L’Europe perd la bataille du Covid, l’adversaire est résistant. Réinfections.

Un titre de vendredi Bloomberg:

«L’Europe est en train de perdre la bataille pour rester ouverte face à une augmentation record de virus.»

De CNBC: «Les lits de soins intensifs en Europe sont presque complets dans certaines régions, selon l’OMS.»

Les nouveaux cas de COVID quotidiens européens ont grimpé à 120000, soit environ le triple du niveau d’un mois plus tôt.

Les infections en France ont atteint un record quotidien de 30 000, Paris et d’autres villes étant désormais soumises à des restrictions.

Les cas ont augmenté en Espagne, aux Pays-Bas, en Italie, en Allemagne, en Belgique, en Grèce, au Royaume-Uni et ailleurs.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a été confronté à une réaction intense pour avoir imposé des «disjoncteurs» régionaux avec des verrouillages potentiels.

Regain aussi aux USA

Aux États-Unis, la moyenne sur sept jours des nouveaux cas quotidiens approche les 65000, en hausse de 25% en seulement deux semaines. Dans un développement troublant, de nouvelles infections sont de plus en plus répandues à travers le pays, les zones rurales menant la hausse.

Jeudi, 39 États signalaient de nouveaux cas quotidiens moyens d’au moins 5% au-dessus du niveau de la semaine dernière.

Le décompte de 24 heures du Worldometer a enregistré vendredi un nombre record d’infections mondiales de 412000, les États-Unis dépassant 71000.

Selon le New York Times:

«Alors que le nombre de cas de coronavirus aux États-Unis dépasse les huit millions, les épidémiologistes préviennent que près de la moitié des États connaissent des poussées supérieures à tout ce qu’ils ont connu plus tôt dans la pandémie … L épidémie incontrôlée dans le Midwest et Mountain West est à l’origine de la flambée … Certains des États qui ont la croissance la plus extrême ont eu relativement peu de cas jusqu’à récemment, et les hôpitaux ruraux sont été mis à rude épreuve. Par habitant, le Dakota du Nord et le Dakota du Sud ajoutent plus de nouveaux cas que tous les autres États depuis le début de la pandémie. Le Wisconsin… compte sept des dix régions métropolitaines des États-Unis avec les taux les plus élevés de cas récents. « Ce qui se passe dans le Haut-Midwest n’est qu’un signe avant-coureur de choses à venir dans le reste du pays », a déclaré Michael Osterholm, expert en maladies infectieuses à l’Université du Minnesota. « 

13 octobre – Reuters:

«Johnson & Johnson a déclaré … qu’il faudrait attendre au moins quelques jours pour entendre un groupe de surveillance de la sécurité parler de son examen de l’essai du vaccin COVID-19 de stade avancé de la société après avoir annoncé que la grande étude avait été suspendue en raison à une maladie inexpliquée chez un participant. »

13 octobre – Bloomberg :

«La course pour trouver des percées médicales pour contenir Covid-19 a trébuché cette semaine, alors qu’une paire de géants pharmaceutiques travaillant pour développer des traitements et des vaccins a subi des revers en clinique.

Mardi, Eli Lilly & Co. a déclaré que l’inscription à un essai clinique parrainé par le gouvernement de son traitement par anticorps avait été suspendue pour des raisons de sécurité.

Ceci est arrivé moins de 24 heures après que Johnson & Johnson ait déclaré que la recherche sur son vaccin expérimental avait été suspendue après qu’un volontaire de l’étude soit tombé malade.

Ces développements sont susceptibles de renforcer les inquiétudes: la recherche de produits pour prévenir et traiter les infections veut progresser trop rapidement. Les régulateurs et les fabricants de médicaments se sont demandé si la pression politique n’était pas contraire à la rigueur scientifique … »

13 octobre – Financial Times:

«Le premier cas confirmé de réinfection par Covid-19 aux États-Unis a ajouté aux doutes sur« l’immunité collective »du virus et inquiété les experts car le patient est devenu plus gravement malade après la deuxième infection.

Un homme du Nevada a été testé positif au Sars-Cov-2… après avoir développé des symptômes modérés en avril. Il a ensuite souffert plus gravement deux mois et demi plus tard, nécessitant une oxygénothérapie d’urgence. Les scientifiques de l’Université du Nevada qui ont examiné le jeune homme de 25 ans au cours de cette période ont trouvé beaucoup plus de différences dans les deux empreintes génétiques que ce qui pourrait être expliqué par des mutations au cours d’une longue maladie … »

4 réflexions sur “L’Europe perd la bataille du Covid, l’adversaire est résistant. Réinfections.

  1. Du choix des termes et autres nuances.
    La Suède n’étant ni entrée en guerre ni n’ayant bataillé, ne peut se vanter d’avoir triomphé ou cacher sa honte d’être vaincue.
    Les dirigeants suédois ont simplement géré une situation sanitaire complexe en fonction des critères scientifiques établis. Gérant sainement, ils ont pu s’adapter à l’inattendu.
    Ils ne sont ni vainqueurs ni vaincus, ils ne s’en sortent pas si mal!
    Ah mais il leur manque le tragique de l’épopée , les postures de Matamore , le récit Hugolien dont nos politiques ne peuvent se passer.
    Quoi de plus misérable qu’un gestionnaire compétent et ferme ?
    Cordialement.

    J'aime

  2. 🦠 Coronavirus Statistiques | EN DIRECT au 17 Oct
    https://www.coronavirus-statistiques.com/stats-globale/toutes-les-statistiques-coronavirus-covid19/#region

    Je reprends les chiffres exacts du ministère de la santé ci-dessus.

    1)
    Il y a eu 25 086 cas positifs sur 194 465 tests pratiqués pour la journée du 16/10, soit 12.9 % du total. Je dis « cas positifs », ce qui regroupe des figures très différentes dont les faux positifs, les infectés asymptomatiques (et non contagieux selon l’OMS donc) et les infectés effectivement malades.

    2)
    Il y a eu 122 décés en 24 h. OK. Il faut rappeler quand même qu’il y a 1670 morts journaliers en France et que l’on est toujours loin des mille et quelques morts journaliers que l’on atteignait fin mars. Et 122 cela ne fait que 0.49% du terme « cas infectés » que vous avez repris. Cette nouvelle remontée, si elle est indéniable, s’est amorcée depuis plusieurs semaines déjà et apparaît sans rapport avec la fulgurance de l’épidémie en mars/avril.

    3)
    Il y a eu 6906 cas hospitalisés en 7 jours soit une part minime du nombre de cas dépistés à la même période (bizarrement le site officiel ne donne plus ce rapport ?), dont 1204 personnes en réanimation.
    Ce dernier chiffre est le plus significatif quand on sait qu’il ne reste plus que 5 000 places en réanimation en France. Mais est-ce que cela rend vraiment compte de la virulence réelle de la maladie et pas plutôt des carences bien connues et récemment acquises de nos hôpitaux ?

    Concernant les 6906 hospitalisé, je fais probablement parti du lot puisque j’ai été admis aux urgences lundi pour une légère défibrillation cardiaque, ayant été reconnu positif asymptomatique du Covid-19 en Juillet.
    Problème assez révélateur : le nouveau test sérologique a donné finalement un résultat négatif ! (Je précise que je suis un traitement pour une arythmie cardiaque modérée depuis 15 ans -j’en ai 68).

    Mon but par ce commentaire est simplement de suggérer que cette histoire de Covid mériterait que l’on mette plus de nuances et de précision dans les chiffres et les termes, que l’on emploie un peu beaucoup à l’aveuglette.

    J'aime

  3. Non, ce n’est pas que l’Europe, c’est le monde entier.

    Le cycle du virus est trop compliqué pour le temps des médias et donc on annonce tout et n’importe quoi sur la fin ou le début.

    Quelques questions simples:
    – y a t’il un vaccin réellement efficace? Non, des essais 1.5 milliard ont même arrêté après la découverte d’effets secondaires inquiétants (comme une nouvelle maladie jamais obserrvée sic !)
    – le virus est-il ralenti par les cycles naturels? Saisons ou autres? Non
    – a-t-on toutes les connaisssances nécessaires et qui font l’objet d’un consensus pour lutter efficacement contre ce virus? Non

    Les régions du monde sont en décalage en les unes avec les autres mais personne n’a gagné ni perdu, la chine y arrive parce qu’ils sont extrêmement violent avec leur population.

    Donc pour l’nstant on est parti pour un truc à la VIH: tout le temps là plus ou moins avec une longue traîne de malades chroniques plus ou moins malades.

    Les dégâts sociaux et économiques vont être considérables.

    J'aime

Répondre à Steve Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s