Les dépêches samedi 2 janvier, 2020, une année à 8 trillions!

[Bloomberg] Exploding Debt Levels Mean Stocks Can’t Go ‘To the Moon’ Forever

L’accumulation de dettes fracasse et fracassera le potentiel de croissance mondial

Peter Cecchini, fondateur et PDG d’AlphaOmega Advisors, se joint au dernier podcast «What Goes Up» pour discuter de l’année folle 2020 sur les marchés et pour donner ses perspectives pour ce qui va arriver. Les sujets abordent l’efficacité de la Réserve fédérale, le boom de la speculation des investisseurs de détail et des sociétés zombies.

Quelques faits saillants de la conversation:


«Les estimations de bénéfices que je vois, donnent un consensus juste en dessous de 170 $.

Pour justifier une poursuite de la hausse, il faudrait des multiples qui n’ont tout simplement pas beaucoup de sens pour moi dans le contexte actuel ou les taux ne peuvent pas aller plus bas.

Donc, si nous avons besoin d’une expansion des multiples pour continuer à conduire le rallye, je ne pense pas que nous allons pouvoir l’obtenir parce que l’efficacité de la Fed est limitée, non?

Elle certes a une puissance de feu, personne ne dit que la Fed n’a plus de munitions. Elle peut imprimer de l’argent et acheter des bons du Trésor aussi longtemps qu’elle le souhaite. Mais en fin de compte, lorsque vous êtes à zéro, l’impact stimulant est atténué …

Je pense que c’est un élément énorme que les gens oublient . .. nous sommes à nouveau dans une situation où les flux de trésorerie restent difficiles et, par ailleurs, les niveaux d’endettement ont explosé. »

la problematique de la hausse des prix des biens et services:

29 décembre – Wall Street Journal

: «La Réserve fédérale, la Banque centrale européenne et la Banque du Japon ont collectivement élargi leur bilan d’environ 8 000 milliards de dollars en 2020. Soit 8 trillions.

Il leur avait fallu près de huit ans pour atteindre la même augmenttaion après la crise des marchés financiers mondiaux en septembre 2008.

Cette explosion d’achats d’obligations a relancé le débat sur l’assouplissement quantitatif et sur la manière dont il pourrait imposer un coût budgétaire aux pays qui le poursuivent.

La logique est la suivante: lorsque la banque centrale achète des obligations à des banques commerciales, le produit est crédité au compte de ces banques sous la forme de réserves supplémentaires auprès de l’autorité monétaire.

La banque centrale paie alors des intérêts sur ces réserves.

Au cours de la dernière décennie, la valeur marchande des portefeuilles d’obligations a augmenté, cela a été profitable pour les banques centrales.

29 décembre – Bloomberg :

«Pour la première fois en deux ans, les investisseurs obligataires parient que l’inflation américaine atteindra en moyenne 2% par an au cours de la prochaine décennie.

La mesure clé du marché des anticipations de hausse de prix a atteint 1,981% mardi après avoir atteint 1,992% lundi, le plus haut depuis décembre 2018…

Tout cela se passe dans un contexte marqué par la volonté de la Réserve fédérale de relancer l’inflation … En août, les décideurs ont dévoilé une nouvelle approche largement anticipée , selon laquelle ils rechercheront une inflation moyenne de 2% au fil du temps en permettant aux pressions sur les prix de dépasser les 2% après des périodes de faiblesse.

Une des clés de cet innovations , ont déclaré les responsables, est la nécessité de soutenir les attentes d’inflation. »

[Reuters] A record three million early votes cast in Georgia’s U.S. Senate runoff races

[CNBC] The legacy of 2020: Riches for the wealthy and White, financial pain for others

[CNBC] China says it will take ‘necessary measures’ in response to NYSE delisting of telco giants

[Reuters] China says it will take action against U.S. delisting of its telecom firms

[Reuters] China senior diplomat says U.S. relations at ‘new crossroads’

[Reuters] UK reactivates emergency COVID-19 hospitals, closes London primary schools

[Yahoo/Bloomberg] Iran Tells United Nations of Plans to Enrich Uranium to 20%

[Bloomberg] Exploding Debt Levels Mean Stocks Can’t Go ‘To the Moon’ Forever

[WSJ] Covid-19 Vaccine’s Slow Rollout Could Portend More Problems

[WSJ] Europe’s Covid-19 Bond Issuance Addressed Fiscal Shortcomings 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s