Ils nous disent: pas de reprise avant 5 ans!

Ils n’en savent rien, il ne savent rien en général, mais qu’importe puisqu’ils ne sont pas sanctionnés quand ils se trompent, ils sont payés quand même!

L’activité économique mondiale dans le monde s’est stabilisée à la mi-septembre, bien que bien en deçà des niveaux pré-COVID-19.

Les reprises risquent de s’inverser si les mesures de relance monétaire et budgétaire ne se poursuivent pas aux taux observés au premier semestre 2020.

Le récent rapport de l’OCDE a donné l’espoir que la récession mondiale n’est pas aussi grave qu’on le pensait auparavant, mais elle est toujours considérée comme une baisse «sans précédent».

Le rapport de l’OCDE est problématique pour les décideurs politiques qui ont déclenché de nouvelles politiques d’argent facile pendant la pandémie pour gonfler artificiellement les économies et augmenter les prix des actifs à risque/ Le soutien des politiques gouvernementales au second semestre pourrait ne pas être aussi important que celui qui a été observé. plus tôt dans l’année.

Ainsi, avec le déclin du soutien des banques centrales et la modération de la relance budgétaire des gouvernements, le rebond rapide observé dans l’économie mondiale s’est probablement arrêté, et la forme de la reprise ne ressemblera plus à un «V» mais plutôt à un «W « ou » U « ou » L « .

L’économiste en chef de la Banque mondiale, Carmen Reinhart, a averti jeudi, qu’une reprise complète pourrait prendre plus de cinq ans.

il y aura probablement un rebond rapide car toutes les mesures de restriction liées aux verrouillages sont levées, mais une reprise complète prendra jusqu’à cinq ans », a déclaré Reinhart lors d’une conférence à Madrid, en Espagne.

Ce sur quoi personne n’insiste c’est sur le fait que la production de biens et services qui est perdue est perdue et les montants sont considérables depuis la précédente crise de 2008.

Jamais la reprise n’est suffisante pour rejoindre les niveaux tendanciels et ce sera le même chose encore cette fois.

Cela signifie que les trillions et les trillions de production de richesses perdus s’accumulent et se cumulent tandis que la masse de dettes elles ne cesse d’exploser produisant toujours plus d’insovabilité réelle, dissimulée derriere des créations de liquidités.

Regardez le gap de 7 trillions à fin 2021!

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s