L’inflation de mars ne nous apprend rien; transitoire ou pas? Rien n’est joué.

v

L’inflation globale aux États-Unis a augmenté à 2,6% en mars, son plus haut niveau depuis août 2018.

L’inflation sous-jacente a également augmenté, mais est restée inférieure à l’objectif de 1,6%.

La doctrine officielle est que cette inflation est transitoire elle est due a des effets de base, des causes transitoires.

C’est l’interpretation egalement des marchés qui ont, hier, fait baisser les taux longs.

Pour les marchés obligataires, la question est de savoir si le rendement de référence peut passer sous 1,6% à partir de 1,611% mercredi.

Il s’agit d’un niveau technique/critique important avons nous écrit souvent, s’il n’est pas respecté, on pourrait rapidement passer à 1,5%.

Le rendement des valeurs du Trésor américain à 10 ans ont bondi depuis le début de l’année pour atteindre un sommet de 14 mois à 1,776% le 30 mars, sur des paris selon lesquels une relance budgétaire massive accélérerait la reprise américaine, alimentant une inflation plus rapide que celle que les décideurs de la Fed ne le prévoient.

Mais les rendements se sont repliés ce mois-ci, en partie en raison de l’insistance de la Fed sur le fait que le ralentissement du marché du travail empêchera l’économie de surchauffer.

Une vague de bons résultats d’enchères, y compris des obligations à 30 ans mardi, a également contribué àfaire les rendements.

A noter que de la meme façon que les rendements ont baissé, le dollar a interrompu sa reprise .

Un effet de base mais l’incertitude demeure .

Les attentes d’inflation sur le marché restent élevées.

Image

Un rapide coup d’œil sur le prix du pétrole brut, qui est tombé à 20 USD en mars 2020 avant de se stabiliser à -37,63 USD historique en avril, explique pourquoi l’inflation est en hausse et continuera d’augmenter le mois prochain.

Cependant, ces chiffres à la fois fondées sur des données et des preuves anecdotiques montrent que les goulots d’étranglement de la chaîne d’approvisionnement sont également un facteur de l’évolution récente des prix.

Cela implique une pression à la baisse sur l’ampleur de la reprise si cette tendance se poursuit, l’offre ne répondant pas à la demande.

En prime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s