Le Maire: tout va très bien Madame la Marquise il faut seulement …

v

Image

Le déficit public de la France devrait atteindre 9% du produit intérieur brut (PIB) en 2021, a déclaré dimanche le ministre français des Finances Bruno Le Maire, contre une prévision précédente de 8,5% alors que le pays entame son troisième verrouillage national contre les coronavirus.

Ce changement fait suite à une révision à la baisse des prévisions de croissance de la France de 6% à 5% pour cette année, en tenant compte de l’effet des nouvelles restrictions tout au long du mois d’avril pour lutter contre la pandémie de COVID-19. Les écoles sont sur le point de fermer et les magasins non essentiels ont fermé.

Le Maire, s’exprimant sur LCI TV, a déclaré que la dette publique de la France devrait atteindre 118% du PIB cette année, contre sa dernière prévision de 115%. Dans une autre estimation encore antérieure, Le Maire avait déclaré en décembre que la dette publique pourrait atteindre 122% du PIB.

Comme de nombreux pays d’Europe, la France a investi des milliards d’euros pour soutenir les entreprises en difficulté avec des prêts garantis par l’État et les aider avec des loyers et des régimes de chômage partiel.

Le président Emmanuel Macron avait espéré sortir la France de la pandémie sans avoir à imposer une nouvelle fermeture générale, épargnant un nouveau coup à l’économie, mais les cas de COVID-19 et les hospitalisations ont augmenté ces dernières semaines.

5 réflexions sur “Le Maire: tout va très bien Madame la Marquise il faut seulement …

  1. « alors que le pays entame son troisième verrouillage national contre les coronavirus. »
    Vous avez fait une petite erreur:a la place de « coronavirus » il fallait mettre »l’économie ».Verrouillage national contre l’économie.

    Le coronavirus n’est plus une menace,il se soigne de mieux en mieux et sans vaccins.La mortalité baisse.
    La menace ,c’est l’action gouvernementale et les graves dérives médicales et hospitalières.

    J'aime

    1. Encore une erreur de compréhension sur le COVID et ses réalités cliniques.

      Il faut savoir qu’un patient qui va en réanimation pour le COVID se tape entre quelques mois et 12 mois de ré-éducation; or que je sache les réas se remplissent partout de malades COVID, de plus en plus jeunes.

      Le passage en réa se solde également par une espérance de vie diminuée: on n’envoie pas les gens en réa pour occuper leurs journées mais bien parce que sans cette assistance ils mourraient. Donc ces gens ressortent avec des séquelles à vie.

      Il en faut pas confondre le fait d’avoir plus de chances d’être en vie d’un point de vue clinique (se soigne mieux) et avoir une vie de merde pour les années qui restent à cause de la maladie.

      Et non quand on est adulte et qu’on passe par la réa car on est plus capable de respirer et de s’alimenter seul, ce n’est pas récupérable après à 100%: la réa c’est quand les poumons sont bousillés et ça cela ne revient pas.

      Mais oui les gens meurent moins ! Mais dans quel état vont-ils vivre ?

      Quand au COVID long, on commence à avoir des données en France: un nombre considérable de gens (40% des malades covid symptomatiques) qui n’ont jamais mis les pieds à l’hôpital pendant leur COVID car les symptômes étaient légers ou modérés se retrouvent avec des symptomes incapacitants des mois après qui vont et qui viennent et qui entrainent une dégradation de la qualité de vie: brouillard cérébral (ne plus savoir comment on s’appelle au réveil un vrai bonheur …), fatigue intense, problèmes respiratoires, … à la clé déprime et arrêt de travail en série.

      Ha un moment il va falloir de raconter n’importe quoi parce que la situation actuelle est pénible.

      Après oui les élites françaises sont des brêles et évidemment vu les chocs courants et à venir, la France va décliner plus ou moins vite, mais l’issue est certaine, c’est un déclassement accéléré et probablement à terme une exclusion du club des grandes puissances avec dépeçage en règle de ce qui a encore de la valeur. Raison pour laquelle j’ai quitté la France.

      J'aime

      1. Manifestement vous n’avez pas fait que quitter le pays mais aussi la réalité… D’où sortent vos chiffres de 40% ? J’habite en France et je connais des médecins, des gens de l’ARS de tous les hôpitaux parisiens et je n’ai jamais entendu parlé d’une telle proportion.
        Quand a la situation en France elle est surtout pré révolutionnaire. Si jamais le fameux dépeçage à bien lieu, je vous garantie que les lampadaires seront bien garnis. Pour le moment on peut dire ce que l’on veut mais ceux qui sont dans les bons secteurs et qui ont des entreprises bien gérés depuis des années tiennent. Quand elles tomberont alors on verra un grand soir.. Nous ne sommes pas n’importe quel pays, c’est certain que je ne le quitterais jamais, je suis trop Français pour çà.

        J'aime

      2. Taupin,
        Tu déplores le déclassement de la France. Et tu expliques que tu as adopté la stratégie « Courage, fuyons » ?!

        Clap clap ! (ou pas…….)

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s