La partie continue, elle est gagnante, pourquoi arrêter?

Les marchés sont toujours haussiers

Certaines personnes regardent le marché et pensent « cela ne peut pas aller plus haut ». 

Ils ont tort. Un marché peut toujours aller plus haut et on trouve toujours de bonnes raisons .. tant qu’il monte.

Après, on trouve de bonnes raisons pour expliquer qu’il est normal qu’il baisse. Les valorisations, survalorisations ou sous évalutations ne sont jamais des causes de retournements de tendance parce que ce sont des notions relatives.

Tant que l’esprit de jeu habite les participants aux marchés, ils jouent, point à la ligne.

Et l’esprit de jeu se mesure par ce que l’on appelle les « internals », les données internes des marchés. Quand l’esprit de jeu est fort, tout véhicule boursier y participe; il y a une sorte d’unanimité; quand l’esprit de jeu faiblit, il y a de plus en plus de divergences et de laissés pour compte. Les participants ne sélectionnent que les meilleurs chevaux. Le rétrécissement de l’intérêt est un signe annonciateur de la fin de la partie.

Le taux de hausse du marché ralentira (il l’a déjà fait). Cependant, meme si les actions ne montent qu’à un taux de 5% par an contre 20% par an mieux ne pas vendre à découvert.

Les estimations de croissance des BPA au deuxième trimestre augmentent, ce qui signifie que les actions devraient continuer de monter. 

Du 1er Avril er au 21 Juin st , les estimations de croissance des EPS pour Q3 sont passé de 15,32% à 20,12%. Une croissance à deux chiffres du BPA au quatrième trimestre serait impressionnante, car le quatrième trimestre 2020 a déja été une saison de bénéfices record. Nous devons attendre le premier trimestre 2022 pour que la croissance annuelle du BPA tombe à un chiffre. 

« Je prédis l’inverse de l’apocalypse par Bruno Bertez ».

Lisez ce texte de décembre 2020 ou j’explique que les déficits du gouvernement ont pour contrepartie des excédents des autres agents economiquet que c’est le résultats des identités macro économiques incontournables.

 je prends des risques et je prévois le contraire de l’apocalypse

 

Les rachats d’actions arrivent

Pendant une grande partie du marché haussier précédent, les baissiers ont affirmé que si les rachats d’actions étaient supprimés, le marché s’effondrerait. Ils ont également souligné que les entreprises étaient surendettées. Si les entreprises rachetaient des actions avec de l’argent emprunté, tout le système pourrait imploser. Ils se sont trompés

Au premier semestre 2020, les rachats ont chuté bien sur . Seules les entreprises les plus intelligentes ont racheté leurs actions au plus bas du marché. Même avec la baisse des rachats, les actions ont rebondi rapidement: la Fed a aidé les entreprises à emprunter de l’argent soi disant pour « assurer » leur bilan. De nombreuses entreprises ont pris cet argent supplémentaire quasi gratuit pour se décapitaliser, c’est à dire réduire leur capital au lieu de l’augmenter et d’augmenter leur sécurité.

Image

Aujourd’hui, les entreprises ont plus d’argent qu’elles n’en ont besoin. Elles rachètent des actions à des niveaux élevés. Jusqu’au 11 Juin  , 567 milliards $ en actions ont été rachetées. 

Les investisseurs de détail ne quittent pas le marché

Il y avait une théorie selon laquelle, après la réouverture de l’économie, les gens oublieraient les actions et retourneraient à leurs routines quotidiennes. C’était faux. Les gens sont revenus à leur vie normale, mais ils spéculent toujours plus qu’avant la pandémie. C’est parce que le confinement a rendu l’investissement plus pratique (c’était déjà très pratique). La principale raison pour laquelle les gens ont investi était parce qu’ils voulaient profiter de la baisse. Mais les investisseurs individuels et les petits spéculateurs ont gagné beaucoup d’argent et ils y ont pris gout. les valeurs favorites des petits investisseurs etde petits sepculateurs , celles que l’on appelle les retail favourites, ont fait beaucoup mieux que les indices, en particuleir el S&P 500. Le tirage de la loterie boursière leur a été très favorable.

Source : JP Morgan

Le rallye est allé bien au-delà de tout ce que l’on pouvait penser . Maintenant, ils choisissent les bonnes actions. Ou si on veut, ils choisissent tous les mêmes actions, ce qui en fait les bonnes actions. 

Nous le saurons dans quelques années quand tout cela sera terminé

JComme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessus, ils ont en registré une surperformance spectaculaire à la fin du printemps. C’est étonnant parce que tout personne ne s’attendait à ce que cette course folle se termine bien. L’enthousiasme du commerce de détail n’est pas censé durer aussi longtemps. Généralement, les manies du public finissent mal. 

Conclusion

Les estimations de bénéfices semblent solides. 

Les rachats ont explosé en 2021. Les entreprises ont plus d’argent qu’elles n’en ont besoin. 

La mania du commerce de détail est jusqu’à présent largement gagnate

Les investisseurs de détail ont remporté une grande victoire en mai et dans la première moitié de juin. 

Le plus gros trading perdant a été sur les cryptos. 

Le crash du bitcoin et des altcoins n’a eu aucune incidence sur le marché boursier.

La Fed n’a pas envie de gâcher la partie .


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s