Editorial. Il n’y a plus rien … et ce rien .. on vous le laisse..

Non seulement la France performe très lamentablement en matière de lutte contre le virus, mais elle performe aussi misérablement en matière économique.

Je ne m’attarderai pas à gloser sur les tristes cocoricos habituels du pays, la situation est déja assez triste comme cela.

Qu’il soit cependant remarqué qu’il doit y avoir un rapport entre la vantardise, la prétention à être un phare donneur de leçons  si caractéristique  de  ce pays et la triste réalité de ses performances: la surestimation ne conduit pas à se corriger, mais  plutot à se laisser aller. Pour progresser, pour se redresser il faut avoir conscience de ses manques, il faut ressentir la frustration.

J’ai souvent considérée comme extrèmement juste cette image du coq sur son tas de fumier.

Dans tous les domaines nos performances sont médiocres , rien ne se situe à la hauteur de nos rodomontades. Nous nous situons  entre la médiocrité des résultats des  pays du Sud et la performance remarquable des pays du Nord; (Belgique exceptée). Et quand je dis que nous nous situons entre les deux , c’est hélas beaucoup plus près des premiers que des seconds.

C’est vrai en termes de lutte contre la maladie, en terme économique et social et bien sur en terme de grands équilibres financiers. Nous sommes de grands prétentieux à crédit!

Dans ce dernier domaine, Macron qui se prétend régulièrement chef de file de toute initiative en est réduit à être …  chef de la file  des mendiants qui tendent la main pour obtenir soit un peu de fausse monnaie, soit un peu de solidarité.

Notre position en ce moment dans les négociations européennes pour arracher un plan de soutien est particulièrement humiliante.   Nous quémandons.

Il y a là certainement un enseignement: sur un système qui dysfonctionnne structurellement , les chocs ont plus d’impact.

Cela parait évident s’agissant des déficits, un pays qui a plus de 3% de déficits a plus de mal à trouver les ressources pour faire face à l’adversité, mais cela doit aller plus loin loin. Je pressens que tout le système français est en mauvais état et qu’il est incapable de faire face à des chocs de grande ampleur.

Le manque de ressources, le gaspillage,  l’émiettement social, l’érosion des motivations, la perte des référents et des valeurs font des ravages en profondeur et cela se révèle lors des chocs.

La flagornerie politiuqe à grande échelle et les chants aux fenêtres et les bouquets de fleurs lancés à toutes occasions masquent mal l’impuissance conctrète ,la fragilté et le délitement du système français. La santé publique, l’école  et les transports en sont d’évidents symboles mais il y en a tellement d ‘autres.

Le choix criminel de Macron de faire peur, de mépriser  et de rabaisser sans cesse le peuple n’arrange rien , au contraire. Il aggrave tout.

La colère augmente l’impuissance. Macron ne résout aucun problème , il pérore, il s’écoute parler, il s’envole dans des références fumeuses, surtout à l’étranger, envolées qui font douter de son équilibre mental. On l’a encore vu il y a quelques jours dans son entretien  fumeux et non pas fameux, avec le Financial Times.

Dix millions de personnes au chômage, plus ou moins partiel , des centaines de milliers de petits commerces, entreprises de restauration, PME ruinés, plus de 20 000 morts, la liberté d’aller et venir saccagée, l’explosion de violence dans les banlieues: la France  connait un ébranlement historique . Un ébranlement dont elle est incapable de prendre la mesure en raison du role néfaste des médias acharnés, par  servilité à masquer les vues d’ensemble et au contraire à multiplier  les kaleidoscopes parcellaires . Il n’y a en France aucune vue du tout.

Mais j’y insiste, tout cela était écrit, inscrit ; la décomposition de la  société, a été voulue, entretenue afin de diviser pour régner politiquement et j’ai toujours affirmé que cette démarche de recherche de pouvoir était criminelle parce que sa conséquence terrible était que le système français a cessé d’être manoeuvrable, gérable. Plus rien  ne se transmet.

La France est un paquebot fou, désorienté avec un contremaître  qui se prend pour un grand timonnier.

Un système pour survivre et s’adapter a besoin sans cesse d’investir, il ne peut se contenter de consommer ses ressources. Il faut qu’il investisse dans le maintien de ses structures, dans le maintien de ses fondations, dans le maintien de son unité organique   et la France a consommé ses fondations!  Elle s’est laissée envahir par l’entropie.

Présenté autrement la France n’a fait que vendre, bouffer les bijoux de famille, elle  n’a fait que gaspiller son héritage à se prétendre ce qu’elle n’est plus: une grande puissance. Un modèle.

On a pu le constater encore lorsque Macron , maladroitement a fait le malin , dans un discours  aux Français en annonçant un abandon des dettes sur l’Afrique! Ce fut un tollé. Qui est encore capable de comprendre que c’est un reflet de nos contradictions, d’un côté une politique de grandeur impériale et de l’autre un statut de mendiant européen.

Face à ce triste état des lieux, rien! Aucune initiative politique d’envergure depuis le depuis du quinquenat! Ni appel à des hommes nouveaux, d’envergure ni changement de cap idéologique ou pratique; une triste continuité dans la médiocrité de la comptabilité boutiquière. Pas de soufle, pas de projet. En guise d’ouverture sur le futur, nous avons des trous, des trous budgétaires…

On nous a parlé il y a peu d’un gouvernement d’Union Nationale . Signe que le besoin de quelque chose de neuf existe.

Les rumeurs ont avancé les noms d’un quarteron de ringards en retraite, pour paraphraser le Général; hélas il ne s’agit que de personnalités de second ordre qui ne représentent  rien, même  pas elle même car elles n’ont ni identité ni étoffe.

Le voudrait-il qu’il ne pourrait trouver de personnalité forte suceptible de relancer son mandat, telle est la situation de Macron. C’est le vide, le grand vide sidéral, d’un système incapable de produire des élites autres que prébendières, candidates au culte de la personnalité; non seulement il n’y a pas d ‘individualité, il n’y a pas de parti en ordre de marche. Une ecurie avec un bourrin qui piaffe et hennit , ce n’est pas un parti politique!

Mais pour couronner le tout, il n’y a plus de peuple.

Un peuple cela ne préexiste pas, avant d’être nommé par une Voix, un peuple n’est rien d’autre qu’une masse. Pour qu’il existe, un peuple,  il faut une Parole qui le nomme, qui le fasse exister en tant qu’imaginaire commun, il faut un Chef légitime qui le structure.

Dans la France de 2020, Il n’y a aucune Parole , il n’y a que des petits intérêts .

Le monde d’après, puisque certains en ont lancé la formule, le monde d’après sera pire que celui d’aujourd’hui, il sera la caricature du présent, tant il est vrai que les memes causes produisent les mêmes effets et que les causes du delitement du pays se renforcen,t au lieu de se réduire. Nous sommes sur la pente. Jamais la notion d’engrenage n’a été aussi pertinente.

Comme le disait Leo Ferré dans sa période nihiliste;  il n’y a plus rien … et ce rien .. on vous le laisse..

 

 

 

7 réflexions sur “Editorial. Il n’y a plus rien … et ce rien .. on vous le laisse..

  1. Quelqu’un qui veut que son pays devienne un land Allemand, s’appelle un traitre, un vendu, un collaborateur, c’est trahir son père, son grand père. C’est souiller tout le sang pur du sacrifice des hommes qui a coulé pour pouvoir rester libre, Il n’y a que celui qui ne connaît pas les allemands qui a envie d’en être un. Plutôt crever.

    J'aime

  2. Quand de plus en plus de gens ont comme devise « Ni Dieu ni maitre » – et cela depuis plusieurs décennies, sinon des siècles -, quand cette attitude est intériorisée par une masse critique dans une société, cela va a avoir des conséquences. Entre autre le manque d’un socle, la manque des valeurs , etc, parce que chacun va devenir son propre petit dieu et son propre petit maitre. C’est la lutte de tous contre tous et le retour vers la barbarie, donc vers des solutions totalitaires. Le travail donne ses fruits, il va falloir les assumer, les manger.

    J'aime

    1. Vous vous trompez totalement il n’y a pas de plus en plus de gens qui ont pour devise « ni dieu ni maitre » l’espèce se raréfie , elle est en voie de disparition totale. et en plus non protégée!

      Le crois que vous n’avez pas assimilé la modernité qui prétend que l’individualisme progresse, monte alors que ce qui monte c’est la mêmitude, les Non Playing Character.
      Les NPC de 4 Chan aux USA.

      Les gens n’ont plus besoin de dieu ou de Mairte ; le dieu et le maitre ils l’ont dans la tete, ils sont traversés par eux.

      J'aime

    1. 1
      Accueil
      Voir les nouveaux Tweets
      Quoi de neuf ?

      Agence France-Presse
      @afpfr
      ·
      45 min
      Plusieurs milliers de respirateurs commandés en urgence par l’État sont inadaptés pour les patients atteints par le #covid_19 en réanimation, affirme une enquête de la cellule d’investigation de Radio France, des interrogations aussitôt contestées par le gouvernement #AFP

      J'aime

  3. Nos politicards aiment prendre l’Allemagne en exemple…quand ça les arrange. Là, silence assourdissant. La meilleure gestion par les teutons à deux effets: moins de morts et une remise en marche économique plus rapide, en dépit des boulets du sud.
    Ils voulaient qu’on ressemble à l’Allemagne ? Alors allons y à fond. Je suis, en fin de compte, pour que la France devienne un länder allemand, un länder de tourisme et de bouffe mais attention, sous juridiction allemande, avec leurs lois: plus de politicard franchouillards, plus d’ENA, plus de pantouflage institutionnel, plus de capitalisme étatique voyou, plus d’achat de vote…quel ménage ! En voilà un programme.
    Bon, arrêtons de rêver, ils ne sont pas fous au point de nous adopter !

    J'aime

    1. Vous savez c’était le reve du Patronat Français de la CGPF des années 30 , ils voulaient que la France devienne une province allemande tellement ils ont eu peur de la folie des années 20 et surtout de 1936. La construction européenne est heritère de cette peur .

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s