Les dépêches dimanche, retard à l’OPEP. Vers un nouveau scandale bancaire en France.

Toujours dans les bons coups, les banques françaises ont une exposition de  plus de 300 milliards sur l’Italie! Leur risque est trois plus important que celui de l’Allemagne.
Comment peut-on être aussi nuls? Le coup/coût de la Grèce ne leur a pas suffi .
Je n’ai pas le souvenir d’un mauvais coup bancaire dans lequel les banques françaises ne seraient pas coincées. Chaque fois qu’il y a un sinistre, elles sont dedans.
Les banques sont vos ennemis, terrible constat.
Elles prennent des risques pour avoir une profitabilité supplémentaire, elles enregistrent des pertes et au lieu d ‘être punies, elles font pression sur les gouvernements pour améliorer la valeur de leur créance grace à la prédation fiscale, grace aux contrôles et dénonciations, grace aux concessions politiques.
Les banques sont votre ennemi fiscal, ce sont elles qui ont transformé l’état en collecteur d’impots abusifs, pour pouvoir toucher leurs interets et leur plein sur leur créances.
Nous sommes dans le système inverse des Fermiers Généraux d’antan, ; dans le passé le gouvernement chargeait les Fermiers de collecter l’impot, maintenant les banques chargent le gouvernement  collecter l’impot qu’elles imposent sur vous! Le gouvernement est le Fermier Général des banques! 
Pourquoi croyez vous que la France a accepté le Traité de Paris ? Tout simplement parce que compte tenu de la situation de ses banques , elle a été obligée de passer par les fourches caudines de l’Allemagne.
Et ici elle va se mettre à genoux, supplier les Allemands de sauver l’Italie par les eurobonds avec des bretelles et des moustaches pour solvabiliser les créances des BNP, , Société Générale, LCL, Natixis   et Credit Agricole.
La politique européenne de la France est dictée, imposée par la situation de ses banques , tout comme l’est d’ailleurs sa politique sociale. Ce sont les banques qui ont besoin de l’austérité en France et ce sont les banques qui ont besoin que la France cire les pompes des Allemands .
Nous sommes revenus au 19e siècle , au temps ou les dynasties financières imposaient au pouvoir la politique intérieure et extérieure qu’il devait suivre.
L’insolvabilité de l’Italie est réelle, l’Italie ne tient que par le corset de fer de la BCE, corset qui empêche ses dettes de se déprécier et qui donne l’apparence d’un marché ordonné.
Mais pas besoin d ‘etre creditman, pour savoir que c’est artificiel, que c’est politique. Cela ne saurait durer. 
Est -ce que les banques sont là pour faire de la politique ou pour assurer une bonne gestion de l’argent que le peuple ignorant lui confie?
Car ne n’oubliez pas, les déposants n’ont aucun pouvoir, mais ils  ont responsables sur leur dépots des déconfitures bancaires et ce depuis  les lois scelerates imposées par Merkel et Schauble.
Retenez ce que je dis, je suis précurseur: 
Contrairement à ce qu’ils disent , les eurobonds sont non pas la consolidation de l’euro, mais sa fin, c’est le ralliement de l’Allemagne à l’inflationnisme anglo saxon, c’est la fin de la solidité et de l’ancrage de l’euro dans la tradition orthodoxe,  c’est sa descente future aux enfers.
L’Allemagne n’ a pas  les épaules assez larges, avec son modéle economique et social vieillissant pour supporter toute la gabegie et freiner le déclin européen.
Exposition des banques au risque Italien, par pays.
Image
CNBC] Coronavirus live updates: Italy’s daily death toll drops to lowest in 2 weeks

[Reuters] Brazil lawmakers pass ‘war budget’ as coronavirus cases top 10,000

[Bloomberg] Waiting for the Next Historic Number: Global Economy Week Ahead

[Bloomberg] Italy Nears Decree on $216 Billion in Guarantees to Companies

[NYT] OPEC Meeting Is Delayed as Saudi and Russian Tensions Flare

Une réflexion sur “Les dépêches dimanche, retard à l’OPEP. Vers un nouveau scandale bancaire en France.

  1. Si l’Allemagne ou l’Italie ne trouvent pas le courage dès cette année 2020 de mettre fin à l’euro, après la récession (2021) apparaîtra l’hyperinflation (vers 2025) qui aggravera encore les inégalités.

    Pour maintenir l’ordre et donner l’illusion que la misère est contenue, les autorités n’auront d’autre choix que de mettre en place des monnaies numériques facilitant l’helicopter money. Ce qui n’a rien d’un complot, c’est juste systémique.

    L’avenir économique, c’est :
    – de vrais revenus pour une « minorité » qui crée et capte la valeur,
    – allocations pour la « majorité »,
    – la fin du libéralisme,
    – le début d’une nouvelle ère basée sur un communisme capitalistique (le capitalisme ne disparaîtra en effet jamais puisqu’il est un prolongement de l’être humain en cela que le capital n’est rien d’autre que du travail stocké).

    Mes excuses, cher Monsieur Bertez, d’y aller une fois encore de mes projections à l’emporte pièce 🙂 Quoi qu’il en soit, merci au nom de vos lecteurs de pouvoir vous lire. Nous apprenons beaucoup.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s