-midi

    J'aime

  2. la france est étouffé par la bureaucratisation communisante qui a fait faire faillite a l’urss.
    Mais en plus les apparatchiks ont su tirer les marrons du feu de l’économie de marché.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s