Tout cela finira mal, un jour ou l’autre il faudra qu’il y ait la guerre, on le sait bien…Plus rien n’arrête les fous.

Artus qui est plutot bon pour un économiste rémunéré par les banques se rallie à une idée que je développe incessamment depuis des décennies:

la crise de la profitabilité du capital par excès de capital inefficace et fictif oblige à surexploiter les salariés et à les paupériser;

Cela pèse sur la demande et produit de la surproduction et de la déflation.

Cela produit du populisme; et fracasse nos arrangements politiques

Finalement cela ne saurait durer on arrivera à une impasse.

En revanche,

là ou je diverge c’est sur la nature de la crise; je crois que les peuples et le salariat sont anesthésiés, il n’y a plus d’opposition efficace, et je suis persuadé que la crise ne sera ni politique ni sociale mais bien plus vaste et en particulier elle sera géopolitique du type guerre avec des composantes guerres civiles..

Le combat social avait une fonction systémique regulatrice, il servait de garde fou au capital et aux élites. la mort du combat social a fait disparaitre le garde fou.

Plus rien n’arrête les fous.

3 réflexions sur “Tout cela finira mal, un jour ou l’autre il faudra qu’il y ait la guerre, on le sait bien…Plus rien n’arrête les fous.

  1. La guerre sera : raciale, religieuse, civilisationnelle, géopolitique, énergetique … tous les ingrédients sont au point de convergence … cela va faire très très mal, car peux de personnes ont les yeux ouverts … donc creusé votre abri profondément ou réfugiez-vous au fond des bois … il n’y a rien à sauver.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s