Comment la monnaie est mise au monde. Texte à conserver .

J’ai souvent passé cette comunication de la Bank of England ainsi que les travaux de Steve Keen qui démontrent la même chose; la création de monnaie par les banques commerciale lorsqu’elle font des prêts.

Cet article explique comment la majorité de l’argent dans l’économie moderne est créée par les banques commerciales lorsqu’elles accordent des prêts.

La création monétaire diffère dans la pratique de certaines idées fausses courantes – les banques n’agissent pas simplement comme des intermédiaires, prêtant des dépôts que les épargnants placent avec eux, et ne «multiplient» pas l’argent de la banque centrale pour créer de nouveaux prêts et dépôts.

Le montant d’argent créé dans l’économie dépend en fin de compte de la politique monétaire de la banque centrale.

En temps normal, cela se fait en fixant des taux d’intérêt. La banque centrale peut également affecter le montant d’argent directement par l’achat d’actifs ou le «Quantitative Easing».

https://www.bankofengland.co.uk/quarterly-bulletin/2014/q1/money-creation-in-the-modern-economy

Published on 14 March 2014
Convert this page to PDF

3 réflexions sur “Comment la monnaie est mise au monde. Texte à conserver .

  1. Intéressant, mais donc est-ce que ça ne fonctionne pas à revers de nos manuels ?
    Ne sont-ce pas les banques qui décident D’ABORD la quantité de monnaie qu’elles souhaitent créer et à qui elles souhaitent la prêter (le taux directeur en vigueur n’étant qu’un paramètre parmi d’autres), PUIS les banques centrales qui ajustent les taux directeurs a posteriori (trop tard ?) et ENFIN l’Etat qui est contraint (dette oblige) d’émettre les titres éligibles éventuellement nécessaires aux banques pour ajuster leurs réserves obligatoires (l’autre solution étant l’impôt qui pénaliserait la consommation puisqu’il ne crée pas de monnaie, ou la création monétaire qui lui est désormais interdite) ? Et de quel outil disposent les BC et l’Etat pour orienter la création monétaire des banques vers l’économie réelle plutôt que vers leurs établissements financiers qui investissent plus dans les produits financiers « d’occasion » (la revente de titres, de risques, etc.) que « neufs » (les levées de fonds initiales des entreprises) ?
    A votre connaissance y a-t-il un indicateur de la proportion de monnaie créée alimentant la sphère financière plutôt que réelle ? Y a-t-il un indice d’inflation sur les produits financiers dérivés ou spéculatifs ? Une inflation invisible dans la sphère financière n’engloutit-elle pas la création monétaire bancaire tandis que la sphère réelle menace de tomber en quasi déflation/récession ?
    Désolé pour la liste au Père Noël et merci de vos lumières !

    J'aime

  2. J’ai pas l’impression qu’ils mentionnent la multitude de fonds d’investissement a capital risque crées par les banques elles meme en placant des amis ou des anciens employés afin de pouvoir créer plus de monnaie en prêtant a tour de bras pour que ces fonds vautour rachetent des boites en LBO et taillent ensuite au couteau dans les actifs et emplois pour revendre dans une logique de très court terme.
    J’aimerai beaucoup votre opinion sur ces pratiques.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s