Les dépêches mardi, similitude virus sanitaire et virus financier.

Contagion:

Le plus grand Ponzi de tous les temps

Le système chinois de produits de gestion de patrimoine (WMP) est le plus grand Ponzi de l’histoire du monde. Les investisseurs de détail sont amenés à croire que les WMP sont comme des dépôts bancaires et sont soutenus par la banque qui les vend. Ce n’est absolument pas le cas. .

Ce sont en fait des unités non garanties dans des pools aveugles et opaques qui peuvent être investis dans tout ce que le gestionnaire de pool veut.

La plupart des fonds WMP ont été investis dans le secteur immobilier. Cela a conduit à des bulles d’actifs dans l’immobilier et à des développements fonciers gaspillés qui ne peuvent pas couvrir leurs coûts.

Lorsque les investisseurs veulent récupérer leur argent, le sponsor vend simplement plus de WMP et utilise l’argent pour rembourser les investisseurs rachetants.

C’est exactement, mais en moins visible et en plus sophistiqué ce qui se passe sur les bourses occidentales; quand le public veut sortir et vendre ses titres , comme en mars 2020 la banque centrale recrée une fournée, un round de QE, un round d’achats de titres à long terme qui vient soutenir les cours des titres et faire la contrepartie des vendeurs, ceux ci du coup, arrêtent de vendre.

C’est ce qui a donné au système mondial sa caractéristique fondamentale de Ponzi. il faut périodiquement des injections.

Le montant total investi dans les WMP chinois s’élève désormais à des milliers de milliards de dollars utilisés pour financer des milliers de projets parrainés par des centaines de grands développeurs. Les investisseurs chinois sont all-in avec les WMP.

Maintenant, tout l’édifice s’effondre .

Le plus grand promoteur immobilier de Chine, Evergrande, se dirige rapidement vers la faillite. C’est un fiasco de plusieurs centaines de milliards de dollars.  Les pertes d’Evergrande se traduiront dans les WMP, dans les dettes d’entreprise, les factures impayées des entrepreneurs, les marchés boursiers et les projets de logements inachevés.

L’ensemble du système immobilier et financier de la Chine est au bord d’un effondrement historique mondial. 

Cela ne restera pas limité à la Chine

Cela revient passera pour de la contagion. Mais c’est faux, ce ne sera pas de la contagion car le mal chinois est enraciné également ailleurs, simplement les autorités occidentales sont plus subtiles pour dissimuler, pour tromper et pour mettre en place des solutions qui retardent les échéances.

Ce que l’on appellera « contagion » sera simplement un évènement déclenchant, une cause proche. Comme en matière sanitaire le terrain, le tissus est tout.

Les contagions financières sont comme les contagions biologiques

Malheureusement, depuis le début de l’année dernière, le monde a appris une douloureuse leçon de contagions biologiques. 

Une dynamique similaire s’applique dans les paniques financières.

Cela peut commencer par la faillite d’une banque ou d’un courtier à la suite d’un effondrement du marché (une sorte de « patient zéro financier »).

La détresse financière se propage rapidement aux banques et aux marchés car tout est interconnecté. Tout ce qui est interconnecté est vulnérable: ceux qui ont fait affaire avec les entités en faillite, puis les actionnaires et puis les déposants des autres banques et ainsi de suite jusqu’à ce que le monde entier soit en proie à la panique financière comme cela s’est produit en 2008.

La contagion des maladies et la contagion financière fonctionnent toutes deux de la même manière. Les mathématiques non linéaires, non dérivables, et la dynamique du système sont identiques dans les deux cas même si le « virus » est une détresse financière plutôt qu’un virus biologique.

Mais je le précise, les modes d’apparaitre des difficultés sont différents, les autorités ont d’importantes marges de manœuvre pour dissimuler, retarder et tromper .

Image

[Yahoo/Bloomberg] Asia Stocks Slide as Markets in Korea, Japan Head for Correction

[Yahoo/Bloomberg] Stocks Extend Slide on Risks From Inflation, China: Markets Wrap

[Reuters] Asian stocks fall to near 1-year low as oil prices stoke inflation worries

[Yahoo/Bloomberg] China Junk Bonds Sink on Wider Payment Stress: Evergrande Update

[Yahoo/Bloomberg] Oil Extends Gain After Hitting 7-Year High as OPEC+ Stays Course

[Yahoo/Bloomberg] Specter of Treasury Rout Comes at Grim Time for EM

[Yahoo/Bloomberg] Chinese Property Developer Fantasia Misses Debt Payments

[Reuters] Pfizer/BioNTech COVID-19 vaccine effectiveness drops after 6 months, study shows

[CNBC] China needs coal, and Australia has it. But something’s standing in the way

[Reuters] Taiwan says needs to be on alert to ‘over the top’ China

[NYT] Energy Prices Spike as Producers Worry Over Pandemic and Climate

[WSJ] Stock Selloff Spreads From U.S. to Global Markets

[FT] The debt ceiling: can the US avert a disastrous default?

2 réflexions sur “Les dépêches mardi, similitude virus sanitaire et virus financier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s