Bourse: « une bulle épique à part entière »

Si il y a bien un bon parmi les meilleurs, c’est Grantham.

Jeremy Grantham

Le cofondateur de GMO , Jeremy Grantham, a renouvelé ses sombres perspectives pour les actions américaines, mettant en garde contre une «bulle épique à part entière», quelques jours à peine après que les indices boursiers aient terminé une année euphorique.

Les actions s’éloignent des prix équitables en raison d’un comportement d’investisseurs «hystériquement spéculatif» – et même la Réserve fédérale ne sera pas en mesure d’arrêter un effondrement imminent, a écrit Grantham dans une lettre intitulée «En attendant la dernière danse», mardi.

Célèbre pour ses appels baissiers, Grantham a déjà sonné l’alarme sur la divergence entre les évaluations économiques et boursières en juin.

Mais le rallye a continué.

Les investisseurs de GMO se sont irrités alors que le fonds d’allocation sans indice de référence de la société a baissé d’environ 2,5% l’année dernière.

L’indice S&P 500 a gagné 16% en 2020 et 18%, dividendes compris, alors même que le taux de chômage se situait à environ 7%.

«Je redouble à la baisse, car à mesure que les prix s’éloignent de la tendance à long terme, , à une vitesse accélérée et avec une ferveur spéculative croissante, ma confiance en tant qu’historien du marché augmente ; je suis sur qu’il s’agit bien de la dernière étape d’une bulle», a écrit Grantham. «Une bulle qui commence à ressembler à un vrai humdinger.» Une bulle d’enfer.

Grantham, 82 ans, n’a pas dit quand ni quels facteurs mettront fin à cette course extraordinaire. Néanmoins, il a affirmé qu’une l’heur des comptes viendrait et que l’évènment resterait dans l’histoire comme la South Sea bubble, , le crash de 1929 et la bulle technologique de 2000.

Les investisseurs se sont détournés de GMO ces dernières années. Le fonds phare de la société disposait d’environ 6,6 milliards de dollars d’actifs au 31 décembre, après avoir chuté de plus de la moitié depuis 2015.

Grantham, pour sa part, a déclaré qu’un avertissement baissier réussi signifie seulement que «tôt ou tard, il viendra un moment où un investisseur sera heureux d’avoir été hors du marché».

«Au cours des derniers mois, le ton hostile a rapidement augmenté», a-t-il écrit. « L’ironie pour les bears , c’est que c’est exactement ce que nous voulons entendre. »

By Annie Massa January 5, 2021, 3:00 PM GMT+1

2 réflexions sur “Bourse: « une bulle épique à part entière »

  1. Bonjour,

    ce que je ne comprends pas c’est que ce genre de légende continue de croire que les marchés financiers reflètent le réel.

    Pourquoi Grantham croit-il que le marché devrait être juste comme une ombre projetée de l’économie réelle?

    Les marchés sont des ballons sur gonflés mais qui ne sont plus attachés à rien, si on suit la logique des autorités, ils vont être socialisés comme au Japon. La FED va acheter des actions, pour éviter une catastrophe d’ampleur biblique.

    Donc la seule question qui vaille c’est quand la FED va t’elle perdre le contrôle?

    Et avec la croissance verte je crois au contraire qu’elle va oser en faire plus avec la bénédiction des élites mondiales. Ce qui est bien sûr absurde car le niveau de destruction de nos écosystèmes est proportionnel au PIB pour des raisons physiques.

    Mais c’est la meilleure excuse depuis des décennies !

    Les autorités sont dévoyées et corrompues, il n’y a plus rien de juste.

    Pour moi cela montre un manque grave d’adaptation même si le réel reviendra à un moment mais les indicateurs historiques sont des instruments du passé, lorsqu’il y avait encore des autorités qui servaient l’intérêt général et la stabilité à long terme de sociétés.

    Mais nous petit peuple, nous sommes seuls, il n’y a plus rien au dessus pour nous aider à part l’or.

    Cdlt.

    J'aime

  2. L’article de Zerohedge que j’ai lu sur le même sujet met le doigt sur le point clé commun à toutes les fins de bulle.
    Je le cite :
    « And when price rises are very rapid, typically toward the end of a bull market, impatience is followed by anxiety and envy. As I like to say, there is nothing more supremely irritating than watching your neighbors get rich. »

    Même en étant conscient de ce phénomène psychologique, il est très difficile d’y échapper (je n’y arrive pas).

    Cette bulle actuelle se caractérise par sa durée, sa résilience, et son extravagance.

    L’action Telsa en est l’un des symboles : https://wolfstreet.com/2021/01/02/tesla-finally-almost-hit-500000-deliveries-2-years-behind-its-2016-promise-for-a-global-market-share-of-0-7/
    Il ne s’agit pas de critiquer spécifiquement Tesla mais de montrer graphiquement à quel point tout cela est hors de proportion.

    Vous écrivez : « Mais le rallye a continué. »

    Cela fait au moins 4 ans que l’on peut écrire cette petite phrase. Le marché est tellement un miraculé qu’il se croit immortel.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s