Un texte radical pour ceux qui aiment penser; le pouvoir est celui de scinder le réel en deux pour gouverner . De la binarité comme outil de pouvoir etc

«Nous nommerons «alternatives infernales» l’ensemble de ces situations qui ne semblent laisser d’autres choix que la résignation ou une dénonciation qui sonne un peu creux, comme marquée d’impuissance, parce qu’elle ne donne aucune prise, parce qu’elle revient toujours au même : c’est tout le système qui devrait être détruit.»

Philippe Pignarre et Isabelle Stengers, La sorcellerie capitaliste. Pratiques de désenvoûtement

Nous y sommes, nous entrons avec cette décennie dans une «nouvelle phase» de gestion sanitaire et politique du Covid-19 : les différents vaccins récemment développés sont désormais disponibles.

En premier lieu pour les individus âgés, à risque et porteurs de symptômes aggravés dans les EHPAD et les hôpitaux, que cela soit pour les patients ou le personnel soignant. La communication et le langage se sont articulés au – vaccin – et ses composantes. Nous sommes désormais branchés sur ce problème.


Néanmoins, comme depuis le début de cette épidémie [et avant aussi], ce langage se branche essentiellement, si ce n’est exclusivement, pour capturer, distribuer et surtout monopoliser les discours légitimes et les pratiques associées.

De plus, la tradition discursive moderne occidentale nous a offert un autre legs malheureux : binarité et dichotomie. L’alternative proposée est simple : soit vous êtes avec nous (comprendre vous êtes pros-vaccin), soit vous êtes contre nous (et vous serez désignez comme antis-vaccin).

Fendre les mots peut nous permettre de cerner ce qui se joue dans ce spectacle à deux composantes aux effets démobilisants où deux parties alimentent, chacune à leurs manières et sous différentes formes, la conservation d’un ordre qui structure les rapports sociaux existants.

Finalement, chaque somme ne peut se fonder sans l’autre et se retrouve, dans des phases extrêmes, à visibiliser et harmoniser ses discours, sans qu’aucune résistance ne vienne s’opposer à leurs conciliations.


Revient alors à saisir un problème, celui du pouvoir et de sa décision de scinder le réel en deux : entre favorables et adversaires du vaccin, ainsi que les différentes injonctions de s’y situer, de s’y prononcer et de s’y re-présenter.

Quels intérêts et stratégies de pouvoir s’y logent?

De plus, pourquoi un vaccin, qui n’en est vraisemblablement qu’à ses prémisses, crève-t-il l’écran médiatique, et qu’est-ce que cela dit de la gestion politique actuelle de la pandémie?


Pour cela, nous allons tenter d’en tirer quelques remarques, lignes et réponses qui méritent selon nous d’être soulignées.

Inimitié et confusion

Débarrassés de cette interminable année, voila que nous démarrons ce mois de janvier accompagnés de l’espoir de vaccins efficaces pour limiter les effets d’un virus destructeur qui a traversé 2020.

En France, il n’a pas fallu attendre longtemps pour cerner les erreurs et la mauvaise préparation concernant le vaccin. Stocks de vaccins faibles, équipements et outils frigorifiques manquants, logistique et acheminement ratés, personnel médical en sous effectif ou en sur-travail de par les multiples coupes budgétaires dans le domaine de la santé…


Résultat : en quelques jours, on compte seulement quelques centaines de personnes vaccinées alors que Jean Castex [Mr. Déconfinement] annonçait, mi-décembre, a l’Assemblée Nationale l’arrivée de 1,16 millions de vaccins avant la fin de l’année tout comme Olivier Véran assurait que «tout le matériel de vaccination a déjà été acheté».

Alain Fisher, président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale anti-Covid-19, indique pourtant de son côté le 30 décembre : «on a quelques milliers de doses». Ce dernier se veut rassurant, lui qui fait l’éloge de la lenteur et relativise les différents retards, pendant que des milliers de personnes meurent et que la rapidité des déclarations et des confusions se forment.

Dès lors, pour masquer les défaillances et les échecs, il devient nécessaire d’alimenter l’inimitié ambiante, et de scinder le réel en deux.

Le ministère de la Santé est désormais catégorique : «face à un très fort scepticisme dans la population française, nous avons fait le choix de prendre le temps nécessaire pour installer cette vaccination».

La population Française est donc responsable de l’absence de vaccin et de la propagation du virus.

C’est de sa faute.

Pendant ce temps, nous attendons toujours les éclaircissements qui permettent d’informer et rassurer les «sceptiques» qui freinent l’efficacité de la vaccination à l’échelle nationale.

Lire la suite sur fractale

En ce moment

Genre – FéminismeLe 9 janvier 1905 s’éteignait Louise Michel!Résistances et solidarités internationalesAppel zapatiste : Une déclaration… pour la vie 

Mots-clefs :soin – santé | coronavirus

2 réflexions sur “Un texte radical pour ceux qui aiment penser; le pouvoir est celui de scinder le réel en deux pour gouverner . De la binarité comme outil de pouvoir etc

  1. Le problème de ces gens c’est qu’ils sont toujours sur la forme. Cette fausse gauche mais vraie petite bourgeoisie m’est devenue imbuvable. C’est comme Lordon, loin d’être un imbécile mais ils sont tous tellement tordus, ils sont dans leurs bulles… Le réel est un truc auquel ils sont parfaitement étanche, il lui préfère l’idée qu’ils s’en font.
    J’ai étudié avec Eric FASSIN au tournant de l’an 2000 à l’ENS, type sympa et disponible humainement avec les étudiants. Mais déjà à l’époque il était à fond dans les études du genre. Nous avions eu Judith BUTLER en séminaire… ENS Jourdan… Ce que je garde comme souvenirs de ces « mentors » (la bande à Baudelot, Beaud, Piketty et autres) ce sont des gens sans attaches avec le monde réel mais passant leurs temps à réifier la vie des autres, enfin de ceux qui ne peuvent tenir de discours sur eux mêmes.

    J'aime

    1. Omoshiro je partage entièrement votre avis : trop de bac +22 et de fétichistes de l’idéologie drouats de l’hommistes en France.

      Des déviants, l’estomac bien rempli, occupés à se flatter l’ego. Et que je m’écoute parler, rrrraaah comme je suis savant mouaaah je jouiiis !..

      Tous ces gens ne sont qu’élevage en batterie, baffrés aux conserves et à la viande en brique, infoutus de survivre seuls en rase campagne… Ont ils jamais écorché un poulet…

      J'aime

Répondre à Bardamu Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s