La Farce de la pièce d’1 trillion. Yellen refuse que les Houdini de la monnaie révèlent leurs trucs et tricks, on prépare le rebond des marchés.

Alors que la crise du plafond de la dette s’intensifie à Capitol Hill, une solution maintes fois évoquée pour la résoudre prend de l’ampleur. 

C’est celle de la fameuse pièce de platine de 1 trillion de dollars.

Il suffirait que le Trésor crée une  pièce de platine d’un trillion de dollars – qui serait déposée à la Réserve fédérale en tant qu’échange d’actifs – pour faire sortir du néant un trillion de dollars supplémentaires pour couvrir une grande partie des déficits de Washington. 

En fait, la pièce pourrait être frappée « dans les heures suivant la décision du secrétaire au Trésor de le faire », a déclaré Philip Diehl, ancien directeur de l’US Mint sous l’administration Clinton.

Toile de fond : Le concept d’une pièce d’un trillion de dollars remonte à 1992, lorsque le candidat populiste à la présidentielle Bo Gritz en a suggéré l’idée lors de sa deuxième course à la Maison Blanche. 

L’idée a refait surface lors de la crise du plafond de la dette de 2013 et on dit que l’administration Obama en a même exploré la possibilité avant que l’impasse ne se termine par une résolution conventionnelle.

La méthode consiste en ce que les États-Unis frappent plus de monnaie pour payer leurs obligations, plutôt que de faire semblant d’emprunter par le biais du Trésor.

L’impression de monnaie par le couple maudit Fed/Trésor est bien entendu deja effective, mais chut il faut que cela soit compliqué, que le public ne comprenne pas: la confiance repose sur l’omerta, sur l’opacité sur les détours et tourniquets qui sont empruntés pour réaliser ce tour de passe-passe.

La Fed peut-elle imprimer autant d’argent qu’elle le souhaite ? Oui, bien sur.

La pièce de mille milliards de dollars n’est pas illégale, mais le stratagème comptable serait mal vu car il pourrait menacer les freins et contrepoids du Congrès et ouvrir une boîte de Pandore sur toutes les finances publiques.

 L’astuce est basé sur une faille d’un projet de loi de 1996 qui traite des pièces commémoratives. 

Conformément à la loi 31 USC 5112 ( k ) : « Le secrétaire au Trésor peut frapper et émettre des pièces d’investissement en platine et des pièces en platine conformément aux spécifications, dessins, variétés, quantités, dénominations et inscriptions que le secrétaire, à sa discrétion, peut prescrire »

Perspectives: « Je m’y oppose et je ne pense pas que nous devrions l’envisager sérieusement. C’est vraiment un gadget », a déclaré mardi à CNBC la secrétaire au Trésor Janet Yellen. 

L’administration Biden a également insisté sur le fait que le plafond de la dette devrait être relevé par une action politique bipartisane.

Avec une échéance imminente, la farce de la pièce de 1 trillion peut à nouveau être jouée.

Je la trouve décapante et les partisans de la monnaie saine comme l’ami Ron Paul devraient avoir un peu d’humour et s’en faire les propagandistes; ce serait efficace pour ridiculiser la Fed, le Trésor et toutes leurs pratiques de créations de monnaies tombées du ciel.

Ne tombez pas dans le panneau nous sommes dans le spectacle, dans le simulacre, on vous joue la comédie de de la dramatisation, on se moque de votre intelligence et de votre esprit critique.

Tout cela c’est de la gesticulation pour faire semblant qu’il y a encore des freins, des contrepoids alors que tout le monde sait dans les milieux politiciens que le financement sera assuré. Et que les déficits pourront continuer à galoper.

Au passage ce sera une façon, une opportunité de faire remonter les Bourses, en faisant croire que si elles ont baissé c’est à cause de cette crise/comedie du plafond de la dette.

Toute cette discussion n’est pas très différente de celle sur la MMT qui serait souhaitable.. l’ennui est que nous sommes deja en MMT depuis le premier QE a partir du moment ou le bilan de la Fed n’est jamais dégonflé.

Tenez vous bien essayez de ne pas rire!

 Si le plafond de la dette n’est pas résolu d’ici le 18 octobre, Yellen a averti qu’un défaut « précipiterait probablement une crise financière historique qui aggraverait les dommages de la crise de santé publique, qui déclencherait une flambée des taux d’intérêt, puis une forte baisse des cours des actions et beaucoup autres turbulences financières. » 

4 réflexions sur “La Farce de la pièce d’1 trillion. Yellen refuse que les Houdini de la monnaie révèlent leurs trucs et tricks, on prépare le rebond des marchés.

  1. La farce c’est ce plafond de la dette qui revient régulièrement sur le devant de la scène et est systématiquement relevé après parfois un petit shutdown pour dramatiser le tout.

    A quoi sert cette farce ? Pensent-ils que cela leur donne encore un peu de crédibilité à l’international de faire semblant de s’écharper sur le sujet ?

    Vous avez raison l’accord servira à justifier un rebond orchestré des marchés puisqu’on nous fera croire que le marché a cru qu’un défaut était possible et qu’il est donc soulagé.

    C’est du comique de répétition, la corde est usée mais ça fonctionne encore comme dans un jeu de rôles où tout le monde ment à l’autre qui sait qu’on lui ment mais essaie juste de tirer partie de la situation autrement dit faire semblant d’avoir peur dans un premier temps pour shorter puis faire semblant d’être soulagé pour se mettre long… le tout pour gagner de la fausse monnaie.

    Vous dites que tout tient sur des croyances ce qui est vrai pour les braves gens mais tout tient aussi sur le consentement des acteurs les plus cyniques à jouer cette comédie.

    Notre monde est juste pathétique mais jusqu’ici tout va bien ou presque…

    J'aime

  2. L’idée évoquée récemment par Charles Gave, après Simone Wapler, pour le trésor US, de fixer l’once d’or à 5000 ou 10000 $ afin d’alléger la dette ( je résume) est-elle crédible, selon vous ?

    J'aime

    1. L’idée c’est Fregold, le concept date de fin des années 90, et repris plus récemment (2009) par Fofoa, c’est une réévaluation de l’or à un certain prix, uniquement un prix marché sur du réel (fin de tous les marchés papiers), et flottant dans toutes les devises, actif neutre (indépendant de tout états), pouvant servir aux règlements des excédents commerciaux.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s