Billet: il n’y a pas de cygnes noirs, le chaos est dans notre tête.

Comme je le dis les marchés vont d’erreurs en erreurs, ils sont rigoureusement inefficaces et cela provient d’une erreur de la pensée théorique.

La pensée théorique prétend que les marchés sont efficaces parce qu’ils prennent en compte toutes les nouvelles et selon cette théorie tout est intégré dans les cours, à chaque instant.

C’est l’une de plus grande stupidité que l’on puisse avancer!

Les nains de la réflexion qui croient à la théorie des marchés efficaces confondent les nouvelles, le flux des informations, les titres des dépêches avec le savoir, le sens, la signification, l’interprétion des informations.

Et c’est radicalement différent.

Les flux des nouvelles peuvent être gérés par des algos et des traders idiots, mais le sens, la signification, la portée, l’interprétation ne peuvent être assimilés, analysés , placés dans leur contexte, pesés et soupesés que par des humains intelligents, expérimentés et cultivés.

Des humains qui ont une mémoire colossale, un stock par opposition aux flux.

Les nouvelles pour ếtre utiles doivent être passées au travers d’une alchimie mystérieuse qui transforme leur flux chaotique en une proposition logique, cohérente, non contradictoire, relevante.

Les nouvelles ne sont intéressantes que si et seulement si elles passent à travers la moulinette du cerveau humain, si elles s’intègrent dans des scénarios , dans des cadres analytiques et qu’elles viennent soit les confimer soit les infirmer.

J’affirme, au plan méthodologique la primauté du stock sur les flux.

Les cygnes noirs n’existent pas.

Ce qui, sur le long terme, rend les marchés à peu près efficaces ce ne sont pas les nouvelles et les flux, mais les effets d’accumulation, les liaisons causales qui relient les faits, les informations et le réel.

Le problème n’est pas d’être informé mais de comprendre! Et sans cesse de confronter sa compréhension à l’épreuve du réel. C’est un peu la méthode Soros.

Tout le monde sait depuis des jours et des jours que les courbes sanitaires sont mal orientées, qu’elles témoignent d’une envolée des « cas », que ce n’est qu’une question de moment pour que des décisions draconniennes soient prises et bien non, les marchés sont incapables de le prendre en compte. Ils ils prefèrent monter d ‘abord et chuter ensuite, ils sont incapables d’une synthèse.

Cette question méthodologique que j’évoque sera importante un jour; on sait que le système construit sa propre perte , qu’il s’autodétruit, qu’il accumule des dettes qu’il ne pourra jamais honorer.

On sait que le choix de repousser les échéances produit une aggravation continue des déséquilibres et qu’un jour tout sera détruit, y compris la monnaie.

On sait que toutes nos valeurs, nos systèmes de prix, nos comptabilités sont faux , qu’ils ne tiennent pas compte des coûts complets, des des-utilités, des couts externalisés, mais comme il n’y a pas de titre de dépêche sur ces sujets, alors on n’en tient pas compte .

Au lieu de s’ajuster progressivement en continu on le fera en rupture, en choc. Et on dira que c’est un cygne noir!

Il est faux de considérer qu’il y a des cygnes noirs. Les chocs, les ruptures, les non linéarités, les chaos, le fractal sont inscrits avec une probabilité de 100% non pas dans le système mais dans l’intelligibilité que nous y mettons, Le cygne noir, c’est dans notre manière de concevoir.

Le chaos est dans notre tête.

Une réflexion sur “Billet: il n’y a pas de cygnes noirs, le chaos est dans notre tête.

  1. En soi, une économie planifiée ne sera jamais capable d’intégrer la sérendipité, les affects, l’intuition, le flair de l’entrepreneur, la force de sa croyance en son business, tout ce qui touche aux processus limbiques, l’imagination ou même l’intérêt individuel.
    Les planistes méprisent tout ça. L’idée que des instincts primitifs puissent avoir une utilité sociale leur est insupportable

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s