Un hold up de 4 trillions. De votre poche vers la leur. « faire payer les ultra riches ».

Je suis loin d’apprécier les idées du clan des envieux ou des partageux , vous qui me lisez régulièrement , vous le savez.

Mais ici je voudrais vous faire comprendre qu’il y a richesse et richesse.

Même si les valeurs sociales sont profondément inégalitaires il y a des richesses qui peuvent être défendues par l’idée qu’elles correspondent à une richesse productive, à un enrichissement social dont tout le mode profite même si certains ont des parts un peu trop grosses.

Mais ici nous ne sommes pas dans la richesse productive nous sommes dans la richesse tombée du ciel : les banques centrales ont crée de la monnaie à partir de rien, on a accordé des crédits à taux zéro et les gouvernements ont sauvé les déja-riches par leurs déficits; déficits dont vous allez payer les dettes bien sur dans deux ans.

La richesse dont il s’agit est pur enrichissement abusif sans cause, profit de guerre, don du ciel, simplement provoqués par le gonflement des cours boursiers qui a suivi le sauvetage de mars 2020.

Ce n’est pas une richesse ordinaire car le monde ne s’étant pas enrichi- il s’est appauvri- le fait que ces gens aient 4 trillions de plus est dilutif: ils ont un droit supplémentaire de prélever sur le patrimoine et les marchandises mondiales de 4 trillions.

Leur richesse accrue est un droit d e prélever en plus pour eux et une réduction de vos parts: on partagé le gâteau en plus de parts, vous n’avez aucune part supplémentaire et eux ont beaucoup, beaucoup plus de parts.

En clair le sauvetage de mars de 2020 est un vol, un authentique hold-up , un transfert de votre poche vers la leur.

Alors que le S&P 500 et le DJIA ont atteint de nouveaux records de clôture lundi, alors même que l’État de New York serait en voie d’adopter un impôt sur la fortune révolutionnaire l’Institute for Policy Studies a publié les résultats de sa dernière revue de la richesse des milliardaires.

Sans surprise, étant donné la formidable remontée des prix des actifs au cours de l’année écoulée, les 2365 milliardaires vivant sur la planète Terre ont vu leur richesse augmenter d’un montant collectif de 4000 milliards de dollars – une augmentation de 54% sur une période d’un an. En d’autres termes, la richesse totale détenue par les milliardaires a grimpé à 12,39 trillions de dollars, contre 8,04 trillions de dollars.

270 milliardaires ont été ajoutés à la liste des milliardaires de l’Institut au cours de l’année écoulée, tandis que 91 noms ont été supprimés pour – pour une augmentation nette de 179..

Sur près de 2500 milliardaires suivis par l’Institut, 13 milliardaires ont vu leur richesse s’envoler de plus de 500%. L’Institut a regroupé ces chanceux dans son « Club 500% ». Il a noté que tous avaient des investissements et des relations avec les entreprises qui avaient le plus bénéficié (en termes de capitalisation boursière) de la pandémie.

Ht ZH.

Les membres incluent Elon Musk, Dan Gilbert et une poignée d’entrepreneurs chinois:

1. Zhong Shanshan (gain de 3300% / 66 milliards de dollars), Chine. Sa richesse a augmenté de 3300% au cours de l’année de la pandémie, passant de 2 milliards de dollars à 68 milliards de dollars. L’augmentation de la richesse est le résultat de l’entrée en bourse de deux de ses entreprises en 2020, l’eau en bouteille de Nongfu et la pharmacie biologique de Beijing Wantai.

2. Tatyana Bakalchuk (gain de 1 200% / 12 milliards de dollars), Russie. Création de la société de vêtements de commerce électronique Wildberries. Sa richesse a augmenté de 12 milliards de dollars au cours de la pandémie, passant de 1 à 13 milliards de dollars.

3. Zuo Hui (714 pour cent / gain de 15,9 milliards de dollars), Chine. Président de Homelink, la plus grande société de courtage immobilier de Chine. La richesse a augmenté de 15,9 milliards de dollars, passant de 2,2 milliards de dollars à 17,9 milliards de dollars.

4. Bom Kim (670 pour cent / 6,7 milliards de dollars de gain), la richesse américaine a augmenté de 670 pour cent, passant de 1 milliard de dollars à 7,7 milliards de dollars au cours de l’année de la pandémie. Fondateur du géant du e-commerce Coupang, l’Amazonie de Corée du Sud. La fortune de Kim a atteint 11 milliards de dollars après l’introduction en bourse de la société début mars.

5. Dan Gilbert (642 pour cent / gain de 41,7 milliards de dollars), États-Unis. Propriétaire de Quicken Loans, qui a capitalisé sur les citoyens cloîtrés en exploitant le financement en ligne. Sa richesse a augmenté de 641,5%, passant de 6,5 milliards de dollars à 48,2 milliards de dollars au cours de l’année de la pandémie.

6. Cheng Yixiao (614 pour cent / gain de 13,5 milliards de dollars), Chine. Co-fondateur de Kuaishou, une plateforme vidéo basée à Pékin. Sa richesse a augmenté de 13,5 milliards de dollars, passant de 2,2 milliards de dollars à 15,7 milliards de dollars au cours de l’année de la pandémie.

7. Su Hua (583% / gain de 16,9 milliards de dollars), Chine. Également co-fondateur de la plate-forme vidéo et de l’application de diffusion en direct, Kuaishu. La richesse de Hua a augmenté de 16,9 milliards de dollars au cours de l’année de la pandémie, passant de 2,9 milliards de dollars à 19,8 milliards de dollars.

8. Ernest Garcia II (567 pour cent / 13,6 milliards de dollars), États-Unis. La richesse a augmenté de 566,7 pour cent, passant de 2,4 milliards de dollars à 16 milliards de dollars au cours de l’année de la pandémie. Premier actionnaire de Carvana, le géant de la vente de voitures en ligne et du financement automobile.

9. Elon Musk (559 pour cent / 137,5 milliards de dollars de gain), États-Unis. Musk est maintenant la troisième personne la plus riche du monde, car ses actions dans Tesla, Space-X et d’autres sociétés qu’il détient continuent de grimper. Sa richesse a augmenté de 558,9%, passant de 24,6 milliards de dollars à 162,1 milliards de dollars au cours de l’année pandémique (en baisse de 9,9 milliards de dollars par rapport au 17 mars 2021, donc fluctuant énormément).

10. Brian Armstrong (gain de 550% / 5,5 milliards de dollars), États-Unis. Directeur général de Coinbase, le plus grand échange de crypto-monnaie du pays. La richesse a augmenté de 550%, passant de 1 milliard de dollars à 6,5 milliards de dollars au cours de l’année de la pandémie.

11 . Chan Tan Ching-Fen (540%, gain de 8,1 milliards de dollars), Hong Kong. La richesse provient de Hang Lung Group, un grand immeuble fondé par son défunt mari. La richesse a augmenté de 1,5 milliard de dollars pour s’établir à 9,6 milliards de dollars, soit une augmentation de 8,1 milliards de dollars au cours de l’année de la pandémie.

12. Bobby Murphy (531 pour cent / gain de 10,1 milliards de dollars), États-Unis. La richesse a augmenté de 531%, passant de 1,9 milliard de dollars à 12 milliards de dollars au cours de l’année de la pandémie. Co-fondateur de Snapchat, avec son frère de la fraternité Stanford, Evan Spiegel (490% / 9,3 milliards de dollars de gain).

13. Forrest Li (500%, gain de 9,5 milliards de dollars), Singapour. La richesse de Li a augmenté de 9,5 milliards de dollars, passant de 1,9 milliard de dollars à 11,4 milliards de dollars au cours de l’année de la pandémie. Il est propriétaire de la plateforme de jeux en ligne et de commerce électronique Sea.

* * *

Sans surprise, la part des lions dans les gains revenait aux milliardaires les plus riches du monde. Au niveau mondial, les 20 milliardaires les plus riches ont affiché une richesse combinée de 1,83 billion de dollars en 2021, soit une augmentation de 742 milliards de dollars, ou 68%, au cours de l’année écoulée.

En comparaison, le PIB 2019 de l’Espagne était de 1,3 billion de dollars. Alors que les milliardaires s’enrichissaient, alors même que la pandémie entraînait une contraction de l’économie mondiale de 3,5% en 2020 (selon les données du FMI).

Le FMI, avec une myriade d’autres organisations à but non lucratif et ONG, a averti que la pandémie avait fait exploser les inégalités économiques dans le monde. L’impact négatif a été particulièrement ressenti par les femmes, les jeunes, les pauvres et les minorités.

En utilisant la «taxe ultra-millionnaire» proposée par le sénateur Elizabeth Warren, les milliardaires auraient payé environ 345 milliards de dollars en impôts sur la fortune, combinés. 

De plus, un impôt sur la fortune plus modeste pourrait rapporter 4,14 billions de dollars au cours de la prochaine décennie. Cela vaut la peine de garder à l’esprit que le président Biden promet qu’il n’augmentera pas les impôts des familles américaines gagnant moins de 400000 dollars par an, tandis que les démocrates progressistes ont réussi à obtenir plus de soutien pour les impôts sur la fortune.

Lisez le rapport complet ci-dessous:

https://www.scribd.com/embeds/501656762/content?start_page=1&view_mode=scroll&access_key=key-jIYxKK2nvCplzo4pDROa16 3040

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s