Vaccination: Macron paie le prix de la rupture du lien de confiance entre le pouvoir et le peuple.

Je vous invite à lire le texte ci dessous.

https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/arn-vaccinaux-de-pfizer-producteurs-de-proteines-spikes

Bien entendu vous n’êtes pas compétent pour juger de tout ce qu’il dit. Moi non plus.

Mais rassurez vous, vous n’êtes pas les seuls, tous ceux qui vous affirment qu’il faut vous laisser vacciner, eux non plus ne comprennent pas et pire n’étudient pas. Ce sont ce que l’on appelle maintenant cyniquement » des influenceurs »

Ce qu’ils disent, ce sont soit des paroles d’autorité soit des paroles commerciales soit des paroles politiques soit des paroles de haine.

Les bien pensants et leurs suiveurs en effet vous haïssent. Sachez le . Comme ils ont hais les Gilets Jaunes, comme ils haïssent ceux qui ne votent pas Macron, comme ils haïssent tous ceux « qui ne suivent pas la même route qu’eux ».

J’ai expliqué que le principal risque/cout du mode de gouvernance choisi par Macron , le mode divisif du mépris , aurait une conséquence terrible: la perte de confiance.

Ceux qui me lisent savent que j’analyse souvent ce phénomène mystérieux mais profondément humain de la confiance et que je considère qu’il est essentiel : sans la confiance, les pays sont ingouvernables. Les relations entre les personnes sont sans profondeur, pures relations d’intérêt ou de force.

Je cite souvent ce livre d’Alain Peyreffitte, Le Mythe de Pénélope . Un petit ouvrage qui m’a éveillé à cette loi de la condition humaines: sans la confiance aucune grande action n’est possible.

«Dans l’histoire de la civilisation, écrit Alain Peyrefitte, il n’est pas de livre, à l’exception des Livres saints, qui ait marqué autant l’humanité que l’Iliade et l’Odyssée.» Le mythe qu’analyse Alain Peyrefitte signifie, à ses yeux, que la confiance est la loi cachée de la condition humaine ; la structure intime de la matière sociale. Une confiance inébranlable est le secret des grandes actions : pour qui ne désespère pas, le destin peut se retourner. La confiance crée l’avenir qu’elle attend ; elle transforme les batailles perdues en guerres gagnées.

Sans la confiance on ne peut compter sur personne. Le pouvoir ne peut transmettre ses impulsions et même ses recommandations. Quelque chose comme un lien sacré/ magique/divin inexplicable est brisé. Quelque chose a été saccagé par les insultes lancées au peuple, par la merde balancée sur lui, par la prolifération de mensonges, par les provocations. Macron a choisi de passer en force, de marcher sur les Français, il n’a pas pensé qu’un jour il pourrait avoir besoin de leur coopération positive. Comment a-t-on pu choisir Sibeth Ndiaye  pour parler aux Français, les informer, leur expliquer, leur justifier la politique du gouvernement et leur donner confiance en leurs dirigeants? Comment peut-on choisir délibérément de leur mentir et de les considérer comme des moins que rien? Que dire des choix des ministres de la santé successifs? A Macron qui a dit aux Français »qu’ils viennent me chercher » ils répondent en lui tournant le dos.

Le pouvoir paie le prix de ses erreurs, de ses choix idiots et surtout ceux de la présidentialisation narcissique immature. Les Français normaux , sains, éduqués n’ont pas envie de suivre aveuglément celui qui a passé son mandat à leur dire qu’ils étaient des nuls et des ringards.

Accepter un vaccin douteux, c’est un acte de croyance ou si vous voulez de confiance. Il faut pour réussir, un terrain favorable, pas un terrain sur lequel a été ensemencé la haine.

L’ennui est que ces conseils ou pressions en faveur du vaccin émanent de gens qui ont derrière eux un lourd passé de mensonges, d’erreurs et de manipulation.

Un simple examen critique de la logique interne de leurs propos montre qu’ils ne savent pas ce qu’ils disent.

Leurs propos; tronqués et opaques ne résistent pas à l’épreuve de non contradiction.

4 réflexions sur “Vaccination: Macron paie le prix de la rupture du lien de confiance entre le pouvoir et le peuple.

  1. @Bruno Bertez

    Bonne analyse qui vise l’essentiel.
    Mais je suis plus pessimiste que vous semblez l’être. L’acceptation d’un « vaccin »
    douteux par beaucoup de gens n’est pas un acte de confiance, c’est un acte
    de soumission à une force jugée irrésistible. Nous sommes dans un juin 40
    rampant sans occupation militaire, uniquement déterminé selon la fameuse
    « fabrique du consentement » par la peur d’un ennemi préfabriqué justifiant
    la contrainte politique par le bombardement médiatique d’informations
    toutes biaisées, mensongères et menaçantes.
    Les colonnes de réfugiés sur les routes sont remplacées par les queues devant
    les centres de tests ou les vaccinodromes .
    Mais cette fois, sans l’illusion pétainiste: de ce point de vue il est vrai que la
    fausse confiance ne peut plus être alléguée.
    Une nouvelle guerre mondiale lancée par les oligarchies alliées attaque
    simultanément tous les peuples apeurés. Plus d’Angleterre ni d’Amérique où
    placer sa confiance dans l’issue du conflit.
    Il n’est pas sûr qu’un jour les pouvoirs en France, qui battent tous les records
    d’indécence, en paieront le prix.
    Pour recréer l’adhésion, voici d’ailleurs les nouveaux boucs émissaires: les
    non-vaccinés. D’une société de méfiance aucun sursaut ne peut surgir.
    Parce que les hommes providentiels c’est quand même aléatoire. Et quand
    bien même, à un certain moment il leur faut du soutien. Mais dans un monde
    globalisé sans puissance « étrangère », il ne reste comme soutien que la Vérité.
    Pour l’instant elle reste obstinément au fond du puits. Peut-être qu’un jour
    elle en aura marre…

    J'aime

  2. Bonjour M. Bertez, bonjour lectrices et lecteurs!

    Je souhaitais vous écrire un message pour vous remercier, encore, pour vos publications, et aussi pour les commentaires de vos lectrices et lecteurs.

    J’ai souhaité prendre du recul sur toutes ces réflexions, il y a quelques semaines, sans grande réussite…
    Je reviens tous les jours pour vous lire, tous.

    A défaut de partager toutes ces réflexions avec mon entourage, pour qui tout cela est « trop compliqué », je peux le faire ici.
    C’est un peu notre café des penseurs !

    Cependant la série « Covid-19 », ne m’intéresse plus, comme les séries Netflix, c’est long et il ne se passe pas grand chose.
    Il y a un « truc qui cloche », depuis le début, aucune idée du dénouement final, mais ça ne sent pas bon…
    Et tout semble lié, financier, monétaire, sanitaire, économique, politique.
    Une grande foire !

    L’avenir nous le dira, patience et courage.

    Bonne journée à tous

    J'aime

  3. Bien entendu vous n’êtes pas compétent pour juger de tout ce qu’il dit
    Si. Mais ce n’est pas le propos de ma réponse.
    .

    New discovery shows human cells can write RNA sequences into DNA – sciencedaily

    Cela se passe à la Thomas Jefferson University
    L’article est daté du 11 juin dernier. Il explicite qu’il a été constaté (mesuré, identifié, rendu factuel) que ces cellules eucaryotes (« les notres ») peuvent transformer un ARN en ADN.
    L’article est à priori déconnecté du théâtre ^pandémique. Cela ne change en rien que cette réelle découverte invalide immédiatement tous les arguments prétendant que les cellules « humaines » ne peuvent pas incorporer un ARN dans leur ADN …
    Le fait que l’enzyme permettant cette « transformation » de l’ARN en ADN soit majoritairement trouvée dans les cellules cancéreuses n’est pas forcément anodin. Mais je vais me garder de toute spéculation.
    .
    .
    Just 2% of SARS-CoV-2−positive individuals carry 90% of the virus circulating in communities – PNAS
    Proceedings of the Natural Academy of Science (PNAS) est un journal scientifique très sérieux. (USA)

    Je cite après traduction :
    1) En outre, 99 % des virions en circulation sont produits par seulement 10 % de la population asymptomatique et 14 % de la population symptomatique
    2) tous les individus ayant une charge virale salivaire inférieure à 106 virions par mL réunis (environ 50 % des individus infectés) hébergent moins de 0,02 % des virions, dans les deux populations

    Conséquences (sans interprétation personnelle) :

    * Le fait d’héberger le virus ne transforme pas l’hébergeur en un transmetteur. Il y a « autre chose ». Sur l’ensemble de la population, 12% des personnes en moyenne de celles qui hébergent le virus sont contagieuses et contamineront 100% des contaminés. Ce qui revient à dire que 88% de la population est confinée inutilement.
    * A exposition identique, tout le monde ne réagira pas de la même façon. Ou plus exactement, tous les hôtes ne sont pas équivalent pour le virus. Tout se passe comme si le virus va regarder certains comme des fermes d’élevage pour virions et fuira d’autres parce qu’il les percevra comme inhospitaliers. Les auteurs envisagent (sans vraiment y croire) qu’il pourrait d’agir d’un biais lié aux différences dans les stades de développement du virus. Sauf que si tel était le cas, les résultats varieraient selon les cohortes. Peut-être ont-ils formulé une hypothèse à laquelle ils ne croient pas uniquement parce qu’il faut formuler une hypothèse dans un « papier » scientifique.

    Conclusion personnelle : C’est l’hôte qui est important, beaucoup plus que le virus. Se préoccuper du virus, c’est se tromper de cible. La priorité devrait être d’identifier ces personnes (je n’ai pas dit que c’était facile) et d’identifier à la fois les caractéristiques les rendant propagatrices (et à mon avis on tomberait sur des facteurs d’aggravation des pathologies). Compte tenu des groupes constitués pour l’étude, les seuls facteurs environnementaux (pollution /alimentation) ne peuvent pas suffire. Compte tenu de l’étonnante différente d’impact selon le genre ou selon le groupe sanguin, compte tenu aussi de l’impact du virus sur le système immunitaire la piste génétique a toutes les chances d’être fructueuse. Mais ça, ce n’est qu’un avis personnel.
    .
    .
    Merci Monsieur Bertez
    Merci pour vos éclairages
    Je n’essaie pas de vous dire que je suis d’accord sur tout. J’essaie de vous dire que j’ai énormément appris en économie / finance au fil des lectures de vos écrits.
    Enormément.
    Et que ce que vous appelez votre « cadre d’analyse » me semble être un angle d’approche très intéressant, très pertinent, très fructueux.
    .
    Je n’écris pas « cordialement », parce que « ça m’emm… ».
    Je vous souhaite une excellente soirée / journée
    Philippe Landon

    ________________________________
    De : brunobertez
    Envoyé : mercredi 7 juillet 2021 20:23
    À : philippe.landon@hotmail.fr
    Objet : [New post] Vaccination: Macron paie le prix de la rupture du lien de confiance entre le pouvoir et le peuple.

    brunobertezautresmondes posted:  » Je vous invite à lire le texte ci dessous. https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/arn-vaccinaux-de-pfizer-producteurs-de-proteines-spikes Bien entendu vous n’êtes pas compétent pour juger de tout ce qu’il dit. Moi non plus. Mais rassurez v »

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s