La confiance du pays en ses dirigeants s’est effondrée.

Il y a des choses que l’on a beaucoup de difficulté à définir et pourtant tout le monde sait ce que c’est : il en va ainsi de la confiance.

La confiance est un grand mystère. Selon moi, elle est le ciment invisible de nos sociétés.

Je vous conseille de lire le Mythe de Pénélope d’Alain Peyreffite.

Voici ce qu’en met en exergue Amazon

«Dans l’histoire de la civilisation, écrit Alain Peyrefitte, il n’est pas de livre, à l’exception des Livres saints, qui ait marqué autant l’humanité que l’Iliade et l’Odyssée.» Le mythe qu’analyse Alain Peyrefitte signifie, à ses yeux, que la confiance est la loi cachée de la condition humaine ; la structure intime de la matière sociale. Une confiance inébranlable est le secret des grandes actions : pour qui ne désespère pas, le destin peut se retourner. La confiance crée l’avenir qu’elle attend ; elle transforme les batailles perdues en guerres gagnées» . 

Réponse de Maxime Tandonnet à une question du groupe politique »Droite de Demain »

1.Selon vous l’ambiance du pays est elle anxiogène et ronge-t-elle notre démocratie ?

Oui, je n’ai jamais vu la France dans un tel état. La confiance du pays en ces dirigeants s’est effondrée.

Une enquête Opinionway du 25 octobre dernier montre que 79% des Français ont l’intention soit de s’abstenir aux prochaines élections, soit de voter antisystème.

La France est plongée depuis dix ans dans la tourmente : vague d’attentats islamistes, crise migratoire, gilets jaunes, chaos de la réforme des retraites, covid 19, et tout cela sur fond de chômage et de violence.

A cet interminable naufrage du pays correspond le sentiment d’une déconnexion croissante de sa classe dirigeante. Ce décalage est la source d’un climat de défiance profonde, l’impression diffuse que les hauts responsables nationaux privilégient leurs satisfactions de vanité sur le destin du pays, interdisant ainsi toute perspective d’union sacrée.

Une réflexion sur “La confiance du pays en ses dirigeants s’est effondrée.

  1. la confiance c’est du zéro ou un. c ‘est comme être enceinte on n’est pas à moitié enceinte ou à 20¨%….Comme vous l’écrivez le peuple n’a plus confiance en ses élites dans sa grande majorité….mais pour autant le peuple a t’il confiance en lui même pour s’autonomiser et s’organiser au niveau individuel pour commencer par exercer sa liberté……….le peuple n’est il pas trop incohérent pour tirer les conséquences pratiques de son déni de confiance aux élites ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s