Chez Dupont, tout est bon!

Le S & P500 a bondi de 7,3% cette semaine, c’est la plus forte progression hebdomadaire depuis avril.

Le Nasdaq100 (NDX) a bondi de 9,4% cette semaine.

Plus d’un tiers des actions NDX ont affiché des gains à deux chiffres pour la semaine.

Facebook a bondi de 11,5%, Tesla 10,8%, Microsoft 10,5%, Apple 9,2% et Google 8,7%. Qualcomm a bondi de 17,6% et Nvidia a bondi de 16,2%.

La spéculation sur les options – qui sont des bons de droit à écart de cours- est en plein essor, avec les grandes valeurs technologiques comme cibles préférées. Cet aspect clé de la bulle spéculative qui a fait rage cette semaine a contribué à propulser d’énormes écarts de cours.

Le récit haussier, le narrative s’est déplacé on est passé d’ une «vague bleue» (avec le stimulus massif qui en résulte) comme excellente pour les actions. à un tout autre narrative aussi haussier « un gouvernement divisé est magnifique pour le marché des actions ».

Chez Dupont tout est bon.

Comme vous pouvez une fois de plus le constater, ce sont les mouvements de la bourse qui produisent les narratives qui les justifient et non l’inverse. On est capable, dans la même semaine de monter sur un scenario et sur son contraire! Tout est bon. A retenir que le Trumpisme n’est pas mort, Trump a recueilli plus de 70 millions de voix.

La perspective d’un Washington divisé semblerait alléger une certaine pression sur le marché vulnérable des valeurs du Trésor – et, par la baisse des rendements du Trésor, sur le crédit des entreprises en général. De toutes façons tout cela est marginal, les décisions économiques ne sont pas prises sur des dixiémes de point de taux!

Faut il croire dans le contexte de crise d’aujourd’hui, qu’un Washington irrémédiablement divisé et belliqueux fonctionnera d’une manière ou d’une autre au profit du pays, de l’économie et des marchés?

Les rendements des valeurs du Trésor à dix ans ont chuté de 13,5 points de base mercredi pour remonter à 0,82% vendredi, terminant la semaine sur une baisse de 5,5 pb .

L’indice du dollar américain a légèrement baissé mercredi à 92,236 face à la flambée des actions, des bons du Trésor et des prix de la dette des entreprises. Ila ajouté à ses pertes vendredi. L’indice DXY du dollar termine la semaine en baisse de 1,9%. La volatilité des devises n’est pas de bon augure pour la stabilité future des marchés financiers, mêm si on peut considérer que la baisse du dollar est reflationniste et favorable au Reste Du Monde.

La baisse du dollar, a produit la panique dans les marchés émergents. L’ETF iShares Emerging Markets (EEM) a bondi de 7,2% cette semaine, atteignant son plus haut depuis avril 2018. Les principaux indices ont augmenté de 11,0% en Pologne, de 6,9% en Russie, de 7,2% en Turquie, 6,9% au Chili, 5,8% en Inde, 4,2% au Mexique et 7,4% au Brésil.

L’indice des actions Euro Stoxx 50 a bondi de 8,3% cette semaine. Les indices boursiers allemands DAX et CAC40 ont tous deux bondi de 8,0%, les principaux indices ayant progressé de 9,7% en Italie, 6,5% en Espagne et 6,0% au Royaume-Uni. Les actions ont augmenté de 4,3% au Japon (plus haut du Nikkei en 29 ans), de 6,7% à Hong Kong, de 4,4% en Australie et de 4,5% au Canada.

L’indice des matières premières a monté de 1,4%, avec un petrole qui est remonté à 37 dollars.

L’or a bondi de 73 $ cette semaine à 1951 $, tandis que l’argent a bondi de 8,5% à 25,66 $.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s