Editorial, il faut tirer sur le fil de la question de la sécurité.

Tirez sur le fil twitter ci dessous. J’exprime par ces quelques tweets quelque chose de profond et important.

Ce n’est pas de la surface, de l’incidente, non je vais au fond des choses; je désigne une voie , un chemin de questionnement à suivre.

Je pars de ce que je vois , comme un journaliste à savoir un sondage qui nous dit que 82% des Français considèrent que la question de la sécurité est déterminante pour leur choix électoral futur. Le fait c’est cette réponse au sondage.

Mais je ne m’arrête pas à ce constat, au contraire je considère que ce sondage est un leurre, un piège dans lequel il ne faut pas tomber et en même temps je considère que ce sondage est une révélation: il faut aller voir ce qu’il y a dessous.

Il faut tirer sur le fil. Il est simplement une accroche .

Un mode d’apparaitre de quelque chose de beaucoup plus vaste: un questionnement sur un ensemble de choses qui déterminent la sécurité:

la perception de la sécurité,

la problématique de la sécurité dans nos sociétés,

le coût de la sécurité dans nos organisations sociales,

la dialectique police/justice/politique

l’articulation de la question de la sécurité avec les autres pratiques sociales,

le lien entre la sécurité et les progrès supposés que sont la globalisation, la mondialisation , l’universalisation

la relativisation du monde, la fin des invariants, mort des certitudes

le wokenisme, la destruction/destructuration/déconstruction sociale, la haine sociale etc etc etc .

La thématique de la sécurité est une émergence, une pointe d’iceberg et le rôle des intermédiaires entre les pouvoirs et le peuple est de montrer cela, de montrer que derrière cette émergence il y a quelques chose qui est vraiment important et systémique.

Quand on fait son travail , quand on accomplit sa mission sociale , alors ont peut suggérer, voire démontrer que cette question de la de sécurité est fondamentale, et comme elle est fondamentale, alors il est normal qu’elle devienne le thème centrale d’une consultation électorale.

Toute personne qui fait son travail, ce pourquoi il est payé, médias, politicien, fonctionnaire, intellectuel, artiste, comprend ce qui est en jeu et au lieu de se servir de la sécurité comme d ‘un marquer d’infamie, il traite le problème, il en voit les ramifications et il refabrique, par l’intelligence , la bonne foi , par la compréhension un peuple, un vrai . Pas un tas de boue, pas un tas de merde.

La question de la sécurité , si elle est importante et je le pense , doit être au centre des débats mais pas pour la traiter comme des cons en disant que si on est pour on est facho et que si on est contre on est progressiste, non cette question il faut la creuser pour la dépasser.

Une réflexion sur “Editorial, il faut tirer sur le fil de la question de la sécurité.

  1. On a vu 100 fois ce sondage avant les présidentiels et on a eu 100 fois cette réponse. On a même dit que Jospin avait perdu pour s’être désintéressé du sujet. La vérité est que l’on fait beaucoup de communication mais qu’on ne traite jamais le fond. La seule fois où nos dirigeants ont su ce qu’était l’insécurité c’est quand les gilets jaunes se sont approchés des ministères. Là ils ont su envoyer la police arracher des mains et crever des yeux à des français en légitime révolte. Et puis quand on parle d’insécurité on pense toujours à la même chose, à celle qui pourrit la vie des gens au quotidien mais qui a des causes bien plus larges et profondes, on ne s’intéresse qu’au vernis, qu’à l’écume. Enfin quel est le comble de l’insécurité sinon la guerre ? Hors on nous présente Zemmour comme un fauteur de guerre civile, le piège est peut être là. Dire au peuple que s’il a peur il ne doit surtout pas voter Zemmour. Je me méfie des sondages et c’est la ficelle, le coup d’après que j’y vois.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s