Reflexion sur la candidature de Zemmour

Zemmour n’a aucune chance de gagner les présidentielles . Cependant c’est un vote utile.

Il a une utilité que je considère comme exceptionnelle: il peut chambouler l’échiquier politique, le re-fluidifier , et favoriser la fameuse recomposition que je souhaite depuis longtemps. Il ne favorisera pas la recomposition optimum qui verrait la naissance d’une grande alliance conservatrice et libèrerait l’électorat de MLP de son ghetto, non, mais il bousculera le statu quo.

Ecoutons Maxime Tandonnet.

La probable candidature d’Eric Zemmour a l’intérêt de bousculer le système politique français.

Depuis presque 5 ans, le despotisme sondagier voue la France à un second tour le Pen/Macron autour de 25/25% chacun et par conséquent à la réélection assurée de ce dernier face à la leader lepéniste. Le dispositif semblait immuable, intouchable, bétonné. La quasi candidature de M. Zemmour introduit une première lézarde dans ce barrage (il y en aura d’autres!).

 Les sondages le donnent en ce moment à 10 ou 11%. Mme le Pen s’effondre perdant plus de cinq points. 

Le jeu commence ainsi à se rouvrir car face à l’un des candidats LR au second tour, le président Macron est loin d’être aussi certain de la réélection. C’est la démocratie qui en sort gagnante.

Par ailleurs, cette candidature et son succès sondagier soulignent une fois de plus la puissance du conditionnement médiatique, car M. Zemmour tient évidemment son ascension dans les intentions de vote à son exposition télévisuelle intense. Y voir un débordement par le droite du lepénisme affaibli par sa « dédiabolisation » me semble être une erreur de perspective.

M. Zemmour est favorable à une assimilation poussée des populations issues de l’immigration (par exemple à travers sa « théorie des prénoms ») bien éloignée des thèses lepénistes les plus traditionnelles.

Non, sa réussite sondagière est d’une autre nature.

Surexposé médiatiquement, mais en parallèle pourchassé, maudit, viscéralement détesté, vomi, persécuté par quasiment tout le gratin des commentateurs, intellectuels, vedettes du showbiz, experts de toute sorte, à travers un mécanisme de surexposition/lynchage médiatique d’une rare hypocrisie, il s’impose comme le gibier de potence et le pestiféré absolu de la société médiatique.

C’est ainsi que sa candidature devient un point de ralliement de nombreux électeurs qui à travers lui expriment leur rejet d’un système politico-médiatique. Mais autant le dire tout de suite, M. Zemmour ne sera jamais élu président de la République (et heureusement pour lui): infiniment trop clivant pour mobiliser jusqu’au bout le pouvoir médiatique en sa faveur (contrairement à l’actuel occupant de l’Elysée) et surtout, espérer pourvoir réunir à la fin 51% des électeurs.

Peut-être que sa candidature, en secouant le cocotier, rouvre une chance à la droite à condition qu’elle sache s’en emparer. Mais nous n’en sommes pas là.

4 réflexions sur “Reflexion sur la candidature de Zemmour

  1. La candidature Z est un leurre.

    Il faut rendre le futur président illégitime. Rien de plus simple, personne ne va voter. Le futur président sera légalement élu certe, mais sa légitimité sera nulle.
    Devant un tel bordel politique, les lois pourraient ne plus être appliquées par les citoyens, et là nous pourrions avoir une vrai recomposition du paysage politique.
    Enfin je rêve, et cela fais du bien.

    J'aime

  2. Biensur que la candidature de Zemmour est utile notamment car il porte haut et fort un sujet essentiel et malheureusement abandonné de nos dirigeants à savoir le sujet civilisationnel. Beaucoup pensent que ce sujet est premier et permet de fermer les yeux sur des cotés plus obscurs de Zemmour. Je peux comprendre ce point de vue et serais même tenté de le partager mais quand je découvre des infos selon lesquelles les financements de Zemmour et de Macron auraient la même origine je me méfie et j’hésite encore à le soutenir les yeux fermés. Je l’attends sur d’autres sujets aussi car le péril économique qui nous guette me semble tout aussi grave et sérieux que le problème migratoire.

    J'aime

  3. lol le rebelle qui se fait une jeune enarque de 20 ans sa cadette: ca sent le heros moral et courageux…les couples journalistes-enarques lol la rigolade …le mec qui sera manipule par les services secrets de differents pays sans aucun probleme…

    J'aime

  4. # Zemmour, z’aime #
    ????? , pourquoi pas pour déstabiliser les plans tirés !
    Les autres « contres  » ont, en douce, endossé la livrée.
    Mais il lui faudrait être candidat et surtout obtenir les parrainages nécessaires . Hélas c’est là qu’est l’os, comme l’a bien expliqué F. Asselineau.

    Cordialement

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s