Le chateau de cartes européen au bord de l’implosion

31 mars – Bloomberg  «Deux décennies après le début de l’euro, l’une des principales inquiétudes de ses fondateurs se matérialise alors que le coronavirus sévit dans la troisième économie de la région.

La suspicion de longue date selon laquelle les emprunts excessifs de l’Italie pourraient à terme devenir le problème de l’ensemble de l’Europe a été le cauchemar récurrent des responsables des finances allemands tout au long des années 1990.

Maintenant, alors que la crise force le gouvernement de Giuseppe Conte à abondonner  une décennie de rigueur  budgétaire , la stratégie du pays pour l’avenir repose une fois de plus sur l’accumulation de la dette, faisant gonfler ses emprunts publics vers ou même au-delà de 150% du produit intérieur brut .  »

29 mars – Associated Press: «L’union européenne fracturée a subi de nouvelles pressions ce week-end, alors que l’Italie et l’Espagne ont plaidé pour une aide européenne urgente pour résister à l’épreuve du virus, mais l’Allemagne a renforcé  sa réticence à accepter  de nouvelles solutions radicales. La fracture nord-sud qui pèse sur l’Union européenne depuis des années a refait surface alors que le virus galopait à travers le continent, faisant plus de morts que toute autre région du monde. »

29 mars – Reuters : «La manière dont l’Union européenne réagira à l’épidémie de coronavirus déterminera sa crédibilité future, a déclaré un ministre français…, alors que le bloc n’a pas réussi à s’entendre la semaine dernière sur des mesures pour amortir le choc économique… « Si l’Europe n’est qu’un marché unique lorsque les temps sont bons, cela n’a aucun sens », a déclaré à  France Inter la ministre des Affaires européennes, Amélie de Montchalin.  »

30 mars – Bloomberg : «Alors que le Premier ministre Giuseppe Conte se bat pour protéger la société italienne par  un confinement  national paralysant, le sud déprimé se transforme en baril de poudre.

La police a été déployée dans les rues de la capitale de la Sicile, Palerme, alors que des gangs utilisent les médias sociaux pour comploter des attaques contre des magasins.

Une compagnie de ferry en faillite a interrompu le service vers l’île, y compris des fournitures vitales de nourriture et de médicaments. Alors que l’État craque sous la pression de la pandémie de coronavirus, les responsables craignent que la mafia ne se prépare à intervenir. … »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s