Analyse du Bitcoin comme outil de réserve

Le Bitcoin a évidemment eu une année incroyable, et une partie du narrative qui a attiré les gens est l’idée qu’un jour ce sera la monnaie de réserve mondiale.

Ses énormes gains sont considérés comme la preuve que l’on se rapproche de cet objectif ou de cette éventualité.

Cependant, même avec les gains incroyables et une «capitalisation boursière» totale dépassant récemment 700 milliards de dollars, rien ne prouve qu’il fasse des progrès dans cette direction .

Ce qui compte, ce n’est pas le prix ou la détention institutionnelle ou même le fait que les entreprises détiennent du Bitcoin dans leur trésorerie. Non.

Ce qui compte, c’est de savoir si des personnes ou des entreprises assument des obligations/liabilities libellées en Bitcoin. Ce qui fera du Bitcoin une monnaie de reserves c’est quand on s’endettera en Bitcoin.

Cela ne signifie pas payer des dépenses en Bitcoin, cela signifie avoir des obligations (paiement de dette, loyer, salaires) qui nécessitent de disposer d’une quantité spécifique de Bitcoin.

Ainsi, par exemple, le joueur de football Russell Okung reçoit une partie de son salaire en Bitcoin, mais ce n’est pas un passif Bitcoin pour son équipe, les Carolina Panthers: une partie de son salaire fiat est simplement convertie automatiquement en Bitcoin. Les Panthers ne supportent aucun risque de prix Bitcoin. Dans l’Ohio, apparemment, vous pouvez payer en Bitcoin pour les factures fiscales. Mais encore une fois, ce ne sont que des factures fiscales et Bitcoin n’est que le système de paiement.

C’est un élément clé de la domination persistante du dollar.

Les personnes et les entreprises ont des passifs libellés en dollars, et en fait, ce cycle s’est renforcé que ces derniers cycles. À chaque crise, les taux d’intérêt baissent et l’incitation à emprunter en dollars augmente, renforçant encore le statut dominant de la monnaie.

Avant la grande crise financière, il y avait beaucoup de battage médiatique sur la façon dont l’euro allait remplacer le dollar, et il y avait même une histoire célèbre sur la façon dont Gisele Bundchen exigeait d’être payée en euros.

Mais en fin de compte, il y a une différence entre une chose qui prend de la valeur et un actif de réserve. Le Bitcoin a beaucoup augmenté et vaut beaucoup d’argent, un peu comme l’or, mais cela ne signifie pas qu’il se rapproche du statut d’ actif de réserve.

La chose à surveiller est le passif libellé en Bitcoin.

Joe Weisenthal is an editor at Bloomberg.

3 réflexions sur “Analyse du Bitcoin comme outil de réserve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s