Vaccins liste des effets indésirables signalés. La dénégation comme mode d’action!

Exemple:

file:///home/chronos/u-32beafd944036f268f2fdb05a30407c63b654d38/MyFiles/Downloads/20210803-vaccins-covid-19-fiche-de-synhte-se-vf.pdf

Signaux potentiels ou événements déjà sous surveillance :


● Zona
● Troubles du rythme cardiaque
● Thrombopénie / thrombopénie immunologique / hématomes spontanés
● Déséquilibre diabétique dans des contextes de réactogénicité
● Echecs vaccinaux
● Pancréatite aigüe
● Syndromes de Guillain-Barré
● Syndrome d’activation des macrophages
● Réactivation à virus Epstein-Barr
● Méningoencéphalite zostérienne
● Aplasie médullaire idiopathique
● Hémophilie acquise
● Polyarthrite rhumatoïde
● Néphropathies glomérulaires
● Troubles menstruels


Les données recueillies sur cette période de suivi n’apportent pas d’élément nouveau sur ces effets.
A ce stade, les cas rapportés d’événements thromboemboliques avec Comirnaty ne montrent pas de spécificité particulière en faveur d’un rôle du vaccin.


Concernant les cas de décès déclarés, les éléments transmis n’indiquent pas un rôle potentiel du vaccin. Ces événements continueront de faire l’objet d’une surveillance spécifique, en particulier chez les sujets de moins de 50 ans compte tenu de l’élargissement de la population vaccinée.


Signaux confirmés :


 Hypertension artérielle.


Les données recueillies sur la période n’apportent pas d’élément nouveau concernant le signal relatif à cet effet. Ces cas d’hypertension artérielle continuent de faire l’objet d’une surveillance spécifique et sont partagés au niveau européen.


Devant tout symptôme évocateur d’une hypertension artérielle (malaise, céphalées, vertiges,…), un contrôle de la pression artérielle devra être envisagé pour une prise en charge médicale la plus précoce possible, si elle s’avère nécessaire.


 Myocardite/Péricardite


Au niveau européen, des cas de myocardite et de péricardite ont très rarement été signalés après la vaccination avec Comirnaty. Les cas sont principalement survenus dans les 14 jours suivant la vaccination, plus souvent après la deuxième dose et chez des hommes jeunes. Les données disponibles suggèrent que l’évolution de la myocardite ou de la péricardite après la vaccination est identique à l’évolution de la myocardite ou de la péricardite en général.


L’ANSM recommande à toute personne présentant des symptômes tels qu’un essoufflement (dyspnée), des douleurs dans la poitrine, des palpitations (battements cardiaques forts,) ou un rythme cardiaque irrégulier de consulter rapidement un médecin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s