La chine se prépare à la guerre impériale, les Etats Unis se préparent à la guerre civile.

Pendant que la Chine de Xi Jinping accomplit sa grande réforme sociétale contre la féminisation, contre l’idéologie technologique, contre le virtuel, contre la menace du Woke, l’armée américaine se bat pour la couleur des préservatifs, -bleus ou roses- et les nuances du vernis ongles de sa/son général transgenre. Bident, lui pète en public signifiant par là haut et fort et long à quel point il est senile mais aussi à quel point il méprise les autres grands de ce monde.

La chine se prépare ‘ la guerre impériale, les Etats unis se préparent à la guerre civile.

Dans la vie, on a les héros que l’on peut

Philippe Grasset.

Le baptême du USNS ‘Harvey Milk’, navire auxiliaire de l’US Navy, a causé quelques remous. Harvey Milk est une icône des milieux homosexuels et LGTBQ+, comme premier homme politique homosexuel, s’affichant tel, et basant sa carrière dans les années 1970 (jusqu’à sa mort en 1978) sur la lutte pour les droits des homosexuels. Le baptême du USNS ‘Harvey Milk’ est donc un symbole d’une singulière importance d’une politique du personnel de l’US Navy résolument tourné vers le wokenisme (minorités sexuelles et minorités raciales), – d’une singulière importance dans la Navy plus encore, à cause de l’importance symbolique et politique des noms attribués aux navires de la flotte.

Il faut noter pour alimenter cette chronique du wokenisme au sein de l’US Navy et plus généralement des forces armées :

• Le USNS ‘Harvey Milk’ est d’une catégorie de navire affrétés par la Navy mais comportant des équipages civils (‘United States Naval Ships’ au lieu de ‘United States Ships’ [USS] pour les navires “complètement” militarisés). Il entre dans la classe USNS ‘John Lewis’, dont tous les navires portent des noms de militants des droits civiques. La classe devient ainsi une “classe wokeniste”, mais ouvrant aussi la voie à des contestations puisque les genres et les races des minorités exigent des traitements inclusifs et égaux, équivalents aux noms de héros “blancs, mâles..”, etc., d’État de l’Union, de noms de bataille, etc., dont sont gratifiés les navires de guerre de l’US Navy en général.

• Pour alimenter cette chronique désormais richissime, on observera que, récemment, il y a eu une polémique concernant la nomination d’un (d’une) général(e) quatre étoiles au Service Général de Santé des armées, homme jusqu’à 53 ans, femme depuis :

« Après que le chirurgien général Vivek Murthy ait célébré mardi la nomination de Mme Levine en tant que “première femme officier quatre étoiles à servir dans le Corps du Service de Santé publique des Etats-Unis”, le membre du Congrès Jim Banks a critiqué cette description. “Le titre de première femme officier quatre étoiles est pris par un homme”, a déclaré Banks, un vétéran de la marine qui a servi en Afghanistan.[…]

» Twitter a supprimé le message de Bank appelant Levine un homme, affirmant qu’il violait ses “règles contre les comportements haineux’. »

… Dans tous les cas, Mme./Mr. Levine est certainement le premier transgenre à porter quatre étoiles sur ses épaules et à être affecté(.e ?) au service en question. L’on voit bien de quoi sont faits quelques-uns des jours les plus exotiques des forces armées des États-Unis. Cela nous invite donc à nous attacher aux détails du baptême du USNS ‘Harvey Milk’.

« Le navire de la marine américaine ‘Harvey Milk’, – qui porte le nom de l’homme politique homosexuel assassiné après avoir développé sa carrière entièrement sur son activisme pour les droits des homosexuels, – a été baptisé samedi par un vétéran transgenre, à la fois sous les louanges et les protestations furieuses. [Cela se passait] à San Diego, en Californie, lors d’une cérémonie traditionnelle de la marine, en présence du neveu de Milk, Stuart Milk.

» Milk, qui est devenu une icône LGBT américaine en étant le premier élu ouvertement gay de l’État de Californie, a servi dans la marine américaine dans les années 1950 avant d’être réformé en raison de sa sexualité. Moins d’un an après son élection au conseil d’administration de San Francisco, Milk a été assassiné en novembre 1978 par un autre membre du conseil, Dan White, qui s’était opposé à lui sur la politique de la ville.

» Une bouteille de champagne a été brisée sur le USNS Harvey Milk samedi, de manière traditionnelle, par Paula M. Neira, vétéran transgenre de la marine, qui travaille actuellement comme directrice du John Hopkins Center for Transgender Health et comme professeur adjoint en chirurgie plastique et reconstructive.

» Bien que de nombreux Américains aient célébré ce moment comme une étape importante pour les droits des LGBT, la députée californienne Sara Jacobs ayant qualifié l’occasion de « puissant symbole d’inclusion et de notre devoir d’accueillir toutes les personnes qui servent », d’autres ont protesté contre la décision de donner le nom de Milk à un navire.

» Chris Ekstrom, candidat républicain au Congrès du Texas, a qualifié le baptême du navire de « vile absurdité » et a estimé que des pays comme la Russie, la Chine et l’Iran peuvent « sentir se développer l’incompétence » des forces armées des États-Unis et « en tirent les conséquences ».

» D’autres ont accusé la marine de faire preuve de mauvaise foi et ont qualifié la célébration d’“embarrassante et destructrice pour le moral”. Un vétéran a tweeté : “Voilà pourquoi les autres nations se moquent de nous. Ces conneries stupides de l’inclusion… Concentrez-vous plutôt sur l’entraînement des soldats et sur la peur qu’il faut susciter chez l’ennemi plutôt que sur ces merdes”. »

La progression du wokenisme au sein des forces armées, alors que cette pseudo-“idéologie” rencontre de plus en plus de résistance dans la population (voir l’élection du gouverneur de Virginie), est un phénomène remarquable. D’une façon générale, d’ailleurs, la conversion radicale de toutes les institutions US, autant que celle des grandes entreprises, est une marque très importante du phénomène, le différenciant considérablement de périodes approchantes, comme celle de la lutte pour les droits civiques. Dans les forces armées, le phénomène est si important qu’il affecte sans aucun doute les capacités et l’efficacité d’une institution déjà très fortement touchée par un processus de délitement et de corruption au long des guerres absurdes depuis le 11-septembre.

L’US Navy est particulièrement touchée du fait que de grandes unités dépendent de commandements centralisés, et que les quotas raciaux et ‘genristes’ jouent désormais un rôle essentiel dans le processus de sélection. Ces trois dernières années, il y a eu de nombreux incidents et accidents, notamment dans la région sinon-Pacifique, où l’US Navy est très active pour exercer une pression sur la Chine. Le plus récent incident est grave, et il affecte l’un des sous-marins les plus modernes de la Navy, de la classe ‘SeaWolf’. Le 2 octobre, le sous-marin USS ‘Connecticut’ a heurté un relief (une “montagne” sous-marine) et s’est trouvé fortement endommagé. Plusieurs marins ont été blessés et le sous-marin a dû faire route sur l’île de Guam où il se trouve actuellement en réparation. Le commandement US du Pacifique a relevé de leurs fonctions deux officiers dont le commandant du sous-marin, et le quartier-maître chef dirigeant les cadres subalternes (sous-mariniers) à bord.

Il est très difficile d’attribuer tel ou tel incident, telle ou circonstance à la wokenisation des armées. C’est essentiellement un climat général qui est modifié de  fond en comble, les notions de mérite, d’efficacité et de responsabilité étant réduites, parfois remplacées par les fonctions totalement arbitraires et insensées des théories raciales et du genre. Ainsi est-ce le niveau général qui est abaissé, le moral des forces, la solidarité, le sentiment de la responsabilité, dans des armées qui ont déjà été affectées par des années sinon des décennies de campagnes absurdes et d’incapacité de remporter quelque victoire que ce soit. Les forces armées US entrent désormais dans une crise bien plus grave que celle du Vietnam et que celle de l’immédiat après-guerre.

2 réflexions sur “La chine se prépare à la guerre impériale, les Etats Unis se préparent à la guerre civile.

  1. Article effarant et effrayant.
    Inutile d’être un grand devin pour comprendre que l’US Navy ne part pas gagnante en cas de conflit. Lorsqu’on confond sa raison d’être (ici assurer la sécurité des routes maritimes vitales aux USA)…. avec une foultitude d’autres objectifs d’ordre 2, on perd en efficacité !
    Facteur aggravant : le temps joue pour la Chine.

    A lire/relire « L’étrange défaite » de Marc Bloch écrite à l’été 1940

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s