La démocratie en marche. La création de la commission d’enquête sénatoriale est un acte indispensable de transparence, de justice et de démocratie.

L’annonce de la création d’une commission d’enquête sénatoriale sur la gestion de la crise du covid 19 a suscité le trouble en haut lieu.

Or, avant toute autre chose, face au bilan d’une  tragédie  les Français ont le droit de savoir de manière factuelle ce qui s’est passé, d’établir les responsabilités et d’en tirer les conséquences en termes de sanctions politiques. C’est là un principe démocratique absolu dont il est inconcevable de les priver.

Art. 15 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen: La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration. Cela concerne toute personne en charge d’une responsabilité publique, aussi bien le chef de l’Etat, le Premier ministre, les ministres et les fonctionnaires.

Pendant trois ans, les Français ont été abreuvés de paroles grandiloquentes « Jupiter », « exemplarité », « renouvellement », « transformation », « refondation » et d’une avalanche  de communication à outrance. Or, des questions se posent inévitablement sur le décalage entre la splendeur arrogante affichée au quotidien et le piètre bilan d’une tragédie.

Si l’on en juge par les données de l’OMS, pour une taux de létalité moyen dans le monde de 7,09 %, la France affiche les pires résultats : 19%, pire que la Belgique : 15,68, Royaume-Uni : 15,43, Italie : 13,72, Pays-Bas : 12,33, Suède : 12,09, Espagne : 10,22. Il apparaît qu’en France l’on meurt trois fois plus qu’aux USA (5,76), et cinq fois plus qu’en Allemagne (4,15) qui se classe dernière (une fois n’est pas coutume) en Europe à égalité avec le Portugal.

D’innombrables questions se posent: sur l’absence des masques pendant trois mois, des tests de dépistage, de places de réanimation en nombre suffisant, la situation hospitalière, les revirements dramatiques de la communication officielle, les 50 jours de privation de liberté infligée aux Français assignés à résidence, les morts dans les EPAD, l’effondrement économique de la France, infiniment pire qu’ailleurs, notamment en Allemagne.

La  crise aura fait au bas mot une trentaine de milliers de morts et probablement des millions de chômeurs. Cette hécatombe n’était pas une fatalité si l’on en juge par la situation de nombreux autres pays qui n’ont pas connu ce niveau de désastre.

Il est inepte d’affirmer que « ce n’est pas le moment de gêner l’exécutif ». Enquêter, faire la lumière, n’entrave pas la poursuite de l’action. Les Français ont le droit de savoir aujourd’hui, à chaud, ce qui s’est passé.

Demain, à grand renfort de matraquage médiatique, les esprits passeront à autre chose. C’est donc bien aujourd’hui que les Français ont le droit  de demander des comptes à travers leurs représentants, à travers les sénateurs.

La création de la commission d’enquête sénatoriale est tout à l’opposé d’une manœuvre politicienne. Elle est un acte indispensable de transparence, de justice et de démocratie.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Salutaire commission d’enquête sénatoriale

  1. Papi 2.0 dit :

    « Confucius a élaboré la théorie du gouvernement par la vertu. Selon cette théorie un empereur vertueux attire naturellement à lui les autres hommes qui reconnaissent sa supériorité morale.Il n’y a donc pas besoin d’utiliser la violence pour soumettre les autres peuples. »

    Source: « Le Monde vu de Chine » de Paul Wormser.

    http://case.ehess.fr/index.php?433

    J’aime

  2. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    En avance de phase, les réponses apportées au Sénat par la Pr Raoult dernièrement : https://brunobertez.com/2020/05/18/raoult-un-document-que-vous-devez-absolument-lire/

    Le Sénat est souvent critiqué, à tort ou à raison, mais force est de reconnaître qu’il évolue généralement à autre niveau que la chambre d’enregistrement. Je croise les doigts pour que les réponses apportées aux questions posées et les conclusions qui en seront tirées soient à la hauteur de la crise que nous subissons. Le pays en a besoin.

    Bonne journée

    J’aime

  3. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Cette nouvelle commission d’enquête sur la gestion de la crise de la covid 19 aboutira t-elle aux mêmes conclusions que celle de « l’affaire Benalla » ?
    Si je partage l’utilité des commissions d’enquêtes parlementaires pour faire la lumière sur les questions de société et les sujets sensibles, permettez mois d’être très circonspect et désillusionné sur les aboutissements de ces commissions.
    Rappelons nous les commissions d’enquête menées après « l’affaire Benalla ».
    Celle dirigée de manière honteuse par la Présidente de la commission des lois de l’Assemblée Nationale : Madame Yael Braun-Pivet restera dans les mémoires comme un exemple de forfaiture .
    Quant à celle menée de manière pointilleuse par le Président de la commission des lois du Sénat : Philippe Bas : à quoi avons-nous assisté et à quoi a t-elle abouti ?
    A de multiples mensonges sous serment de la part de ministres dont un d’Etat, de l’Etat-Major de l’Elysée, de Hauts fonctionnaires des forces de Sécurité, sans oublier le comportement outrancier et provocateur de l’intéressé.
    Il convient également de rappeler que si ces commissions d’enquêtes sont fortement médiatisées ce qui, à mon avis est le principal intérêt pour que les Français puissent se rendre compte et se faire une opinion du sujet traité, le rapport et les recommandations rédigés à l’issue de ces commissions d’enquête n’ont rien de contraignant pour le pouvoir et n’aboutissent d’ailleurs à rien de tangible comme on a pu le constater précédemment.
    Alors oui, ces commissions d’enquête peuvent selon les majorités qui les mènent, être des actes de transparence et de démocratie mais en aucun cas de justice puisque le pouvoir en place s’en bat l’œil quand il ne tente pas de tourner en ridicule, leurs conclusions.

    Aimé par 1 personne

  4. Madzi dit :

    Enquête sénatoriale… souvenez vous celle de 2018 concernant un déjà oublié Benalla “ j’me marre ” dirait Coluche

    J’aime

  5. Papi 2.0 dit :

    Je ne souhaite pas bien entendu un nouveau procès de Moscou ni une chasse aux sorcières mais je souhaiterai qu’une enquête sénatoriale ne s’arrête pas aux politiques, aux gouvernants et que le rôle des médias, des journalistes très médiatiques, des médecins très médiatiques, des spécialistes en tout genre très médiatiques soit examiné, évalué, jugé par les sénateurs.

    Voir lien suivant: http://yallahcastel.fr/Blog/index.php?article421/la-peste-soit-de-la-peur

    J’accepte par avance toutes vos remarques et critiques.

    J’aime

  6. Anonyme dit :

    UNE de plus,,,,mais au final ,pas grand chose ,les sénateurs , EUX sont content ,,,surtout Larcher,,,,

    J’aime

Une réflexion sur “La démocratie en marche. La création de la commission d’enquête sénatoriale est un acte indispensable de transparence, de justice et de démocratie.

  1. J’espère sincèrement que si cette commission d’enquête est effectivement mise en place, les sénateurs pourront également inclure le rôle dominant des médias.

    En effet, aussi critiquable et scandaleuse que soit la politique mise en oeuvre par la macronie dans cette crise du Covid19, celle-ci a eu un recours absolument extraordinaire à la puissance des médias MSM 7/7 et 24/24 pour faire prendre aux citoyens des vessies pour des lanternes…et malheureusement avec un succès non négligeable.

    La « cabale » médiatique anti-HCQ et anti- Pr Raoult en est un édifiant exemple et cette « cabale » continue de perdurer malgré les évidents et observables succès de ce traitement aux 4 coins du monde.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s