Ne manquez pas, la synthèse pour commencer la semaine. L’argent pousse sur les arbres.

25 juin – Wall Street Journal

« Environ la moitié des adultes infectés lors d’une épidémie de la variante Delta de Covid-19 en Israël avaient été entièrement inoculés avec le vaccin Pfizer Inc.,ceci a incité le gouvernement à réimposer une exigence de masque d’intérieur et d’autres mesures pour contenir la souche hautement transmissible. 

Les résultats préliminaires des autorités sanitaires israéliennes suggèrent qu’environ 90% des nouvelles infections ont été causées par la variante Delta, selon Ran Balicer, qui dirige un groupe consultatif d’experts sur Covid-19 pour le gouvernement. Environ la moitié des adultes infectés ont été complètement vaccinés… »

25 juin – Wall Street Journal

« L’Inde met en garde contre de nouvelles versions de la variante hautement infectieuse Delta du coronavirus qui se propagent dans le pays, elle contient une mutation que l’original n’avait pas. Les autorités indiennes ont baptisé de nouvelles versions de la variante contenant la mutation Delta Plus. Selon l’agence gouvernementale de santé Public Health England, Delta Plus – avec la mutation préoccupante désignée K417N – a été détectée dans au moins 11 pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni et le Japon.

23 juin – Financial Times

« La variante Delta du coronavirus qui a balayé l’Europe gagne maintenant du terrain aux États-Unis, constituant une menace particulière pour les personnes non vaccinées et risquant une augmentation des cas. La souche Delta, qui a été identifiée pour la première fois en Inde, représente plus d’un tiers des nouveaux cas chaque jour aux États-Unis…, contre 10 % fin mai.

23 juin – CNBC

« Les 1 % des Américains les plus riches contrôlaient environ 41 52 000 milliards de dollars au premier trimestre, selon les données de la Réserve fédérale.

23 juin – Bloomberg

« L’économie américaine atteindra probablement le seuil de la Réserve fédérale pour réduire ses achats d’actifs plus tôt qu’on ne le pense, a déclaré le président de la Fed de Dallas, Robert Kaplan, qui a prévu une augmentation des taux d’intérêt l’année prochaine. 

«Alors que nous réalisons de nouveaux progrès substantiels, qui, je pense, se produiront plus tôt que prévu – le plus tôt possible – et que nous surmontons la pandémie, je pense que nous serions bien mieux lotis, du point de vue de la gestion des risques de vue, en commençant à ajuster ces achats de bons du Trésor et de titres adossés à des créances hypothécaires », a déclaré Kaplan…

Kaplan dit qu’il prévoit un décollage des taux en 2022 par rapport à son niveau actuel proche de zéro, alors que l’inflation dépasse l’objectif de 2% de la banque centrale cette année et l’année prochaine et que le chômage baisse sous les 4 %. »

23 juin – Financial Times

« Les hauts responsables de la Réserve fédérale ont signalé qu’il restait des obstacles élevés à tout resserrement de la politique monétaire, alors que le président Jay Powell et son entourage cherchent à atténuer le message de la banque centrale après près d’une semaine. des girations du marché. Dans une série d’interventions, de hauts responsables de la Fed cette semaine ont modéré les craintes de certains investisseurs, et même des législateurs, qui redoutent qu’ils se préparent à augmenter les taux d’intérêt plus rapidement que prévu. Au lieu de cela, ils ont souligné leur conviction que la poussée inflationniste actuelle aux États-Unis est temporaire, leur engagement à poursuivre obstinément le plein emploi et leur prudence dans le retrait de leur soutien à la reprise.

Confusion

Powell voulait calmer les ardeurs spéculatives en choquant les marchés. Les responsables de la Réserve fédérale ont prévu un rythme de resserrement plus rapide que prévu. Powell a donc fait volte face et annoncé des hausses de taux plus proches que prévu. Les marches ont chuté, Powell et sa clique se sont ravisés et ont multiplié les déclarations dans le sens Colombe afin de faire oublier la bévue.

Le choc a d’abord été amorti, puis les marchés ont rebondi.

Un beau coup d’escarpolette.

Le bilan: relance de la spéculation , perte de crédibilité de Powell; la crédibilité ne s’use que si on s’en sert, notre Powell ferait bien de s’en souvenir! Ah si j’oubliais, dans le bilan, nouvel aplatissement de la courbe des taux qui fait chuter le secteur bancaire , ce qui n’était pas vraiment souhaitable! Heureusement , elles ont rebondi par la suite. Faire et defaire c’est toujours travailler.

Les marchés

Le S&P500 a progressé de 2,7% (en hausse de 14,0% en glissement annuel).

Le Dow Jones a bondi de 3,4% (en hausse de 12,5%). 

Les services publics ont ajouté 0,6% (en hausse de 1,4%). 

Les banques ont récupéré 6,9% (+30,1%) et les courtiers ont rebondi de 4,6% (+26,0%). 

Les Transports progressent de 2,4% (+19,7%). 

Le S&P 400 des Midcaps a bondi de 4,4% (+18,2%) et les small caps du Russell 2000 ont monté de 4,3% (+18,2%). 

Le Nasdaq100 a progressé de 2,1% (en hausse de 11,3%). 

Les Semi-conducteurs ont bondi de 2,8% (+16,0%). 

Les Biotechs progressent de 0,9% (+3,9%). 

Alors que le lingot a récupéré 17 $, l’indice des mines d’or HUI a glissé de 0,8% (en baisse de 10,2%).

25 juin – CNBC

« Un indicateur clé de l’inflation que la Réserve fédérale utilise pour définir sa politique a augmenté de 3,4% en mai, c’est l’augmentation la plus rapide depuis le début des années 1990, a rapporté le département du Commerce… Bien que le gain ait été le plus important depuis avril 1992 , il a atteint l’estimation du Dow Jones et les marchés ont peu réagi à la nouvelle… L’augmentation de l’indice des prix des dépenses de consommation personnelle de base reflète le rythme rapide de l’expansion économique et les pressions sur les prix qui en résultent, et il a amplifié le chemin parcouru par le pays depuis la fermeture induite par la pandémie de Covid de 2020. »

23 juin – Bloomberg

« Les restaurants américains, confrontés à des coûts de nourriture et de main-d’œuvre plus élevés, augmentent les prix des menus à un rythme beaucoup plus rapide que les taux historiques, insistant sur la préservation des bénéfices après une année difficile. 

Des restaurants locaux aux chaînes nationales comme Chipotle Mexican Grill Inc., les propriétaires ont augmenté les prix jusqu’à 5% au cours des dernières semaines seulement. Même dans les entreprises de restauration rapide qui étaient engagées dans une guerre des prix il y a quelques années , les augmentations ne sont plus un tabou. « Nous allons payer des prix plus élevés dans les restaurants », a déclaré David Henkes, directeur principal du chercheur industriel Technomic. « Une partie du calcul en ce moment est qu’il y a probablement un certain appétit des consommateurs à payer n’importe quel prix parce qu’ils ne sont pas sortis depuis un certain temps. »

25 juin – Reuters

« BofA s’attend à ce que l’inflation américaine reste élevée pendant deux à quatre ans, contrairement à la perception croissante qu’elle est transitoire, et elle déclaré que seul un krach des marchés financiers empêcherait les banques centrales de resserrer leur politique dans le prochain six mois. 

C’était « fascinant de constater que tant de personnes considèrent l’inflation comme transitoire alors que la relance, la croissance économique, l’inflation des actifs/des matières premières/du logement (sont) jugées permanentes », a déclaré le principal stratège de la banque d’investissement Michael Hartnett…

Hartnett pense que l’inflation restera dans la fourchette de 2 % à 4 % gamme au cours des 2 à 4 prochaines années. L’inflation aux États-Unis a été en moyenne de 3 % au cours des 100 dernières années, de 2 % dans les années 2010 et de 1 % en 2020, mais elle s’est annualisée à 8 % jusqu’à présent en 2021… »

Un peu de remontée des taux

Les taux des bons du Trésor à trois mois ont terminé la semaine à 0,0425 %. 

Les rendements d’État à deux ans ont ajouté un point de base à 0,27% (en hausse de 15 pb en glissement annuel). 

Les rendements des bons du Trésor à cinq ans ont augmenté de cinq points de base à 0,92 % (en hausse de 56 points de base). 

Les rendements des bons du Trésor à dix ans ont bondi de neuf points de base à 1,53% (en hausse de 61 points de base). 

Les rendements obligataires longs ont bondi de 14 pb à 2,15 % (+ 50 pb). 

Les rendements de l’indice de référence Fannie Mae MBS ont augmenté de deux points de base à 1,90% (en hausse de 56 points de base).

 Les rendements du Bund allemand ont augmenté de cinq points de base à – 0,16 % (en hausse de 41 points de base). Les taux français ont gagné quatre points de base à 0,20% (+54 points de base). L’écart entre les obligations françaises et allemandes à 10 ans s’est resserré d’environ 1 à 36 pb

Les rendements grecs à 10 ans ont augmenté de quatre points de base à 0,85% (en hausse de 23 points de base en glissement annuel). 

Ailleurs.

Les rendements portugais à dix ans ont augmenté de trois points de base à 0,46% (en hausse de 43 points de base). 

Les taux italiens à 10 ans ont gagné cinq points de base à 0,92% (en hausse de 38 points de base). 

Les rendements espagnols à 10 ans ont augmenté de trois points de base à 0,48 % (en hausse de 43 points de base).  

Les rendements des gilts britanniques à 10 ans ont augmenté de trois points de base à 0,78% (en hausse de 58 points de base). L’indice boursier britannique FTSE a progressé de 1,7% (en hausse de 10,5% en glissement annuel).

L’indice Nikkei Equities du Japon a augmenté de 0,4% (en hausse de 5,9% en glissement annuel). Les rendements japonais à 10 ans « JGB » ont glissé d’un point de base à 0,05 % (en hausse de 3 pb en glissement annuel). 

Le CAC40 français a gagné 0,8% (+19,3%). 

L’indice des actions allemandes DAX s’est redressé de 1,0% (+13,8%). 

L’indice des actions espagnoles IBEX 35 a progressé de 0,7% (+12,6%). L’indice italien FTSE MIB s’est redressé de 1,2% (+14,7%). 

Les actions des marchés émergents étaient pour la plupart en hausse

L’indice Bovespa du Brésil a baissé de 0,9% (en hausse de 6,9%), tandis que le Bolsa du Mexique a augmenté de 0,5% (en hausse de 14,7%). 

L’indice Kospi de la Corée du Sud a augmenté de 1,1% (en hausse de 14,9%). 

L’indice indien des actions Sensex a progressé de 1,1% (en hausse de 10,8%). 

La bourse chinoise de Shanghai a bondi de 2,3% (+3,9%). 

L’indice turc Borsa Istanbul National 100 a peu varié (en baisse de 5,7 %). 

L’indice des actions russes MICEX a progressé de 0,8% (en hausse de 16,5%).

Les afflux de fonds d’obligations de qualité ont ralenti à 233 millions de dollars, tandis que les fonds de junk bonds ont affiché des flux positifs de 189 millions de dollars (de Lipper).

Le crédit de la Réserve fédérale a bondi de 86,3 milliards de dollars la semaine dernière pour atteindre un record de 8,051 trillions. Au cours des 93 dernières semaines, le Fed Credit a augmenté de 4,324 $ trillions , soit 116%. 

Le credit de la Fed a gonflé de 5 240 milliards de dollars, ou 186 %, au cours des 450 dernières semaines.

 Ailleurs, les avoirs de la Fed pour compte des propriétaires étrangers de dette du Trésor et de la dette des Agences ont ajouté la semaine dernière 1,8 milliard de dollars à 3,540 trillions .

Le total des actifs des fonds du marché monétaire a chuté de 31,4 milliards de dollars à 4,547 trillions . Le total des fonds monétaires a baissé de 136 milliards de dollars en glissement annuel, soit 2,9%.

24 juin – Financial Times

« Il existe une relation amour-haine entre la Réserve fédérale américaine, les régulateurs et les fonds du marché monétaire. Les fonds du marché monétaire constituent une industrie de 5 milliards de dollars qui se trouve au cœur du financement à court terme, du shadow banking, de la politique monétaire et du système financier international centré sur le dollar. 

D’une manière générale, il existe deux types de fonds du marché monétaire aux États-Unis : les fonds de premier ordre et les fonds gouvernementaux. 

Les fonds prime peuvent prêter à tous les secteurs de l’économie avec ou sans garantie. 

Les fonds publics ne sont autorisés à détenir que des titres du Trésor ou à prêter à d’autres secteurs que contre garantie du Trésor. 

Les fonds de premier ordre ont longtemps été considérés comme une source de vulnérabilité, tandis que les fonds publics ont été considérés comme une source de force. 

Hausse des taux hypothécaires

Le total du papier commercial a chuté de 17,6 milliards de dollars à 1,163 trillions . Le CP a augmenté de 135 milliards de dollars, ou 13,1%, d’une année sur l’autre.

Les taux hypothécaires fixes de Freddie Mac à 30 ans ont bondi de neuf points de base pour atteindre un sommet de 3,02 % en 10 semaines (en baisse de 11 points de base en glissement annuel). 

Les taux à 15 ans ont bondi de 10 pb à 2,34 % (baisse de 25 pb). Les taux ARM hybrides à cinq ans ont ajouté un point de base à 2,53 % (en baisse de 55 pb). L’enquête de Bankrate sur les coûts des emprunts hypothécaires jumbo avait des taux fixes à 30 ans en baisse de cinq points de base à 3,14% (en baisse de 25 points de base).

Sur les devises :

21 juin – Bloomberg

« Les hedge funds n’auraient pas pu choisir un pire moment pour être short sur le dollar tout en détenant des positions de pentification de la courbe du Trésor. Les fonds à effet de levier ont augmenté les shorts nets en dollars de 21 347 contrats au cours de la semaine terminée le 15 juin, c’est le plus grand chiffre depuis la mi-janvier, selon… la Commodity Futures Trading Commission. Un jour plus tard, les responsables de la Réserve fédérale ont prévu un rythme de resserrement plus rapide que prévu, propulsant le Bloomberg Dollar Spot Index à son plus gros gain hebdomadaire en plus d’un an.

Pour la semaine, l’indice DXY du dollar américain a baissé de 0,4% à 91,85 (en hausse de 2,1% en glissement annuel). 

Pour la semaine à la hausse, le peso mexicain a augmenté de 4,2%, le real brésilien de 3,2%, la couronne norvégienne de 2,0%, le dollar néo-zélandais de 2,0%, le dollar australien de 1,5%, le rand sud-africain de 1,4%, la couronne suédoise de 1,4 %, le dollar canadien 1,4%, l’euro 0,6%, la livre sterling 0,5%, le franc suisse 0,5%, le won sud-coréen 0,4% et le dollar singapourien 0,2%. 

A la baisse, le yen japonais a perdu 0,5%. Le renminbi chinois a glissé de 0,05% par rapport au dollar cette semaine (en hausse de 1,10% en glissement annuel).

Sur les matières premières :

« Les métaux de base ont augmenté à Londres après que le bureau des réserves de l’État chinois a déclaré qu’il ne vendrait que des quantités relativement faibles lors de sa première publication de stocks divulguée depuis plus d’une décennie. « Le marché s’attendait apparemment à une plus grande quantité et semble soulagé, avec pour résultat que les prix ont en fait augmenté à nouveau rapidement », a déclaré Daniel Briesemann, analyste chez Commerzbank AG… Les prix du cuivre ont grimpé de 2% sur le London Metal Exchange, prolongeant le gain de mardi après l’annonce des ventes de réserves de la Chine. Les autres principaux métaux de base ont également augmenté.

L’indice Bloomberg Commodities a progressé de 1,7% (en hausse de 18,4% en glissement annuel). 

L’or au comptant a augmenté de 1,0 % à 1 781 $ (en baisse de 6,2 %). 

L’argent a récupéré 1,2 % à 26,10 $ (en baisse de 1,1 %). 

Le brut WTI a progressé de 2,41 $ à 74,05 $ (en hausse de 53 %). 

L’essence a bondi de 4,4 % (+ 61 %) et le gaz naturel de 8,7 % (+ 38 %). 

Le cuivre a progressé de 3,0 % (+ 22 %). 

Le blé a baissé de 3,8% (inchangé). Le maïs a baissé de 8,3 % (+ 7 %). 

Bitcoin a perdu 3 180 $, ou 8,9 %, cette semaine à 32 364 $ (en hausse de 11,3 %).

Et enfin, mais tout le monde s’enfiche , l’argent pousse sur les arbres!

22 juin – Bloomberg

« Le Fonds monétaire international est sur le point de discuter vendredi d’une proposition visant à créer un record de 650 milliards de dollars de nouvelles réserves pour ses membres, ce qui porte le plan d’augmentation des ressources pour les pays aux prises avec le les coûts économiques et sanitaires de la pandémie.

Le conseil d’administration… se réunit généralement plusieurs fois par semaine et examinera les détails spécifiques de la proposition. L’idée ne devrait pas être controversée au sein du conseil d’administration, qui en mars a largement soutenu sa rédaction, selon deux personnes familières avec ses discussions, qui ont demandé à ne pas être identifiées car elles sont privées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s