Ne manquez pas: la synthèse d’une nouvelle semaine folle. Le capitalisme se suicide.

Je soutiens qur la folle hausse des marchés financiers est et sera un phénomène de société.

C’est un phénomène de société par les inégalités qu’elle crée.

Ce sera un phénomène de société par la colère que l’affondrement futur provoquera.

Je prends rendez vous, notez cela dans vos carnets.

« S’ils perdent de l’argent, c’est pour eux. »dit Kashkari de la Fed et de Goldman Sachs réunis. Sous entendu, c’est pour leurs pieds; nous on s’en fiche.

Comment peut-on être aussi bête?

Quand la chute se produira, en piqué, en boule de neige, tout le monde sera hélas touché par la vague de déflation qu’elle produira. Et il faudra une hyper inflation considérable pour s’y opposer.

La spéculation sur le marché est devenue un problème de société majeur, en particulier avec notre tissu social déjà effiloché et fragile.

La pensée de la colère, de l’animosité et de la vengeance qui se déchaîneront lorsque la bulle éclatera est profondément effrayante . Le contrecoup sera dévastateur . Une répression réglementaire radicale est inévitable. Il faudra des années – ou, plus probablement, des décennies – pour que la confiance revienne.

Le capitalisme sera en danger.

1er février – Associated Press :

«Le mois fut le mois le plus meurtrier à ce jour de l’épidémie de coronavirus aux États-Unis. Il a pris fin avec certains signes de progrès: les cas de COVID-19 et les hospitalisations chutent, tandis que les vaccinations accélèrent .

La question est de savoir si la nation peut rester en avance sur les mutations à propagation rapide du virus mutant . Le nombre de morts aux États-Unis a dépassé les 440000, avec plus de 95000 morts en janvier seulement.

Les décès sont en moyenne d’environ 3 150 par jour, en légère baisse d’environ 200 par rapport à leur pic de la mi-janvier. »

30 janvier – Los Angeles Times

: «De nouvelles données montrant que deux vaccins COVID-19 sont beaucoup moins efficaces en Afrique du Sud que dans d’autres endroits où ils ont été testés ont accru les craintes que le coronavirus trouve rapidement des moyens d’échapper au plus puissants outils pour le contenir.

La société américaine Novavax a rapporté cette semaine que si son vaccin était efficace à près de 90% dans les essais cliniques menés en Grande-Bretagne, le chiffre est tombé à 49% en Afrique du Sud… »

1er février – Wall Street Journal :

«Même les personnes atteintes de cas asymptomatiques de Covid peuvent avoir des séquelles dans leur corps… On estime qu’un quart à un tiers des infections à Covid sont asymptomatiques… Plusieurs études ont montré que des patients asymptomatiques peuvent avoir des scintigraphies pulmonaires anormales.

Quelques études ont révélé des problèmes cardiaques chez les étudiants athlètes, y compris ceux souffrant d’infections asymptomatiques.

Et une étude portant sur des cas asymptomatiques et bénins de Covid chez les enfants a révélé des signes de dommages possibles aux petits vaisseaux sanguins.

Les médecins disent que les conséquences sur la santé de l’un de ces effets secondaires ne sont pas encore claires. »

2 février – Reuters:

«Le président de la Réserve fédérale de Dallas, Robert Kaplan, a déclaré… que si le programme massif d’achat d’obligations de la Fed crée beaucoup de liquidités sur les marchés financiers, il n’y a actuellement aucun signe d’instabilité générale des marchés. «Je ne vois rien pour le moment de systémique», a déclaré Kaplan…, répondant à une question sur un lien possible entre la frénésie alimentée par Reddit dans les actions de GameStop Corp et la politique monétaire…

4 février – Bloomberg

«Les responsables de la Réserve fédérale ont minimisé l’impact économique de la récente volatilité des marchés boursiers, c’est le dernier signe que la banque centrale américaine n’est pas proche de réduire ses achats massifs d’obligations. « Nous devrions surveiller pour nous assurer que la volatilité ne se répercute pas sur d’autres parties du marché financier, mais à ce stade, ce n’est pas le cas « , a déclaré à CNBC la présidente de la Fed de Cleveland, Loretta Mester. Les banquiers centraux américains minimisent les implications économiques de la frénésie…

3 février – Reuters

«Le président de la Banque fédérale de réserve de Chicago, Charles Evans… prévoit un rebond économique rapide cette année, mais il a déclaré que la politique monétaire devra rester ultra-facile pour stimuler une inflation« trop faible », même si les prix sont attendus en hausse pour un pic temporairement ce printemps. « Il sera essentiel que les responsables de la politique monétaire examinent les augmentations de prix temporaires et ne pensent même pas à envisager d’ajuster la politique tant que les critères économiques que nous avons définis n’auront pas été réalisés », a déclaré Evans … « Je nous vois donc garder le cap pendant un certain temps. . ‘»

31 janvier – Reuters

«La semaine dernière, les hedge funds ont acheté et vendu un nombre record d’actions en plus de 10 ans dans un contexte de fluctuations sauvages des actions de GameStop Corp contre lesquelles beaucoup avaient parié.

Leur exposition au marché aux actions est toujours proche des niveaux records, selon… Goldman Sachs… »Selon Goldman Sachs Prime Services, on aassisté cette semaine le plus grand désendettement actif des hedge funds depuis février 2009. Les fonds ont vendu des positions longues et couvert des shorts dans tous les secteurs », a écrit la banque d’investissement…« Malgré ce désendettement actif, les hedge funds nets et bruts les expositions nettes et brutes évaluées à la valeur du marché restent proches des niveaux les plus élevés jamais enregistrés, ce qui indique un risque continu de liquidation induite par le positionnement. »

v5 février – Bloomberg:

«La Chambre est sur le point de reprendre le budget 2021 pour ouvrir la voie au plan de secours Covid-19 de 1,9 trillions de dollars du président Joe Biden. Un groupe bipartite fait pression pour diviser le financement des vaccins et des tests contre le coronavirus. La Chambre devra voter à nouveau sur la résolution du budget de l’exercice 2021 qui met en place un processus législatif pour adopter le stimulus de Biden sans votes républicains.

Le Sénat a apporté de légères modifications à la résolution adoptée par la Chambre mercredi soir. Le groupe bipartisan de la Chambre … appelle à un vote rapide sur un paquet autonome de 160 milliards de dollars, ajoutant à la pression sur la présidente Nancy Pelosi alors qu’elle vise à faire adopter le plan de secours plus large de Biden. « 

3 février – Bloomberg

«Le président Joe Biden a déclaré aux démocrates de la Chambre … que décider des chèques de relance de moins de 1400 dollars signifierait commencer sa présidence avec une promesse non tenue … il a signalé qu’il n’était pas disposé à réduire la norme d’un paiement de 1 400 $ décrit dans son programme d’aide… Les législateurs républicains ont suggéré à la fois de réduire le montant des chèques de relance et de les envoyer à un plus petit groupe d’Américains. « 

Le marche financier s’enflamme a nouveau

Le S & P500 a bondi de 4,6% (en hausse de 3,5% en glissement annuel) .

Le Dow est en hausse de 3,9% (en hausse de 1,8%).

Les services publics ont monté de 2,4% (+ 1,8%).

Les banques ont grimpé de 8,7% (en hausse de 8,5%) et les courtiers ne sont pas en reste avec une hausse de 8,8% (en hausse de 8,8%).

Les Transports progressent de 5,8% (+ 2,3%).

Le S&P 400 Midcaps a bondi de 5,8% (+ 7,4%), et les small cap du Russell 2000 ont bondi de 7,7% (+ 13,1%).

Le Nasdaq100 a progressé de 5,2% (+ 5,6%).

Les semi-conducteurs ont gagné 3,4% (+ 6,8%).

Les Biotechs ont bondi de 4,2% (+ 8,7%).

Bien que le lingots aie chuté de 34 $, l’indice des mines d’or HUI a gagné 1,1% (en baisse de 4,3%).

Hausse des taux quasi génénale .

Les taux des bons du Trésor à trois mois ont terminé la semaine à 0,02%.

Les rendements gouvernementaux à deux ans ont glissé d’un point de base à 0,10% (en baisse de 2 points de base en glissement annuel).

Les rendements des bons du Trésor à cinq ans ont augmenté de quatre points de base à 0,46% (en hausse de 10 points de base).

Les rendements des bons du Trésor à dix ans ont bondi de 10 pb à 1,17% (en hausse de 25 pb).

Les rendements des obligations longues ont bondi de 14 pb à 1,97% (+ 33 pb).

Les rendements de l’indice de référence Fannie Mae MBS ont gagné trois points de base à 1,46% (en hausse de 12 points de base).

4 février – Financial Times

«Une liquidation de bons du Trésor à 30 ans a poussé la courbe des taux américains… à son niveau le plus élevé en plus de cinq ans. Les investisseurs ont déclaré que ce développement reflétait les perspectives d’une importante injection supplémentaire de stimulants économiques de la part de l’administration Biden, ainsi qu’une croissance mondiale plus forte attendue à mesure que les campagnes de vaccination s’accéléreraient.

Les rendements des Bunds allemands ont bondi de sept points de base pour s’établir à 0,45% (+ 12 points de base). Les rendements français ont augmenté de 5 pb à moins de 0,22% (+ 11 pb). Le spread obligataire franco-allemand à 10 ans s’est rétréci de 2 à 22 pb.

Les taux grecs à 10 ans ont bondi de 8 points de base à 0,76% (en hausse de 13 points de base en glissement annuel).

Les rendements portugais à dix ans ont ajouté deux points de base à 0,06% (en hausse de 3 points de base).

Les rendements italiens à 10 ans ont chuté de 11 pb à 0,53% (en baisse de 1 pb) en liaison avec la nomination de Draghi.

Les rendements à 10 ans de l’Espagne ont augmenté de trois pb à 0,12% (+ 8 pb).

Les rendements des gilt à 10 ans du Royaume-Uni ont bondi de 16 pb à 0,48% (en hausse de 29 pb). L’indice actions FTSE du Royaume-Uni a récupéré 1,3% (en hausse de 0,4% en glissement annuel).

L’indice japonais Nikkei Equities a progressé de 4,0% (+ 4,9% d’une année à l’autre). Les rendements japonais «JGB» à 10 ans ont ajouté un point de base à 0,06% (en hausse de 4 points de base y-t-j).

Le CAC40 en France a bondi de 4,8% (+ 1,9%).

L’indice boursier allemand DAX a progressé de 4,6% (+ 2,5%). L’indice boursier espagnol IBEX 35 a bondi de 5,9% (+ 1,7%).

L’indice italien FTSE MIB a bondi de 7,0% (+ 3,8%).

Les actions des marchés émergents ont fortement rebondi.

L’indice Bovespa du Brésil a augmenté de 4,5% (en hausse de 1,0%) et le Bolsa du Mexique de 2,7% (en hausse de 0,2%).

L’indice Kospi de la Corée du Sud a bondi de 4,9% (+ 8,6%).

L’indice boursier indien Sensex a bondi de 9,6% (+ 6,2%).

La Bourse de Shanghai en Chine a augmenté de 0,4% (+ 0,7%).

L’indice turc Borsa Istanbul National 100 a récupéré 3,6% (+ 3,4%).

L’indice actions russe MICEX a bondi de 3,5% (+ 3,2%).

Les fonds obligataires de première qualité ont enregistré des entrées de 6,151 milliards de dollars, et les fonds d’obligations pourries ont affiché des flux positifs de 1,337 milliard de dollars (de Lipper).

Le crédit de la Réserve fédérale a baissé la semaine dernière de 18,0 milliards de dollars à 7,367 Trillions. Au cours de la dernière année, le crédit de la Fed a augmenté de 3,247 trillions , soit 78,8%.

Le crédit de la Fed a gonflé 4,574 milliards de dollars, soit 163%, au cours des 430 dernières semaines. Ailleurs, les avoirs de la Fed pour les propriétaires étrangers du Trésor et de dette des agences ont diminué la semaine dernière de 1,6 milliard de dollars à 3,531 TN.

La masse «monétaire» M2 (étroite) a chuté de 52,8 milliards de dollars la semaine dernière à 19,514 trillions , avec un gain sans précédent de 48 semaines de 4,006 trillions .

La «monnaie étroite» a bondi de 4,041 trillions , ou 26,1%, au cours de la dernière année.

Les actifs totaux des fonds monétaires ont reculé de 13,3 milliards de dollars à 4,313 trillions . Le total des fonds monétaires a bondi de 696 milliards de dollars en glissement annuel, soit 19,2%.

Le total des papiers commerciaux a chuté de 11,2 milliards de dollars à 1,057 trillions Le CP a reculé de 62,2 milliards de dollars, ou 5,6%, d’une année à l’autre.

Les taux hypothécaires fixes Freddie Mac 30 ans sont restés inchangés à 2,73% (en baisse de 72 points de base en glissement annuel). Les taux à 15 ans ont ajouté un point de base à 2,21% (en baisse de 76 points de base). Les taux d’ARM hybrides à cinq ans ont baissé de deux points de base à 2,78% (en baisse de 54 points de base). L’enquête de Bankrate sur les coûts d’emprunt hypothécaire jumbo avait des taux fixes à 30 ans en baisse de deux pb à 2,87% (en baisse de 82 pb).

Sur les changes hausse du dollar:

L’indice DXY du dollar américain a augmenté de 0,5% à 91,042 (en hausse de 1,2% a-t-j).

Pour la semaine à la hausse, le peso mexicain a augmenté de 2,4%, le rand sud-africain 2,1%, le real brésilien 1,8%, le dollar australien 0,4%, la couronne norvégienne 0,4%, la livre britannique 0,2%, le dollar canadien 0,2% et le dollar néo-zélandais 0,1%.

À la baisse, le franc suisse a reculé de 1,0%, l’euro 0,7%, le yen japonais 0,7%, le sud-coréen a gagné 0,5%, le dollar singapourien 0,4% et la couronne suédoise 0,1%.

Le renminbi chinois a reculé de 0,56% par rapport au dollar cette semaine (+ 0,95% a-t-j).

2 février – Bloomberg :

«La montée en flèche des prix de l’argent alimentée par Reddit pourrait être en train de caler, mais la Monnaie américaine a déclaré qu’elle rationnait toujours ses ventes de pièces en argent en raison de ‘la demande continue exceptionnelle du marché’. Les capacités d’approvisionnement et les capacité de fabrication sont limitées. »

4 février – Financial Times :

«Les prix mondiaux des denrées alimentaires ont atteint leur plus haut niveau depuis près de sept ans, augmentant encore le spectre de l’inflation alimentaire et de la faim à un moment où la pandémie de Covid-19 continue de frapper les économies du monde entier.

L’indice des prix alimentaires de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture pour janvier a augmenté d’un dixième par rapport à il y a un an pour atteindre son plus haut niveau depuis juillet 2014…

Des achats substantiels de maïs par la Chine et une production plus faible que prévu aux États-Unis ont contribué à propulser la jauge… c’est la huitième augmentation mensuelle consécutive, la plus longue séquence de hausse depuis une décennie. »

L’indice Bloomberg Commodities a bondi de 3,0% (en hausse de 5,7% d’une année à l’autre).

L’or au comptant a reculé de 1,8% à 1814 $ (en baisse de 4,5%). L’argent a terminé une semaine hyper volatile à 26,92 $ (en hausse de 1,9%).

Le brut WTI a bondi de 4,65 $ à 56,85 $ (en hausse de 17%). L’essence a bondi de 6,2% (en hausse de 17%) et le gaz naturel de 11,7% (en hausse de 13%).

Le cuivre a gagné 2,0% (+ 3,0%).

Le blé a chuté de 3,3% (inchangé). Le maïs a ajouté 0,3% (en hausse de 13%).

Bitcoin a regagné 3218 $, ou 9,3%, cette semaine à 37859 $ (en hausse de 30%).

EN PRIME

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s