Lagarde révèle le pot aux roses; elle ne peut remonter les taux!

La principale nouvelle de la semaine est survenue hier jeudi alors que la BCE a maintenu son programme d’achat d’actifs tout en maintenant son taux de dépôt à – 50 POINTS DE BASE (NÉGATIFS) . 

De plus, le programme d’achat d’urgence de pandémie se poursuivra jusqu’à son objectif de mars 2022.

Lors de la conférence de presse Christine Lagarde était plus accommodante que jamais.

Lagarde a fait une déclaration dans ses remarques liminaires qui a révélé ce que de nombreux investisseurs pensaient depuis longtemps. Elle a dit (je paraphrase) : 

« les ménages et les entreprises ont contracté tant de dettes que tout ralentissement causé par l’ impatience de la BCE à monter les taux et ralentir les achats d’actifs pourrait entraîner une instabilité financière. Tout ralentissement rapide peut menacer la situation financière de divers acteurs économiques ».

En disant cela Lagarde confirme cyniquement ce que je ne cesse d’expliquer: la politique monétaire a bien cessé d’être à dominante monétaire, son objectif a cessé d ‘être la gestion saine de la monnaie, son objectif c’est le maintien des fausses valeurs de la sphère financière et du crédit. Lagarde nous dit: il faut a tout prix empêcher la dévalorisation du crédit, il faut empêcher le pot aux rose de se découvrir. La masse de créances accumulées est insolvable, nous devons continuer de la noyer sous une mer de liquidités gratuites.

Ça y est. Ils ne peuvent pas augmenter les taux aussi tôt qi’il le faudrait parce qu’il y a trop de dette, dette qui a été soutenue par les achats massifs d’actifs institués par toutes les grandes banques centrales du monde

La présidente de la BCE a maintes fois affirmé que la banque centrale aura une main ferme et que le Conseil des gouverneurs dispose d’une grande flexibilité lorsqu’il s’agira de modifier sa politique actuelle. Elle vient de reconnaitre qu’elle a menti; elle n’a aucune flexibilité, elle est otage de la finance, c’est la finance qui dicte sa loi sous menace de révulsion financière.

Lagarde place le président de la Fed, Jerome Powell, dans une situation très difficile car si la Fed agit avant la BCE   cela exercera une pression à la hausse sur le dollar , créant des problèmes déflationnistes pour les marchés émergents et les pays exportateurs de matières premières. 

Le montant massif de la dette en dollars dans les économies émergentes du secteur privé exercera une pression énorme sur ces débiteurs pour qu’ils se procurent des billets verts.

C’était la préoccupation en mars 2020. Avec une dette des émergents à 12 000 ou 15 trillions de dollars ou plus, l’ensemble du système financier mondial est fragile, il est extrêmement dépendant du financement en dollars.

Ceci ne serait pas très favorable à l’or notez le bien.

Lors de la conférence de presse Lagarde, est apparue très agitée par les dissensions d’aujourd’hui. Plusieurs médias ont fait pression et ricané lorsque Lagarde a affirmé que tous les membres de la BCE étaient « directionnellement sur la même longueur d’onde ». Interrogée sur d’éventuels dissidents, elle a déclaré que les journalistes devraient faire leur travail….

En prime

Les deux membres du Conseil des gouverneurs ont dit être préoccupés par une formulation qui peut être considérée comme un engagement à long terme en faveur d’une politique monétaire assouplie, ont déclaré les commentateurs.

Le président de la Bundesbank Jens Weidmann et le gouverneur belge Pierre Wunsch se sont opposés aux nouvelles orientations politiques de la Banque centrale européenne qui signalent une période plus longue de taux d’intérêt record, selon des responsables proches du dossier.

D’autres responsables ont accepté les indications prospectives de lagarde à condition qu’elles n’affectent que les taux d’intérêt, et non les achats d’actifs, selon un responsable.

Un porte-parole de la BCE s’est refusé à tout commentaire.

La BCE a décidé jeudi de réviser ses prévisions sur le moment où les taux d’intérêt pourraient augmenter afin de convaincre les investisseurs qu’elle ne retirera pas son soutien trop hâtivement. 

Le changement clé signifie que même si l’inflation est à la cible de 2% à la fin de l’horizon de prévision – jusqu’à trois ans – les responsables ne seront pas obligés de répondre par une politique plus stricte. La BCE prévoit actuellement une croissance des prix de seulement 1,4 % en moyenne en 2023.

Cette décision fait suite à une révision de la stratégie sur 18 mois, qui visait à renforcer les efforts à long terme pour faire monter l’inflation. 

Weidmann et Wunsch ont tous deux approuvé l’examen réalisé plus tôt ce mois-ci, examen qui reconnaissait que l’inflation pourrait dépasser le seuil fixé .

Weidmann a déclaré après l’examen que la BCE ne chercherait pas délibérément des taux d’inflation plus élevés pour compenser les sous-estimations précédentes, et « c’était important pour moi ».

La présidente Christine Lagarde a déclaré lors d’un point de presse qu’il n’y avait pas de soutien unanime à la décision de jeudi, bien qu’une « majorité écrasante » soit derrière elle. Le reste des outils politiques de la BCE, y compris ses programmes d’achat d’obligations, sont restés inchangés lors de la réunion, qui était la première après avoir relevé son objectif d’inflation à 2 %, contre un peu moins de 2 %.

3 réflexions sur “Lagarde révèle le pot aux roses; elle ne peut remonter les taux!

  1. Bonjour Mr Bertez,

    Dans le fond Lagarde et ses homologues ne me surprennent pas. En fait les étonnés sont probablement tous ceux qui accordent encore du crédit à tous les discours de ses gens à la tête de ses instances. Cela fait des décennies (allez depuis Volcker), que les monnaies dites déflationnistes n’existent plus et ne peuvent plus exister. ALORS POURQUOI les écouter? On est criblé de dettes qui pour les états ne se rembourseront que par de nouvelles dettes. Le système ne peut tourner que sur la dette.

    Weidmann et ses sbires ne sont que des tigres de papier. Cela fait longtemps que l’on connaît leurs lignes, elle est juste déconnecté de la réalité à savoir de celle que vivent leurs champions industriels qui se gavent bien avec un euro compétitif

    Et pour Monsieur tout le monde, tant qu’il ne comprendra pas que monnaie inflationniste ne signifie en rien inflation forte voire hyperinflation et qu’elle ne dépend que de ce qu’en fera la masse endormie et bien il en sera réduit à avoir peur de toute cette impression de liquidités durant toute son existence pour rien d’autant plus que le système va très prochainement faire disparaître l’argent papier pour justement avoir un meilleur contrôle de la masse monétaire. Les gens apeurés par le COVID se réveilleront comme toujours trop tard

    J'aime

  2. Cher Monsieur Bertez,
    la montée d’une inflation plus durable qu’annoncée conjuguée à un maintien de la politique de taux très bas et de rachats d’actifs toujours massifs par les banques centrales peut-elle conduire à autre chose qu’à un effondrement monétaire brutal? Existe-t-il d’autres portes de sorties ou même d’autres rafistolages possibles pour faire durer? Vous nous avez effectivement annoncé depuis longtemps que nous avions brulé les vaisseaux, que nous étions rentré dans l’Hotel California. L’arrivée de l’inflation est-elle dans notre situation le déclencheur obligé du crash ? Si oui quel est le but des banquiers centraux? Ne vaut-il pas mieux affronter une « bonne grosse crise financière » qu’un crash monétaire mondial abominable qui mettra tout le monde par terre y compris les donneurs d’ordres?

    J'aime

    1. Ne soyez pas impatient nous sommes à l’echelle de l’Histoire, pas à l’échelle des saisons ou meme des élections.
      Si vous saviez le temp qu’il faut pour détruire des pays riches: des générations.
      mais ils ont commencé tôt des les années 60! Donc cela va s’accélérer. Les évènements accédèrent toujours dans les phases finales.

      L’inflation peut durer assez longtemps car ce qui importe ce n’est pas seulement la réalité mais la prise de conscience par les peuples de la réalité, les peuples refusent de voir la vérité de situation, ils sont dans un gigantesque « je n(en veux rien savoir »

      Il est très difficile de traverser l’épaisseur du crane humain.

      Donc en résumé, on a le temps , il est trop tôt pour qu’il soit déjà trop tard.

      je pense que la guerre impériale pour l’hégémonie mondiale viendra avant les échéances monétaires.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s