France un décret à la Pétain.

5 réflexions sur “France un décret à la Pétain.

  1. Bonsoir M. Bertez
    Je viens de lire le texte concerné sur le site vie publique.fr
    J’ai eu suffisamment l’occasion d’être confronté à des médecins nullissimes et dangereux genre diagnostiquer de l’arthrose cervicale au lieu d’un traumatisme crânien avec hématome sous dural pour comprendre aussi qu’on ne peut pas demeurer toute sa vie sur un acquis. ( Sauf à la CGT et à l’ENA) Un contrôle périodique des connaissances et pratiques par des pairs ne me semble donc pas injustifié.C’est d’ailleurs ce qu’est sensé faire le Conseil de l’Ordre….
    Le fait que le gouvernement ait décidé qu’il fallait une autre instance en dit long sur l’efficacité du Conseil de l’Ordre.
    C’est une manifestation supplémentaire d’un des inventions majeure de la France: l multiplication qui divise.
    Cependant, le texte de l’ordonnance est effectivement ambigu et ouvre la porte à une inquisition pour non conformité politico- commerciale …si le pouvoir dérape dans l’Ubuesque.
    Et ce sera un marigot de plus pour satisfaire l’appétit des crocodiles.

    Cordialement

    J'aime

    1. Ce sur quoi il est dit long dans cette ordonnance, c’est la volonté de remplacer un ordre des médecins par un autre, mais qui ne soit qu’un avatar de l’Exécutif. Ce qui importe là, ce n’est pas que les médecins soient soumis à une remise à jour de leurs connaissance, mais la licence qui est laissée à une instance gouvernementale de valider ou d’invalider la licence des personnels de santé sans qu’une telle permission soit l’expression du processus législatif. Voilà bien plutôt l’expression d’un dictat que lesdites professions ne manqueront pas d’apprécier.

      J'aime

  2. Bonjour M. Bertez

    Nouveau statut des no -cobayes….
    Nouveau statut des médecins….

    Sic transit honoris Francia

    Et Fabius se prête à cela…. Il n’ a donc pas été suffisamment « interpellé » par l’amitié de Mitterrand pour Bousquet !

    Je pense donc devoir me résoudre bientôt à me procurer quelques mètres de tissu jaune pour me confectionner quelques rouelles, agrémentées de cornes façon virus et d’un caducée encré au centre… ( pour la dimension, voir l’édit de Louis IX en 1269)

    Cordialement

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s