Essai. Vaccins, virus et noirs desseins…

Je ne rediffuse généralement pas Brandon Smith. Mais j’ai changé de politique.

Je considère que les romans de la Com des autorités ne sont pas plus crédibles que ceux des conspirationnistes.

Les romans des pouvoirs en place ne résistent ni aux tests de cohérence interne, ni à l’application du principe de non contradiction et encore moins à l’épreuve des faits. Nous le voyons quotidiennement en cette période.

Ce sont des balivernes construites à la va vite par des gens qui ont un mépris souverain pour le public et son intelligence et qui, partant de là , sont cyniques: la répétition des balivernes à longueur de journée assure leur efficacité et finit par créer le but recherché. On peut donc se passer de la Vérité. Ils travaillent sans recul, sans regard d’ensemble sur leurs actions et ne perçoivent ni les bévues de court terme ni les conséquences de long terme comme par exemple celle que j’ai analysé sous le nom de « perte de confiance » et que beaucoup de médias ont repris, y compris a l’étranger. Les pouvoirs en place optimisent au jour le jour comme si il n’y avait plus d’après, ils baignent dans le présentisme.

La fin justifie les moyens , le pouvoir se moque des moyens d’atteindre ses buts, il n’ a aucune morale, il est au dessus de l’éthique, il se place au dessus des lois avec la Raison d’état et les états d’urgence. L’ennui est que lorsque le pouvoir réussit, au moins il peut mettre son succès dans la balance, mais quand il échoue de façon répétée, il n’a rien à mettre en face, sauf la fuite en avant. Il part maintenant du principe qu’une connerie fait oublier l’autre, celle qui a précédé.

Il ne prend même plus la peine de s’excuser, ou même de « changer de clown » comme il l’avait encore fait avec la Sybeth Ndiaye , il passe en force, unilatéralement sur tous les grands sujets avec son sous-chef de bureau sorti tout droit d’un roman de Courteline, Castex.

Qu’elles soient sanitaires, économiques, financières ou maintenant géopolitiques, les décisions sont prises et mises en application en force, sans médiation. Le Pouvoir a dépassé le stade ou il prend la peine de justifier ses décisions: directement. Il impose, sans débat , simplement en profitant de l’appareil et de la violence d’état. Le seul argument érigé en devise c’est: vous n’êtes pas capables de juger de mon action, vous êtes des nuls, des ringards, 66 millions de procureurs et 22 millions de beaufs.

On ne comprend pas le monde , si on n’observe pas que l’intérêt général est une illusion et qu’il recouvre toujours, sous une couverture de plus en plus mince des intérêts particuliers.

L’intérêt général est une fiction diffusée auprès des masses pour leur faire croire que ce qu’ l’on fait, c’est pour leur bien.

Le monde est inintelligible si vous ne supposez pas que :

-d’abord qu’il est un ordre, un système hiérarchique et

-ensuite que ceux qui bénéficient de cet ordre et qui sont en haut de l’échelle veulent que cela dure .

-enfin que le pouvoir politique est capturé par les puissants , par ceux qui ont les moyens d’imposer leurs personnels/larbins politiques et bureaucratiques.

Le monde est un ordre, et cet ordre, ceux qui en profitent veulent qu’il dure, coûte que coûte . Non pas coûte que coûte pour eux, non, coûte que cela en coûte pour vous, le tiers payant de leurs privilèges.

Le coûte que coûte pour eux, il existe et c’est le dévoilement, la mise à jour de leur égoïsme, de leurs carences ; la révélation de ce qu’ils sont: des profiteurs et maintenant des prédateurs.

Le vrai coût pour eux est abstrait, mais c’est le plus redoutable: c’est le dévoilement du mode de fonctionnement du système. Tout système humain ne survit que dans l’ombre de l’inconscient, dans le non-su et dans le non-dit. Mais si le système voit le jour alors la volonté et la conscience peuvent agir et les systèmes ne peuvent durer.

Ici ce qui se révèle jour après jour c’est la nature inique du système, c’est sa rapacité inefficace.

C’est ce qui été dit cyniquement en 2012 par Bernanke qui se vantait avec ses complices de la grande débauche monétaire qui avait sauvé les ultra riches sur le dos des pauvres; « nous avons sauvé l’ordre mondial! »

Dans une telle situation, continuer a se servir des armes traditionnelles de la science, du bon sens, de la bonne foi, de l’éducation civilisée, , tout cela n’a plus aucun sens. Cela dessert . Henri Lefebvre disait: le problème de la vérité c’est de savoir pourquoi le mensonge réussit si bien.

On ne part pas en short au Pole Nord, on se couvre en conséquence et on prend les outils qui sont adaptés, il n’y a aucun honneur à rechercher la défaite, l’essentiel lorsque des valeurs et des principes fondamentaux sont en jeu, c’est de savoir hiérarchiser et faire des choix. L’essentiel n’est pas de participer comme disait l’imbécile de Coubertin , non l’essentiel c’est de …gagner. Sauver l’essentiel.

Je mets maintenant sur le même pied la Com des pouvoirs et la Com du peuple.

Ces deux Com ne sont ni vraies ni fausses, elles sont des modes d’apparaitre, tronquées, déformées, de certaines situations, de certains évènements, bref de certaines vérités de situation. Les unes passent au travers du prisme intéressé des pouvoirs, les autres passent à travers du prisme tout aussi intéressé en symétrique des peuples, des masses.

Ce sont des vérités à usage des masses et destinées à leur fabriquer des croyances communes rivales de celles des élites et des maitres. L’enjeu c’est la constitution de solidarités.

La Com des élites et des maitres est leur vérité, la Com venue des gens d’en bas, dite complotiste ou populiste est leur vérité. A eux.

Nous sommes dans un champ particulier dans un champ de bataille pas dans un champ de savoir scientifique. Il s’agit de rallier et d ’emporter des convections, pas d’aller au paradis. Ce qui compte in fine pour le paradis c’est la pureté des intentions.

Je pars maintenant de l’idée qu’a condition de respecter l’intelligence des gens , il est nécessaire d’accepter d’utiliser des trucs de Com grand public.

Je considère que les analogies complotistes, les personnalisations complotistes, les volontarisme complotistes font partie des outils de Com du public ; tout cela consiste à utiliser des personnes, des tenants lieux pour incarner des idées, des forces qui au fond sont impersonnelles et systémique . Mais si vous dites c’est le Système , vous n’êtes ni compris ni cru; pour être cru et compris il faut dire, c’est Le sinistre Bill Gates.

Quand Blankfein de Goldman Sachs en son temps a dit « j’accomplis l’Oeuvre de Dieu »,-God’s Work- il utilisait une Com complotiste! En effet ce qu’il voulait dire c’est: « je ne fais qu’exécuter la logique du système du Pognon auto-accumulé et auto-productif ». Mais personne ne l’aurait compris si il l’avait formulé de cette façon, il a préféré dire « je » , alors qu’il n’est que l’exécutant de la logique du système de l’accumulation financière.

En imputant à la volonté et à la méchanceté des hommes ce qui se passe , certes on commet un « à peu près » , mais cet « a peu près » n’est pas plus faux que celui que commettent chaque jour les Pouvoirs.

Même si personne ne s ‘est réuni pour comploter le malthusianisme dans une salle, on ne peut pas douter des objectifs malthusiens des puissants kleptocrates en tant que classe . Cela ressort de tous leurs écrits! De leurs conférences et des travaux qu’ils sponsorisent. Alors dire qu’ils se sont réunis pour comploter ou ne pas le dire ne change rien à la réalité; le système veut évoluer vers le malthusianisme. En fait toutes les recherches montrent que le système succombe à la tentation du malthusianisme depuis le début des années 80 .

Donc utilisons la Com à tendance complotiste non pour exposer une vérité mais pour faire comprendre quelque chose dont on sait qu’elle comporte une grande part de vérité.

Lisez cet extrait d’un texte de Brandon Smith

Des statistiques contradictoires me suggèrent que Biden et le CDC gonflent leurs chiffres de vaccination pour créer l’illusion qu’une plus grande majorité d’Américains soutiennent la piqure. Ils veulent susciter un effet d’entrainement.. Et si tel est le cas, cela explique pourquoi Biden, Fauci et les médias grand public alimentent de force le public avec un battage publicitaire pro-vaccin qui contredit systématiquement la vraie science. Ils n’obtiennent pas la peur et la conformité publique qu’ils espéraient.

Mais pourquoi veulent-ils une vaccination à 100% ? Pourquoi sont-ils si désespérés pour que chaque personne dans le monde reçoive le » jab » d’ARNm ?

Après tout, le taux de mortalité moyen (IFR) du covid n’est  que de 0,26%  des personnes infectées (c’est une statistique que les médias refusent systématiquement et délibérément de mentionner au public). Cela signifie que 99,7% du public ne court AUCUN danger de covid, qu’il soit vacciné ou non.

Les vaccins assurent-ils de meilleures chances ? 

Eh bien, selon les statistiques récentes  du Massachusetts , pas nécessairement, car ils signalent plus de 5 100 infections et 80 décès de patients entièrement vaccinés. 

Les médias ne cessent de nous dire que seuls les non vaccinés meurent, mais c’est un mensonge, comme tant d’autres mensonges qu’ils ont colportés en matière de covid. 

Alors, quel est l’intérêt de prendre un vaccin expérimental si le taux de mortalité du virus est si faible et que le vaccin ne vous protège pas nécessairement de toute façon ?

Il n’y a aucun intérêt. 

La science et les statistiques ne soutiennent pas.cette idée. Les vaccins ne peuvent même pas être crédités du déclin des infections et des décès cette année ; les chiffres ont plongé en  janvier – Seulement 5 % de la population  était vaccinée en février. La seule explication à cela est que la population a atteint l’immunité collective il y a plusieurs mois. 

Vous vous souvenez quand les gouvernements ont dit qu’ils avaient besoin de 70% d’immunité collective ou de vaccination pour arrêter les blocages et les restrictions ? Les poteaux de but ont été déplacés plusieurs fois et la « science » du gouvernement change tous les mois. Maintenant, ils prétendent que l’immunité collective n’a pas d’importance et exigent une vaccination à 100%.

Nous devons nous poser à nouveau la question – Pourquoi la pression incessante du gouvernement pour une saturation totale des vaccins ? Cela ne sauve pas des vies, et les restrictions restent malgré tout, alors pourquoi ?

Je ne peux avancer que des théories basées sur les preuves disponibles, mais je pense qu’il est clair pour la plupart d’entre nous que les vaccins ne concernent PAS la santé publique ni ne visent à sauver des vies. Il s’agit évidemment d’autre chose…

Comme de nombreux experts en virologie et en  vaccins l’  ont mis en garde au cours de l’année écoulée, il existe un grand risque d’effets secondaires nocifs pour la santé en ce qui concerne la technologie expérimentale de l’ARNm. Même l’un des  créateurs de vaccins à ARNm  a suggéré qu’il y avait des dangers à déployer ces cocktails de manipulation génétique sans plus de tests. Il convient de noter les inquiétudes concernant les troubles à long terme tels que les troubles auto-immuns et l’infertilité.

Les médias grand public et les mondialistes diront qu’il n’y a « aucune preuve » que les vaccins à ARNm provoqueront des effets secondaires mortels ou l’infertilité. Je dirais en retour qu’il n’y a AUCUNE PREUVE qu’ils n’en provoqueront pas . 

La plupart des vaccins sont testés pendant  10 à 15 ans  avant d’être mis à la disposition du public. Les vaccins contre le covid ont été déversés sur le public en quelques mois. Honnêtement, je n’ai pas l’intention de servir de cobaye pour un vaccin non testé.

Mais que se passe-t-il si les élites savent exactement quels seront les effets secondaires ? Et si les vaccins constituaient un élément central de leur « grande réinitialisation ? »

La question de l’infertilité en particulier suscite le plus d’enthousiasme dans l’establishment, et je voudrais souligner un récit particulièrement insidieux en train de s’implanter dans les médias. Chaque fois que les gens remettent en question le risque de stérilité causée par les vaccins, les bureaucrates et les porte-parole des médias passent à l’attaque, puis disent « Il n’y a aucune preuve que les vaccins causent l’infertilité, mais Covid-19 pourrait la causer… » Il suffit de regarder ce récent discours de le gouverneur de l’Arkansas où lui et son laquais médical ont failli être chassés du podium par un public en colère pour avoir colporté la même propagande :

Et voila. Le décor est planté , à mon avis, pour un épisode d’infertilité de masse, et covid sera blâmé à la place des vaccins expérimentaux. C’est pourquoi l’établissement a besoin d’un taux de vaccination de 100 %  les personnes non vaccinées si il y en avait encore constitueraient la preuve de leur crime. Laisse-moi expliquer…

Ma préoccupation est que le programme de réinitialisation de Klaus Schwab est impossible à appliquer de manière permanente à moins que la population humaine ne soit considérablement réduite sur une courte période (une génération ou deux). Les mondialistes parlent constamment de contrôle et de réduction de la population. Des élites comme Bill Gates sont  célèbres pour cela . Faut-il s’étonner qu’ils élaborent un plan pour l’instituer ?

Et si, comme de nombreux experts l’ont suggéré, les effets secondaires du vaccin créaient cette condition de diminution de la population ? 

Et s’ils étaient censés le faire ? Nous ne le saurons pas avec certitude avant au moins quelques années, car les troubles auto-immuns et l’infertilité mettent du temps à devenir visibles dans une population. Le délai moyen pour diagnostiquer une maladie auto-immune  est de 4,5 ans . L’infertilité peut prendre de six mois à un an pour être diagnostiquée.

4 réflexions sur “Essai. Vaccins, virus et noirs desseins…

  1. Cher Monsieur,

    On dirait bien que les manifs énormes, inédites en plein été, des opposants à l’ausweiss à prétexte sanitaire, commencent à infuser vers l’Ordre des Médecins.

    On dirait qu’ils réalisent que qd même, conditionner l’accès au soin à cet ausweiss, c’est un peu fort de café. Et que c’est à l’opposé du serment d’Hippocrate.

    Peut-être aussi que le visionnage de ce qui s’est passé à Montpellier samedi, où un pharmacien qui pratiquait des tests PCR sur le trottoir, a du démonter sa tente en 4ème vitesses sous les cris de « collabos » et « assassins », à aider à infléchir ces Messieurs de l’Ordre (pétainiste, ne l’oublions pas).

    Résultat : ils viennent de se fendre d’un communiqué de presse « Pour l’Ordre des Médecins, la mise en place du pass sanitaire ne doit pas limiter l’accès aux soins ».

    J'aime

  2. Bonjour M. Bertez
    Une autre hypothèse que j’ai lue:
    Dans la mesure où une expérimentation grandeur nature est en cours, 30% de non vaccinés constituerait un groupe de contrôle statistiquement pertinent permettant d’évaluer correctement les effets secondaires et le rapport risque bénéfice des  » proto-vaccins ».
    Et donc cette évaluation correcte permettrait éventuellement une mise en cause juridique des responsables. Le bruit court que les labos ont réussi à négocier leur irresponsabilité face aux effets secondaires . De ce fait la responsabilité aurait été transférée aux autre parties signataires., cad aux Etats ou à l’U.E…
    Mais en signant le doc lors de l’entretien pré- inoculation, vous donnez votre consentement éclairé à l’autorité et donc prenez entièrement à votre charge la responsabilité des effets secondaires que vous pourriez subir , sans pouvoir réclamer ultérieurement d’indemnités à l’Etat en cas de handicap permanent.
    Ce sont deux raisons suffisantes, à mon sens pour, tenter de pousser les feux à tout prix: le nombre invraisemblable , du jamais vu pour un vaccin jusqu’à présent, d’effets graves et de décès cruels génèrerait des indemnités astronomiques au bénéfice des victimes, insupportables pour des Etats surendettés, Sans même parler des poursuites au pénal pour tromperie aggravée, faute lourde, etc…

    Cordialement.

    J'aime

    1. Avant de se préoccuper des effets secondaires d’un traitement il faut d’abord affirmer son efficacité ( exemple la chimiothérapie anti-cancéreuse très toxique mais la maladie est mortelle ).
      Or l’efficacité des vaccins anti-covid n’a jamais été scientifiquement démontrée quoi qu’en disent ceux qui ne connaissent rien à la méthodologie des essais thérapeutiques.

      J'aime

  3. Brandon Smith pose la question que tout citoyen encore doté de discernement et d’esprit critique doit se poser.

    Pourquoi cette volonté tyrannique des autorités occidentales de vouloir imposer à tout prix des injections géniques ( ARNm et/ou Adénovirus ) à toute la population ? ( Rappelons-nous que, particulièrement et depuis le début de la pandémie, Bill Gates appelait à la vaccination de toute la population mondiale ).

    A voir la liste s’allonger chaque jour des incitations, des manipulations et/ou des contraintes utilisées pour augmenter le nombre de citoyens vaccinés dans les pays occidentaux, il est clair que ces injections géniques ont un intérêt autre que celui d’immuniser contre le Covid19 et de rapporter des milliards aux labos qui les commercialisent.

    Accepter l’idée que ces injections géniques contiennent des substances/molécules visant d’autres objectifs que l’immunisation contre le Covid19 ouvre une boîte de Pandore…et alors nombre d’hypothèses, dont celles de B. Smith, sont plausibles.

    Pour la société de surveillance et de contrôle « à la chinoise » que désirent, entre autre, imposer les mondialistes, le traçage numérique est un impératif absolu…notamment pour laisser le champ libre aux GAFAM, à l’ère de l’Internet des objets et au transhumanisme.

    Dans ce contexte, quelle aubaine extraordinaire que la « vaccination » possible de la population mondiale avec des produits jamais utilisés sur des êtres humains – hors essais cliniques – et dont la composition n’est surtout pas rendue publique.

    J'aime

Répondre à Steve Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s