« Merci pour votre gratitude » Par Bruno Bertez

Je reçois en ce moment beaucoup de témoignages de gratitude et de remerciements . Cela me donne envie  de publier à nouveau ce texte. Il date de 2015.

Merci pour votre gratitude Par Bruno Bertez

Certains me remercient de mes textes et cela me touche. La gratitude est quelque chose qui se perd dans ce monde ou on a droit à tout, ou tout est dû ou encore s’achète.

thank you animated GIF

Ce monde, ou plutôt cette partie du monde s’efforce de détruire tout ce qui de près ou de loin peut ressembler à une dette ou à un héritage. C’est un processus idéologique qui a sa logique: si vous ne devez rien à personne et surtout rien à ce qui vous ont précédé, alors vous devez tout à ceux qui sont en place et qui vous commandent. La négation de la dette que nous avons vis à vis des générations qui nous ont précédé est la condition de leur pouvoir sur vous. Il faut que vous ne dépendiez que d’eux, que leur emprise soit sans limite. Tout est lié.

C’est le processus qui est à l’œuvre à grande échelle dans la destruction de la famille et des héritages, destruction des classes sociales, destruction des vraies solidarités: il faut que vous soyez nus comme l’agneau qui vient de naitre pour vous rendre dépendant.

Je vous remercie de manifester votre gratitude, c’est déjà un geste politique, un geste de révolte dans un monde dont l’objectif est de tuer la gratitude en général.

La gratitude est ce qui fonde nos sociétés. Gratitude envers nos parents, envers ceux qui nous ont précédé et qui nous ont légué ce stock considérable d’acquis humains sans lesquels nous ne serions pas ce que nous sommes.

ILS, le grand ils, s’étonnent de la haine qui submerge de toutes parts la société Française. Ce sont des bandes d’idiots, ils ne voient pas le lien entre la destruction de la gratitude d’une part et la montée des haines d’autres part. Ils ne voient pas à quel point la gratitude est l’un des fondements du vivre ensemble.

Tout ce qui se précipite maintenant, le terrorisme entre autres, a à voir avec la délitation du tissu familial, social, local, culturel. on ne peut atomiser la société, la réduire à des individus manipulés, sans liens authentiques entre eux et espérer que ce tissu social puisse être solide et sain. Ils ont fabriqué un bouillon de culture et s’étonnent que la vermine y prospère. Pour couronner le tout, ils vont en guerre, ils sont en guerre, en guerres lointaines, iniques, pourries et ils s’étonnent que certains esprits fragiles et échauffés reviennent pratiquer, dissymétriquement cette guerre en France.

Tout est fait pour occulter les vrais liens entre les phénomènes clefs qui caractérisent nos sociétés

  • -Destruction du tissu social et familial.
  • -Destruction des principes qui fondent la vie en société.
  • -Destruction même des références à ce qui est trait d’union entre les hommes: La vérité.
  • -Multiplication des guerres lointaines et lâches par sniper et drones.
  • -Pillage des ressources naturelles des autres.

Les liens, tous les liens spontanés, historiques voilà leurs ennemis. Pourquoi? Parce que si vous êtes lié à autre chose, alors, vous leur échappez. Vous conservez une part d’indépendance, ou d’authenticité qu’ils ne peuvent réduire.

Le seul vrai lien auquel ils veulent vous attacher, c’est celui de la consommation, consommation au sens large des signes et marchandises qu’ils sont à même de manipuler. Ils ne veulent plus d’êtres profonds, riches, complexes, qui pensent et qui contestent et qui critiquent, non, ils veulent des êtres qui n’ont que deux dimensions, et sur lesquels ils peuvent écrire, faire des combinaisons, noir/blanc, bon/mauvais ; raciste/pas raciste, zero/un, etc Ils veulent un univers binaire, vous êtes avec eux ou contre eux. Voilà ou nous en sommes.

A ceux qui disent « merci », je sais gré de faire circuler mes textes auprès de gens, proches, dont ils pressentent qu’ils sont réceptifs ou sur le point de l’être. Faire venir ceux qui sont proches et qui ont une béance, une ouverture sur la Vérité et les Valeurs, oui, convaincre les autres, non, inutile.

Bruno Bertez Le 24/1/2015

13 réflexions sur “« Merci pour votre gratitude » Par Bruno Bertez

  1. Merci Bruno Bertez,

    Vous êtes le seul à offrir une vue d’actualité d’ensemble avec un immanquable récap des news les plus importantes. Il n’y a plus de nouvelles aujourd’hui juste de l’information grande nuance, rien n’est dit tous ce que nous raconte est soit faux, non dit ou grossièrement édulcorer d’une idéologie.

    Merci

    J'aime

  2. Bonjour M. Bertez,
    Planetes 360 sur la situation actuelle et la tentation liberticide

    un peu d’humour sur les « experts » de la santé dans les médias et leurs liens financiers avec les labos…

    Bon visionnage,

    J'aime

  3. Bonjour, que dire si ce n’est que je ne manque jamais aucun de vos articles….depuis bien longtemps.
    Continuez vous êtes très utile, nous avons besoin de vous.
    Toute ma gratitude pour ce que vous écrivez.

    J'aime

  4. Merci encore de mettre comme vous le faites à la portée de tous ceux qui veulent bien s’y arrêter votre perception tranchante des phénomènes et des acteurs du monde de la finance, et plus largement de la politique.
    Votre enseignement permet de rendre plus compréhensible et humain ce qui de prime abord apparaît comme bien souvent inaccessible et mystérieux.
    En d’autres termes, la lecture de vos écrits me fortifie.

    J'aime

  5. Un grand merci à vous M. Bertez. Lecteur assidu depuis de nombreuses années, j’ai transmis ou véhiculé vos positions et textes à ceux que je sentais réceptifs, notamment ceux qui sentent que quelque chose ne tourne pas rond sans pouvoir le formaliser. Car, en cela, vous apportez beaucoup, en mettant à jour le dissimulé, en dévoilant ce qui est souvent pressenti.
    Encore merci.

    J'aime

  6. Encore une fois « merci », à vous et vos commentateurs, tous aussi essentiels pour comprendre un état d’esprit dans notre évolution de ce siècle mouvementé . Merci, sincèrement pour vos positions ouvertes, même si elles nous dérangent parfois et d’appréhender ce qui est nécessaire pour suivre ces moments historiques, alors que cette finance, si étrange parfois, est source de biens des maux dans nos cheminements respectifs. Évidement mon pseudo MERCI n’est qu’un témoignage de gratitude ici et sur Lupus car je garde précieusement certains de vos écrits… que je devrais relire plus souvent!

    J'aime

  7. Merci infiniment Mr BERTHEZ je partage beaucoup de vos opinions et l’intégralité de celles développées dans ce billet. de pense ainsi partager vos révoltes et je ne manque pas d’occasions que d’en parler à mes étudiants….entre autre à mes amis aussi……la valeur de gratitude eu égard aux sacrifices de nos aînés est il est vrai rare mais existe encore et heureusement. Le sens de l’effort du sacrifice n’ont pas encore disparus du moment que l’on anime cette petite flamme que l’on appelle la conscience…..celle de devoir s’élever par ses actes conscientisés d’un homme Juste au sens d’équilibré et de structuré moralement pour dire la vérité et d’avoir la force de l’appliquer. Né sans rien nous mourrons sans rien de ce que notre égo nous aura fait croire comme important.

    J'aime

  8. Bonjour
    C’est vrai que souvent, voir toujours , pressé d’écrire mon commentaire, je ne vous salue, pas.

    Pourtant quand on rentre chez quelqu’un la moindre des politesses c’est de saluer.

    Le problème avec les blogs, c’est que à force de les lire je me sent un peu comme à la maison, je me laisse aller, j’oublie ou je suis, et ce que je fais là. Je deviens c’est vrai, un sans-gène, lire vos article me deviens un dût, et vous ne pourriez y échapper :).

    Merci Monsieur pour vos articles, merci encore et s’il vous plait continué longtemps, très longtemps à analyser, écrire.

    J'aime

    1. Cher Monsieur Bertez,

      Votre site internet est d’utilité publique.

      L’impact de vos travaux est inversement proportionnel à leur absence de mediatisation.

      Je continue de penser que vous devriez enseigner en Université et vous lis depuis de nombreuses années.

      Vos analyses forment les esprits de milliers de lecteurs qui apprennent grâce à votre engagement humain et bénévole.

      Merci.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s