Le totalitarisme est en marche

Le totalitarisme est en marche.

Que des gens comme Maxime Tandonnet puissent l’écrire et le justifier n’est pas indifférent.

Ce n’est pas un avis de plus, c’est un marqueur, une référence qui pointe bien la pente que nous dévalons.

Et j’ajoute que si, historiquement on comprend , sans l’admettre, que les pandémies poussent au totalitarisme, ce qui est visé ici ce n’est pas simplement la tendance circonstancielle , liée à la crise sanitaire, non c’est une vraie dérive de fond. Une dérive de société.

Tandonnet est un homme modéré, habitué aux nuances , enclin à peser le pour et le contre, pas exalté pour deux sous, pas expressionniste comme moi je le suis. Il ne caricature pas.

Ecoutons le.

Nous ne sommes pas dans la simple perception, non l’énumération qu’il vous livre est palpable, matérielle, on n’y échappe que par la mauvaise foi.

Notez au passage l’argument massue des censeurs; ils ne souhaitent pas que certains auteurs ou intellectuels divisent. Ils ne veulent qu’une seule tête, une seule voix, celle qu’ils autorisent.

Cette manifestation d’intolérance me rappelle celle d’un socialiste – Laignel- au lendemain de l’élection de Mitterrand; vous avez tort parce que vous êtes politiquement minoritaires! On a vu ou la clique de Mitterrand nous a mené.

Maxime Tandonnet:

Tout va dans le même sens : pensée unique dans les médias, affaiblissement des partis politiques et du Parlement, culte de la personnalité éhonté, embrigadement de la population (confinement, couvre feu, bannissement de la culture, trucage des élections, négation du suffrage universel).

Et maintenant, accélération de la chasse aux intellectuels. RTL: Depuis l’automne dernier, le site internet de la ville de Marseille hébergeait une série de podcasts animés par l’historien Franck Ferrand. Intitulées « Marseille sans galéjade ! », ces vidéos évoquaient différents épisodes de l’histoire de la cité phocéenne, comme l’invention du savon de Marseille ou la peste de 1720. Mais depuis mardi 2 février, plus aucune trace de ces podcasts : la municipalité les a supprimés. « Ce n’est pas le contenu de ces podcasts qui pose problème, c’est leur auteur« , assume Jean-Marc Coppola, adjoint chargé de la culture. « Je ne souhaite pas que la ville de Marseille soit associée à ce personnage, qui porte des valeurs qui divisent« . Fustigeant les « dérives (de M. Ferrand) depuis quelques semaines et quelques mois », l’élu communiste, en fonction depuis la victoire de la liste d’union de la gauche du Printemps Marseillais, après 25 ans de règne du maire LR Jean-Claude Gaudin, a confirmé avoir pris cette décision après avoir été interpellé par des internautes sur Twitter.

Décidément, le « nouveau monde » qui émerge en ce moment est absolument répugnant.

NB: la publication d’éventuels commentaires à ce billet pour des raisons techniques risque de prendre du retard et je prie les commentateurs de bien vouloir m’en excuser.

Maxime TANDONNET

2 réflexions sur “Le totalitarisme est en marche

  1. Bonsoir,

    Je crois que cette vidéo publiée sur le site de l’institut des libertés de Charles Gave illustre parfaitement la menace qui pèse sur nous. Depuis longtemps, je percevais la nature de celle-ci sans pouvoir la définir correctement. Je ne connaissais pas Mathieu Bock-côté mais ses explications sont d’une grande pertinence et ce qu’il dénonce extraordinairement inquiétant : https://youtu.be/GxxW-rYG-Qw

    Bonne soirée

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s