L’emploi US ne soutient pas les scénarios inflationnistes.

Les marchés influencés par la hausse des matières premières et surtout du pétrole s’enflamment pour l’inflation. ils y croient comme en 2016.

Vous connaissez ma position, elle est réservée et dubitative: une bouffée inflationniste est acquise mais elle ne signifie rien pour le futur. Ce n’est que plus tard en fonction des politiques qui seront menées et des réactions des marchés de l’emploi que l’on pourra dire si risque inflationniste il y a ou non.

Le taux de chômage en baisse à 6,2% contre 6,3 est trompeur.


David Rosenberg@EconguyRosie·First time in my 35 years in the business that I have ever heard so much bullish narrative over a jobs report that saw a 0.9% contraction in the workweek, a 3.1% slide in factory overtime, a 0.6% slide in labor income and 122k plunge in full-time employment.

Pour le moment les marchés de l’emploi ne nous disent rien d’inflationniste. Certes les chiffres sont spectaculaires, mais ils ne signifient rien; les rebonds sont des mirages statistiques pour observateurs à courte vue. Les derniers chiffres américains sont sous cet aspects, ridicules : l’essentiel des créations concerne la catégorie des serveurs de restaurant et des autres emplois du même genre. Rien de significatif.

 l’enquête  » établissements » a gagné 379 000 en février 2021, dont 465000 auraient été ajoutés par l’économie privée (l’emploi dans le gouvernement a diminué de 86 000). Le problème, c’est que l’industrie combinée des loisirs et de l’hôtellerie est t responsable de 355 000 créations ce qui ne laisse pas grand-chose pour le reste . Ces personnes ont absolument besoin de retourner au travail après les fermetures pendant près d’un an pour des raisons à la fois économiques et sanitaires.

La masse des heures travaillées est un indicateur fiable et elle reste très déprimée:

le nombre total d’heures du mois dernier était en baisse de 6,3% d’une année à l’autre en non désaisonnalisé.

La dégradation des chiffres de la population active est bien plus significative que la hausse des créations d’emplois au dessus des prévisions. Le chiffre qui est vraiment significatif de la vigueur du marché du travail ce n’est ni celui du chômage ni celui des créations d’emplois, mais celui de la participation au marché de l’emploi: or il est reste faible, dégradé. Les gens sont et restent à l’écart, ils sont découragés.

Le rebond de l’emploi n’a pas eu lieu, du moins pas à ce stade; il manque au moins quatre millions d’emplois dans le système américain et peut être meme plus de 6!

A ce stade le pari sur l’inflation n’est certes pas déraisonnable mais il repose sur des indications qui dans le passé- en 2016 et 2017- se sont révélées être des pièges.

La hausse du $ se poursuit.

Yahoo / Bloomberg] Les actions chutent alors que Tech tombe; Glissement des bons du Trésor, remontée du pétrole

[Reuters] Les actions faiblissent alors que la technologie dérape

[Yahoo / Bloomberg] Le pétrole grimpe au-dessus de 71 $ après l’attaque d’un terminal majeur de pétrole brut saoudien

[Yahoo / Bloomberg] Le gros short sur les bons du Trésor se répercute sur le yen alors que les fonds spéculatifs bondissent

[Reuters] Boutiques et usines fermées, sarongs agités alors que les manifestations s’intensifient au Myanmar

[FT] La BCE a des maux de tête dus à une hausse «indésirable» des rendements

[CNBC] Les contrats à terme boursiers montent après que le Sénat a adopté le projet de loi de secours Covid de 1,9 trillion de dollars, les contrats à terme Dow en hausse de 200 points

[Yahoo / Bloomberg] Gain des contrats à terme sur actions américaines sur les perspectives de croissance; Oil Up: Wrap des marchés

[Yahoo / Bloomberg] Le pétrole grimpe au-dessus de 71 $ après l’attaque d’un terminal majeur de pétrole brut saoudien

[Yahoo / Bloomberg] Les banques centrales font face au marché obligataire

[CNBC] Les États-Unis enregistrent des vaccinations quotidiennes record contre Covid, mais les responsables de la santé mettent en garde contre un assouplissement des restrictions

[Bloomberg] Ferguson: La Fed ne craint pas l’inflation. Ses critiques ont des souvenirs plus longs

[Bloomberg] La frénésie des bons du Trésor a été la plus importante jamais enregistrée la semaine dernière

[WSJ] Kessler: Quand le boom boursier tourne à la faillite

[FT] La BCE interroge les banques sur leur exposition à Greensill et Gupta

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s