Keynes en 1920 avait compris que la stabilité des « prix matériels » pouvait masquer une monnaie malsaine

Qu’est ce qu’une monnaie saine? Bien entendu la question n’intéresse personne.

Surtout pas les banquiers centraux qui nous affirment comme Lagarde l’a encore fait hier qu’il n’y a pas de limite à leurs interventions et que toujours elle aura les moyens de contrôler les taux longs.

Selon Lagarde, il n’y a pas de limite, la BCE peut créer de la monnaie et acheter des titres longs en toute quantité, à l’infini.

Powell est un peu plus sophistiqué et s’il croit que l’on peut toujours contrôler les taux, il introduit quand même la notion de monnaie saine et de confiance… pour aussitôt l’escamoter.

Lisez le texte ci-dessous dans lequel j’aborde cette question des limites à la politique monétaire et celle subsidiaire de la notion de monnaie saine.

Dans ce texte, je m’insurge contre cette idée qu’une monnaie est saine quand la hausse des prix des biens et services est faible, disons comme Powell, quand elle est dans la limite des 2%.

Je soutiens que cette définition de la santé monétaire comme bonne en vertu de l’inflation des prix à la consommation est une imbécillité car cette definition ne va pas au coeur de la question de la confiance du peuple dans la monnaie.

Elle n’est qu’un des aspects, un aspect trompeur.

La monnaie, ce n’est pas une chose, c’est un fait social, un consensus social, un rapport social, c’est une pratique, une institution et cette institution peut être critiquée et critiquable même si les prix à la consommation restent sages. En particulier si la pratique monétaire provoque des transferts de richesses scandaleux ou systémiquement déséquilibrants.

En clair, non seulement il faut regarder la variable, la composante prix à la consommation, mais également tout un ensemble d’autres variables plus ou moins reliées à la monnaie. Et les prix des actifs financiers, des biens capitaux, des contrevaleurs du capital fictif, comme disait Marx, peuvent être très déstabilisants.

Ce n’est pas seulement la hausse des prix à la consommation qui signale une monnaie malsaine, mais aussi par exemple la hausse inconsidérée du crédit et de la bourse. Nos monnaies sont, en dernière analyse, adossées au crédit et si le crédit est véreux, de qualité douteuse, à partir d’un certain stade les monnaies le sont également.

La question de la monnaie, c’est comme celle des « bulles », on ne se la pose que lorsqu’il est trop tard, c’est à dire lorsque le pot aux roses est découvert et que les conséquences néfastes s’en sont déja produites.

En 1920, Keynes a découvert ce phénomène, il a reconnu qu’il avait été aveuglé par la stabilité des prix des biens et n’avait apporté qu’une attention insuffisante à l’inflation du crédit et des cours de la Bourse, à l’inflation qu’il appelle fort justement la « profit inflation ».

Il reconnait s’être trompé en se concentrant sur la « material inflation » et en négligeant la « profit inflation ».

Keynes était un honnête homme et il savait reconnaître ses erreurs, les zozos qui détiennent l’autorité monétaire sont tous sauf honnêtes, ils sont cyniques.

Ils nous conduisent à la ruine.

Dans les années 1920, la Federal Reserve a été félicitée pour sa «gestion réussie de la monnaie»; les prix des biens sont restés stables pendant des années. Cela a aveuglé les gens sur une énorme bulle des prix des actifs – actions et immobilier.
Keynes a admis qu’il l’avait raté.

Une réflexion sur “Keynes en 1920 avait compris que la stabilité des « prix matériels » pouvait masquer une monnaie malsaine

  1. Je ne cesse de me demander ce que Keynes aurait pensé des cryptomonnaies.

    Peut-être aurait-il convenu que le point positif du Bitcoin est d’avoir jeté un pavé dans la mare en obligeant les populations à se demander ce que c’est que la monnaie.

    Prise de conscience généralisée et compréhension fine prendront beaucoup de temps, certes. Mais, le bien est fait, si j’ose dire.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s