Voici une lecture conseillée pour ceux qui veulent comprendre le long terme, c’est à dire les crises/la crise du système.

Voici une lecture conseillée pour ceux qui veulent comprendre le long terme, c’est à dire les crises/la crise du système.

Le livre commence par « ici et maintenant » – et donc avec la pandémie de COVID. En deux chapitres, les auteurs expliquent les origines et l’évolution de la pandémie, faisant ressortir , à mon sens, un point clé. 

La crise du COVID a peut-être été déclenchée par une crise sanitaire mondiale, mais même avant que la pandémie ne frappe, le capitalisme mondial avait connu une période de dépression caractérisée par une faible croissance économique et des investissements productifs médiocres et, surtout, par une rentabilité faible et en baisse du capital. – l’ingrédient clé du « capitalisme crépusculaire ». MR.

Le capitalisme du XXIe siècle n’a guère plus à offrir qu’un menu de désespoir : pandémies, creusement des inégalités, aggravation de la dépression, emballement du changement climatique, intensification de l’autoritarisme et escalade du militarisme. 

Twilight Capitalism propose une vaste analyse des origines, des implications et de la portée de la crise sociale « combinée » de 2020 et au-delà. Un argument convaincant est avancé que l’analyse critique du capitalisme par Karl Marx, ainsi que son programme de socialisme de lutte de classe, sont essentiels pour comprendre et résoudre les problèmes sociaux, économiques et écologiques les plus importants de notre temps.

Téléchargez les annexes supplémentaires ici.

Télécharger: Mage-Smith National Income and Accounting Matrix_2021

« Au cours des prochaines années, nous aurons droit à de nombreuses études portant sur l’impact de la pandémie de COVID-19 sur le capitalisme mondial. C’est un grand soulagement que l’un des premiers livres à paraître relie la crise capitaliste actuelle aux tendances sous-jacentes de l’économie capitaliste mondiale en proie à la crise – fournissant un contexte empirique et théorique inestimable en cours de route, et nous rappelant avec insistance que le problème n’est rien d’autre. que le capitalisme lui-même. L’incandescence de ce travail doit éclairer les discussions pour les années à venir.

— Thom Workman, professeur de science politique, Université du Nouveau-Brunswick.

3 réflexions sur “Voici une lecture conseillée pour ceux qui veulent comprendre le long terme, c’est à dire les crises/la crise du système.

  1. Bonsoir M. Bertez
    Merci pour cette information.
    Au vu des commentaires, la notion de Peuple ( la majuscule est intéressante) associée à Marx réapparaît, face à une Oligarchie….
    Sous la plage, les pavés: en France, les « territoires perdus » de la République sont des empêcheurs de Peupler en rond; dans la crise actuelle, l’aspect sanitaire a bien montré qu’il n’y a plus de conjonction possible entre la jeunesse des classes sociales inférieures majoritaires dans les banlieues et les mouvements contestataires issus de la classe intellectuelle .
    Et pour le pouvoir il est essentiel que ce hiatus perdure, c’est pourquoi les contestataires des gilets jaunes ou des anti pass sont traités bien plus durement que les dealers , les incendiaires et les bandes des banlieues.
    Et si l’on ressort le fantasme marxiste de Peuple, suit son opium; et là ce ne sont plus les secours de la religion ou les opiacés qui viendront lyser la détresse des prolétaires, ce seront les métavers, celui de Zucky et ceux qui suivront. Et les voici qui surgissent fort opportunément!
    Les laissés pour compte seront maintenus sages et hébétés dans leurs canapés avec leurs Rev Univ en crypto et leur casque de Réalaugment bien vissé sur la tête. Là, ils pourront, sans inquiéter les détenteurs du réel, (production du nécessaire vital,) fantasmer un avatar musclé, farouche et déterminé, inspiré des sculptures didactiques du léninisme, qui ira planter leur drapeau rouge au sommet du siège de G.S à NewYork.

    C’est pour le moins inquiétant. comme futur possible, mais l’avantage c’est que pour l’éviter, nul besoin de révolution: il suffit de couper le courant! Notre société extrêmement sophistiquée souffre d’une grande fragilité: elle dépend désormais d’échanges ininterrompus entre électrons dans des fils de cuivre. Sa vie ne tient qu’à un fil et dés lors, l’épée de Damoclès ressemble désormais à un disjoncteur !

    Cordialement

    J’aime

  2. Je rejoins votre grille de lecture Peuple contre Oligarchie. Le seul modèle historique qui a réussi, c’est Rome. Quand la Plèbe a fait sécession sur l’Aventin et que les Patriciens se sont retrouvés tous seuls comme des c… sans larbins. ils ont dû composer en instituant les tribuns de la Plèbe.

    J’aime

  3. Merci pour le conseil. Je crois aussi que Marx est plus pertinent que jamais. Une des impostures du système est d’avoir réussi à faire croire qu’il n’y avait plus de lutte des classes, que l’histoire était terminée. Sauf qu’aujourd’hui il ne s’agit plus d’opposer Travail et Capital mais Peuple et Oligarchie.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s