Biden déclare la guerre à 80 millions d’américains; « des fanfarons et des artistes de la merde ».

Le président Joe Biden a annoncé la  semaine dernière une série de mesures strictes face à la résurgence de la pandémie de coronavirus.

Ces nouvelles exigences stipulent que tous les personnels, cadres, les entrepreneurs fédéraux et des millions d’employés de la santé doivent vaccinés contre Covid-19. L’administration exigera également des employeurs de plus de 100 travailleurs qu’ils prescrivent des injections ou des tests sous peine de fortes amendes .

Dans son discours, Biden n’a pas hésité à s’adresser directement à ceux qui refusent de recevoir le jab : « Mon message aux Américains non vaccinés est le suivant : qu’y a-t-il de plus à attendre ? Qu’avez-vous besoin de voir de plus ? » 

Ecoutons Tom Luongo

Le discours et les menaces de Biden sont un appel ouvert à la guerre civile. 
Il essaie de radicaliser les non-vaxxés afin qu’ils deviennent violents. 


Ce sont les mots d’un tyran, d’un tyran, sans aucun doute. 

Ce sont aussi les paroles d’un vieil homme sénile supervisant une tanière décrépite des vampires sans âme et émotionnellement rabougris, terrifiés à l’idée de perdre leur puissance.

Ce sont, en fin de compte, les délires d’un groupe d’oligarques si saturés de leur propre pouvoir et de leur propre décadence que leurs actions ressemblent maintenant davantage aux crises d’enfants gâtés et narcissiques qu’aux gestionnaires sobres et compétents d’une société.

Puisqu’ils agissent comme des enfants, nous devons les traiter comme tels
Ils croient qu’il y a des « règles pour toi, mais pas pour moi ». 

Anarcho-Tyrannie.


Biden a joué la carte du parent exaspéré avec cette rhétorique «la patience est mince». 
Il fait appel à ceux qui sont encore terrifiés par un jeu d’ombres sur leurs tablettes et leurs écrans pour qu’ils servent de bouc émissaire non-vaxxés et que la moitié du pays se retourne contre l’autre moitié.

Alors quoi?

Les intimidateurs vous défient toujours de lancer le premier coup de poing. 
Ils doivent justifier leur prochain acte de violence contre vous. 
Répondre à leur violence par la violence, c’est agir par frustration. 
Ils veulent que nous aboyions. 
Ils veulent que nous réagissions à leur fausse réalité. 
Non.

Ils se sont nourris de notre indignation. 
Maintenant, affamez-les avec notre silence.

Le gouverneur de l’Alaska, Mike Dunleavy, sur les mandats vaccinaux de Biden: « C’est ridicule et inapplicable. S’il y avait jamais eu un cas pour le 25e amendement … »
– Josh Caplan (@joshdcaplan) 

Ils ne peuvent nous menacer de rien . 
Ces décrets sont hilarants, désespérés et inapplicables.
Toute leur puissance, toute leur force n’a aucune importance face à des hommes en colère qui disent simplement « Non ».
.
Il y a mille façons de combattre un tyran en particulier en ne lui donnant pas ce qu’il veut: le contrôle.
Il ne s’agit pas du vaccin. 
Ça ne l’a jamais été. 
La seule crise de santé publique actuellement est une crise de santé mentale publique.

Les personnes qui ont été brisées par la campagne terroriste COVID-9/11 ont leurs propres problèmes à résoudre. On peut leur pardonner leur terreur mais il est temps que les grands parlent. 

Il faut donc le contraire de leur hystérie.
Ils n’ont pas besoin d’un coup de poing , ils ont besoin d’une thérapie.
Plus besoin de négocier en invoquant des faits. 
Ils sont immunisés contre les faits.
Ce contre quoi ils ne sont pas immunisés, c’est un « non » calme, méprisant, voire exaspéré. 

Le genre de déception silencieuse que mon père avait l’habitude de me faire honte jusqu’à la maturation.

Rien ne les rendra plus fous de rage.
Des déclarations d’intention calmes et affirmées. 
Pas d’histoires. 
Aucune contestation judiciaire.  Aucune conférence de presse.

Pas de marches sur le Capitole
Si vous tombez dans le piège de leurs provocations, ils peuvent justifier auprès des vaxxés que vous méritez des camps d’internement. 
Que vous êtes les terroristes.

Ils n’ont qu’un recours, c’est plus de violence. 
Et chaque acte de violence les délégitime davantage.

Biden a déclaré la guerre à plus de 80 millions d’Américains et menacé les gouverneurs d’États souverains d’intervention ou de destitution.

Ces gens ne sont pas dignes de votre temps.
Ce sont des agresseurs et des blasphémateurs. 
Des fanfarons et Des artistes de la merde.


6 réflexions sur “Biden déclare la guerre à 80 millions d’américains; « des fanfarons et des artistes de la merde ».

  1. Hygiénismes , écologismes , je suis sur que Adolf et ses pote auraient appréciés l’ambiance , je dirait même que tout ce petit monde au commande en sont les dignes héritiers de cette doctrine , elle à juste été maquiller façon arc en ciel , ce n’est pas l’apparence , couleur de peau , race qui est important mais le programme installer dans le cerveau . Le Logiciel ! C ‘est marrant pour un ordinateur ont parle de système d’exploitation .
    Tout le monde est bien dans le déni parce que lâche et profite de sa petite définition de la liberté mutilé brider mais il est content , il à sont petit mot démocratie à la bouche , si il est pas content il peut voter pour une autre mafia , Ce monde ça fait longtemps que c’est de la merde que tout est faux , le siècle dernier il n’y a rien a défendre que de l’idéologie bidon des manipulations . Les élites ont compris qu’il devaient s’unir contre le peuple et ça fonctionne , alors les guerres c’est juste du spectacle , le covid19 épisode le prouve bien , uniformité des mesures débiles dans tout les pays , allégeance à big chem aka big pharma pour les intimes big mafia .

    J'aime

    1. Les méthodes actuelles de management et de gouvernance sont exactement celles des adolf et potes. ces méthodes ont été enseignées à tous les dirigeants occidentaux. Ne vous étonnez pas de trouver un air de ressemblance.

      J'aime

  2. L’oligarchie mondialiste a besoin de la destruction des Etats nations.
    Biden est le pantin aux Etats-Unis qui est en train de détruire les US à une vitesse grand.
    Après la déroute du retrait US en Afghanistan, il déclare la guerre à 1/4 de la population ainsi qu’aux Etats dirigés par des gouverneurs républicains.
    Une nouvelle guerre de sécession est-elle à l’horizon ?

    J'aime

    1. Effectivement la guerre contre le peuple américain a commencé depuis longtemps , au moins depuis l’assassinat de JFK et M LUTHER KING par un complot d’Etat .
      Le mal est généré par ceux qui divisent et suscitent toute cette haine.
      Il faut bien observer ceux qui « jettent la première pierre ».
      Ceux qui les manipulent sans apparaitre sont les mêmes groupes puissants anglo saxon qui ont déclenché la première guerre mondiale.

      J'aime

  3. L’efficacité avérée du vaccin est inversement proportionnelle à la violence et la volonté de l’imposer. Macron a imposé le pass sanitaire alors que les statistiques israéliennes établissaient déjà clairement ce problème d’efficacité. Sleepy Joe lui emboite le pas avec le retard d’un sénile.

    On n’est pas loin ici de la folie telle que définie par Einstein.

    Malgré ces données, la balance bénéfice-risque ne serait pas remise en cause ? Il faut dire que si le mensonge sur l’efficacité n’a pas survécu à l’apparition du variant Delta, les risques restent le grand tabou sur les médias mainstream qui en ont fait une tonne lorsque un bébé est mort-né alors que sa mère avait le covid mais taisent la mort de dizaines d’ados et de milliers d’ européens en conséquence du vaccin au motif qu’ils resteraient des cas exceptionnels…22000 morts ( chiffre dont on sait qu’il est grandement sous-estimé par la mauvaise qualité des remontées) en Europe sur Eudravigilance ça commence à faire beaucoup pour quelque chose d’exceptionnel. Où situe-t-on le curseur pour estimer que quelque chose est exceptionnel ? Ce qui est sur c’est que jamais un vaccin n’a tué autant d’européens en aussi peu de temps et ça ça peut être qualifié d’exceptionnel puisque jamais vu.

    Mais la folie ne s’arrêtera pas. Pfizer veut maintenant vacciner les 5-12 ans. Sans doute son PDG n’avait-il pas perçu lui même l’opportunité de vacciner toute la planète puisqu’en décembre 2020 il reconnaissait ne pas être vacciné en soutenant que pour une personne de 59 ans en bonne santé comme lui le vaccin n’était pas RECOMMANDE..

    J'aime

  4. Il y a des différences et des similitudes avec ce qui se passe en Europe.

    Au-delà des mots utilisés, au-delà des « spécificités culturelles » (Amérique/Europe), il y a en particulier la notion de « gauche », historiquement présente en Europe et historiquement absente (dans son sens historique) de l’Histoire des USA.

    Mais la radicalisation croissante des postures, la notion de guerre entre gouvernants et gouvernés, le poids gigantesque donné à une presse de moins en moins crédité par la population. Une fracture, un schisme qui va durer des années, des décennies et dont vont hériter celles et ceux qui aujourd’hui entrent au collège voire à l’école primaire. Ceux-là même auxquels les gouvernants actuels n’accordent ni l’éducation, ni la santé et encore moins la santé.
    .
    A propos du débat en Belgique :
    La prise de parole de Mélenchon sur « la gauche » est intéressante, mais il livre une analyse plus qu’une « stratégie ». Et pourquoi parler de « salariat » en se réclamant de Marx ? « Travailleur », ça ne lui allait pas ?
    D’ailleurs il s’est rattrapé, après.
    .
    L’ensemble est très très politicien. Bien qu’ils aient tous les deux soulignés le poids de quelques multinationales sur les politiques planétaires, ces mêmes multinationales sont ensuite « évacuées » du débat. Et c’est très « drôle » : ces multinationales sont aussi un problème pour les gouvernants, d’orient comme d’occident.
    .
    Le problème de l’extrême-droite et l’omnipotence de quelques multinationales ne sont-ils pas deux facettes d’un même problème ?

    Je ne parle pas de capitalisme, je parle de corruptibilité
    Je ne parle pas de finance, je parle d’idéologie eugéniste rebaptisée méritocratie
    Je parle de milliardaires qui s’immiscent là où ils sont parfaitement incompétents ET mal intentionnés.
    Je parle de gens à la pensée rétrécie et dont l’objectif principal est de rétrécir la pensée afin que leurs insuffisances n’apparaissent pas. Les fantasmes que sont l’hydrogène vert, la fusion nucléaire à la portée de tous, habiter sur Mars et construire des chiottes sur Vénus ne servent qu’à ça : dessiner au nom du Dieu Progrès (technologique) un futur destiné à faire oublier le présent. L’actuel déni de science dit mieux que tout combien ils n’ont rien compris à quoi que ce soit. Science et technologie sont différents : Le technologue est un cuisinier, le scientifique est un jardinier. En supprimant la science, on supprime le jardinier. Un cuisinier sans jardinier, c’est du vent.
    .
    Beaucoup d’incantations quand même. Mais qu’aurais-je dit à leur place ?

    Et là le post de Bertez prend tout son sens : le Faire, aussi petit, aussi anecdotique soit-il, doit se substituer au Dire.

    Retrouver ce pourquoi la Parole est née : l’échange.

    ________________________________
    De : brunobertez
    Envoyé : dimanche 12 septembre 2021 15:40
    À : philippe.landon@hotmail.fr
    Objet : [New post] Biden déclare la guerre a 80 millions d’américains; « des fanfarons et des artistes de la merde ».

    brunobertezautresmondes posted:  » Le président Joe Biden a annoncé la semaine dernière une série de mesures strictes face à la résurgence de la pandémie de coronavirus. Ces nouvelles exigences stipulent que tous les personnels, cadres, les entrepreneurs fédé »

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s