Editorial. Taper, suppression du dopage; attention vous allez voir ce que vous allez voir … rien!

Comprendre la position actuelle des banques centrales dans le monde.

Rappel: les politiques monétaires initiées en 2009 et réitérées sans cesse depuis lors ont été un échec. Mais cet échec , il ne faut pas le reconnaitre car le système repose sur un mythe; « ils ont la situation bien en mains ».

La politique monétaire a consisté a faire monter le prix -fictif- de tous les actifs afin de faire croire que le système était solvable alors qu’il est en faillite.

Cette politique devait être stoppée en 2011 alors que l’on croyait que la croissance économique spontanée allait revenir et que l’on pourrait supprimer les artifices, les béquilles monétaires.

La croissance n’a pas été au rendez vous, les green shoots, les jeunes pousses n’ont pas pris racines.

La reprise a avorté. Elle a avorté et au lieu de supprimer les béquilles, les artifices et les dopages il a fallu les renforcer.

Les bourses gorgées d’argent gratuit et en toute quantité se sont lancées dans une folie spéculative qui les a fait déraper et s’écarter de facon astronomique de la valeur réelle des titres financiers.

Les valorisations boursières dans leur ensemble sont astronomiques , on dit qu’elles font bulles; ce qui fait que maintenant sauf a courir le risque d’un effondrement il n’est plus possible de retirer les dopages et autres artifices. Il faut maintenir l’air chaud qui fait flotter les bulles. Je vous indique que les actifs financiers valent 2,5 fois ce qu’ils devraient valoir pour fournir le rendement moyen historique qu’ils devraient fournir.

Ave la crise sanitaire de mars 2020 il a fallu aller encore plus loin dans tous les dopages, coup de trillions, plus de 20 trillions, ce qui a fait dépasser les doses prescrites et l’inflation des prix des biens , services et salaires, s ‘est enclenchée. Elle menace d’échapper au controle des autorités.

Il faut faire quelque chose , mais en pratique on ne peut rien faire car si on fait ce que l’on devrait faire, les bourses s’effondreraient. préciptant la catastrophe en chaine: destabilisation des fonds d’état, des obligations, des actions, de l’immobilier et finalement du système bancaire!

Donc il faut faire quelque chose … sans le faire, il faut faire semblant et il faut en parler ;

C’est cette situation que décrit génialement ce dessin.

Un dessin vaut mieux que mon article mais il avait besoin d être commenté.

Image

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s