Billet. Tirez sur le fil, l’essentiel en 20 lignes. Les élites sont idiotes d’entretenir les peurs. Elles creusent leur tombe.

Tirez sur le fil ci dessous.

Mao qui était maitre dans l’art de la dialectique disait: « tout système évolue en fonction de ses contradictions internes et de ses contradictions externes ».

Ceci a été verifié tout au long de l’Histoire. Toute la diffculté est de cerner les contradictions qui sont à l’oeuvre dans le système et de les hierarchiser; il faut trouver la contradiction majeure. Celle autour de laquelle tout s’ordonne.

Note: je laisse de coté aujourd’hui les contradictions externes bien qu’elles soient exacerbées et que nous sommes passés de la coopération mondiale à la compétition stratégique puis à la guerre froide et maintenant à la guerre tiède.

La contradiction majeure de notre système depuis maintenant 12 ans c’est celle qui oppose Déflation à Inflation.

Elle se formule: tendance spontanée forte à la déflation qui crée un besoin d ‘inflation monétaire en raison d’un surendettement insurmontable.

Je m’explique .

Spontanément depuis maintenant 12 ans le système produit de la tendance à la baisse des prix , c’est dire de la tendance à la déflation.

Les causes sont multiples, parmi celles ci il y a:

l’insuffisance de la demande, les progrés des techniques, la productivité, la concurrence internationale, le poids des dettes, le refus de l’assainissement de la pourriture économique, la pression du profit qui fait baisser ou stagner les salaires et surtout ce que j’appelle synthétiquement : l’humeur des peuples.

Nous sommes dans une grande phase cyclique ou les peuples n’ont plus confiance en eux même, en leurs valeurs, en leurs élites, ils doutent, ils ont peur de l’avenir, ils sont persuadés qu’il sera sombre, et donc ils sont frileux. Ils font de la rétention.

Dans un système qui se surendette depuis le milieu des années 80 grace à la dérégulation néo libérale, le stock de dettes ne cesse de gonfler, le tas de dettes devant nous est de plus en plus vertigineux.

Or la dette est un pari sur l’avenir qui consiste à tirer des traites, elle ne peut suporter ni le ralentissement de la croissance ni la récession; il faut que la bicyclette roule sinon elle chute. La dette c’est avance ou crève. Donc il faut de la croissance réelle et/ou nominale, c’est à dire il faut de l’inflation. La croisance est organiquement inséparable de la hausse des sprix en particulier du prix du travail. c’est l’ancienne loi de Philips.

Le système pour se maintenir et durer encore un peu crie à l’inflation, il supplie, il en veut de l’inflation.

En formulant la contradiction majeure qui est au centre du système de cette façon j’ai conscience d’etre très synthétique. La notion d’humeur des peuples que j’utilise pour faire toucher du doigt cette synthèse a la mérite d’avoir eté étudiée dans le passé (Ben Johnson) et c’est une donnée reconnue. Le grand gourou du crédit dans le monde J. Grant, l’a utilisée en son temps.

Tout ceci pour vous dire que le choix imbécile des elites de vous gouverner par la peur, d’essayer de controler les peuples par la peur pour les faire tenir tranquille est idiot; elles renforcent ce contre quoi elles devraient lutter: l’humeur maussade, rétentionniste!

Et cela ne fait que se renforcer avec la peur climatique, la fin du monde, la pénurie, les migrations envahissantes, la peur du progrès des technologies, et bien sur la peur sanitaire.

Nos élites croient nous tenir par la peur alors qu’elles ne font que renforcer … ce contre quoi elles devraient lutter pour maintenir en place le système qui leur est si favorable . Elles renforcent les tendances déflationniset qui nous/les conduisent à la ruine!

Les élites creusent leur tombe.

5 réflexions sur “Billet. Tirez sur le fil, l’essentiel en 20 lignes. Les élites sont idiotes d’entretenir les peurs. Elles creusent leur tombe.

  1. Monsieur Bertez,
    Que pensez-vous de l’idée selon laquelle le vrai tabou est que 8 milliards d’êtres humains sur terre, c’est déjà trop!?
    Non seulement en terme écologique, il apparaît que les limites sont proches.
    Mais le pire est de constater que la grande majorité de ces 8 milliards n’ont que peu d’éducation à l’empathie. Pire, la plupart sont des peuples belliqueux.

    J'aime

    1. N’oubliez pas qu’un etre humain pleinement conscient,eduqué,entraine est une merveilleuse machine innovante,productive,econome. Tous les robots occidentaux ne serviront pas a grand chose contre des centaines de milliers d’hommes motives munis de kalachnikov.
      Les afghans sont en guerre depuis des decennies,l’iran est toujours la depuis les annees 80.
      Les dominants occidentaux vont se faire laminer par un choc exogene a force d’affaiblir leurs peuples.

      J'aime

  2. tres bonne analyse, j’attends avec impatience votre regard sur les contradictions externes

    juste une remarque, vous oubliez ce qui a mon avis est le facteur lourd de la déflation, a savoir le viellissement irréversible des peuples d’occident.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s